Alors, est-ce que Montebourg, il en a ?

Publié le 10 Octobre 2011

 

Hello !

Bon, je suis allée en territoire gaucho hier avec ma petite famille, nous sommes allés mettre notre bulletin dans l'urne, pour soutenir Arnaud Montebourg. Marre des vieux cassiques, on veut choisir ceux qui entreront dans l'arène.

2007 a été trop cuisant. Je n'ai pas voté pour Sarkozy mais j'ai quand même dû me le coltiner durant cinq ans. Pourtant, le loustic n'était pas un jeunot tout frais. On le connaissait menteur comme vantard, il n'a jamais caché son jeu, mais il y a quand même eu un sacré paquet de masochistes qui ont voté pour lui. Et après, on fait quoi ? On regarde la France se déliter sous les coups de fourchette barbares d'un adolescent attardé qui croit avoir inventé l'eau chaude.

Alors, les primaires, c'est déjà le début d'une bonne idée. C'est la peuple qui choisit les candidats, du moins il essaie. Je vous jure qu'ils feraient un peu plus d'efforts tous s'ils savaient qu'ils allaient être notés. Avec quelques coups de pieds dans le cul en prime, on finirait bien par en mettre quelques-uns sur le bon chemin.

think different ! Les vieilles charrues fatiguées bouchonnent l'avenue, il est temps de les garer sur le côté. Je ne fais pas du jeunisme. Peu importe l'âge du candidat pourvu qu'il soit ouvert au Monde, ouvert au peuple. Qu'il n'ait pas pour seul talent celui de surfer sur la vague de l'opportunisme ! Pourvu qu'il soit un visionnaire. 

Mais bon, rien n'est gagné encore. Il y a ceux dont les journaux parlent, mettent en avant, et puis ceux qu'on invite de temps en temps pour se foutre de leur gueule, ceux donc à qui on reproche de n'ête point connu mais à qui on ne donne aucune chance de l'être. Je rêve d'un monde où les journalistes deviendraient indépendants... Think different.

 

Pour revenir à Montebourg, il est actuellement très courtisé par deux spécimens de paon. Bien évidemment, je ne me déplacerai pas pour voter pour l'un ou pour l'autre. Mais je suis curieuse de voir si j'ai eu raison de voter pour Montebourg. Va-t-il céder au chant des paons ? J'espère bien que non. Un monde le sépare de deux candidats, toute tractation le discréditerait pour un bail. J'aimerais qu'il campe sur ses positions, et même qu'il se détache de ce PS en train de couler pour prendre le large. Il a le vent en poupe Montebourg et des partisans qui ne sont pas que des socialos. Il a les atouts en main pour révolutionner le monde politique. Alors, on va voir s'il en a, ou si sa vue est trop basse pour voir plus loin que le bout de son portefeuille....

Rédigé par plume de cib

Publié dans #POLITIQUE INTERIEURE

Repost 0
Commenter cet article