Le syndrome du larbin, le mal du siècle.

Publié le 23 Octobre 2010

bonjour,

en ce moment je passe du temps à lire les commentaires laissés à la suite d'articles de médias ou autre. C'est un peu une punition que je m'inflige je dirais. Ou alors il semblerait que les cons aient plus de velléités à étaler leurs conneries, même s'ils ont les yeux beurrés ! Je plonge donc dans l'enfer de la Pensée Unique. Et je m'aperçois que tout ceux qui en usent sont comme par hasard atteints du syndrome du larbin ! Mais je ne leur ferai pas le plaisir de rapporter ici le fruit de leur réflexion profonde. Nan, je préfère vous livrer cette petite histoire que beaucoup doivent connaître assurément.... Voilà. Bon WE à tous.

Belle histoire à méditer.......
  
 Un saint homme tenait un jour une  conversation avec Dieu ... il lui dit :

- Seigneur, j'aimerais savoir  comment est le paradis et comment est  l'enfer
Dieu conduisit le saint homme vers deux  portes. Il ouvrit l'une d'entre elles et permit ainsi  au saint homme de regarder à l'intérieur. Au milieu de la pièce, il y avait une immense table ronde. Et, au milieu de la table, il y avait une grosse marmite contenant un ragoût à l'arôme délicieux....
Le saint homme saliva d'envie.
Les personnes assises autour de la table  étaient maigres et livides. Elles avaient  toutes l'air affamé.
Elles tenaient des cuillères aux très longs manches, attachés à leurs bras. Toutes pouvaient atteindre le plat de ragoût  et remplir une cuillerée.  Mais, comme le manche de la cuillère était  plus long que leurs bras, elles ne pouvaient ramener les cuillères à leur bouche. Le saint homme frissonna à la vue de leur misère et de leurs souffrances. Dieu lui dit:
- Tu viens de voir l'enfer.
Tous deux se dirigèrent alors vers la  seconde porte.
Dieu l'ouvrit, et la scène que vit le saint  homme était identique à la précédente. Il y avait la grande table ronde, la marmite de délicieux ragoût, qui fit encore saliver le saint homme. Les personnes autour de la table étaient également équipées de cuillères aux longs manches. Mais, cette fois, les gens étaient bien nourris, replets, souriants et se parlaient en riant.
Le saint homme dit à Dieu:
- Je ne comprends pas !
- Eh bien, c'est simple, répondit Dieu à sa demande, c'est juste une question d'habileté. Ils ont appris à se nourrir les uns les autres, tandis que les gloutons et les égoïstes ne pensent qu'à eux-mêmes. Il faut croire que l''enfer est bien souvent  sur terre !!!" .....
93% des gens ne transféreront pas ce courriel. Si vous faites partie des 7% qui le feront, transférez-le avec le titre "7%. Je fais partie des 7% et, rappelle-toi que je partagerai toujours ma cuillère avec toi... ... et même une bonne bouteille, à l'occasion !!!

Rédigé par plume de cib

Publié dans #Sciences du quotidien

Repost 0
Commenter cet article

naradamuni/Sans, ni+, ni- 11/11/2010 22:13



Si en Mai 68 c'était : "Soyons réalistes, demandons l'impossible !", en 2010-11 ce devrait-il être "Soyons irréalistes, demandons le possible !" ?



plume de cib 11/11/2010 23:04







naradamuni/Sans, ni+, ni- 11/11/2010 22:12



Une  véritable impulsion culturelle pour sortir du paradygme actuel et tous ces syndromes, du larbins, du soumis, de l'assistant, de l'assisté etc...


Cette belle histoire à méditer est en film, vous pouvez la regarder et/ou télécharger en ligne.


Possible, impossible ?


A méditer et diffuser sans modération, 93%, 7% ...






plume de cib 11/11/2010 23:04



merci nara. Ce soir, je lis, demain, je pense !



roland 09/11/2010 21:13



et le schéma qui est ainsi décrit par Dieu c'est exactement le système des retraites par répartition



sylvie 31/10/2010 18:17



Férié !


Bises.



sylvie 30/10/2010 20:56



Coucou Cib,


un petit bonsoirn et des bisous ! Bon dimanche.



plume de cib 31/10/2010 17:02



avec un petit peu de retard pour cause d'intempéries, des bisous et une bonne soirée à toi ! Et bon lundi férié ?