L'histoire du pécheur mexicain !

Publié le 19 Juin 2009


Merci à Naradamuni pour avoir rapporté cette histoire sur mon blog. Elle illustre parfaitement mon billet : Bilan de la crise = chomage = bonheur +++ !


Au bord de l'eau dans un petit village côtier mexicain, un bateau rentre au port, ramenant plusieurs thons.
L'américain complimente le pêcheur mexicain sur la qualité de ses poissons et lui demande combien de temps il lui a fallu pour les capturer :

 » Pas très longtemps « , répond le Mexicain.
 » Mais alors, pourquoi n'êtes-vous pas resté en mer plus longtemps pour en attraper plus ? « demande l'américain.
Le Mexicain répond que ces quelques poissons suffiront à subvenir aux besoins de sa famille.

L'américain demande alors :
 » Mais que faites-vous le reste du temps ? « 

 » Je fais la grasse matinée, je pêche un peu, je joue avec mes enfants, je fais la sieste avec ma femme. Le soir, je vais au village voir mes amis. Nous buvons du vin et jouons de la guitare. J'ai une vie bien remplie « .

L'américain l'interrompt :
 » J'ai un MBA de l'université de Harvard et je peux vous aider.
Vous devriez commencer par pêcher plus longtemps. Avec les bénéfices dégagés, vous pourriez acheter un plus gros bateau. Avec l'argent que vous rapporterait ce bateau, vous pourriez en acheter un deuxième et ainsi de suite jusqu'à ce que vous possédiez une flotte de chalutiers. Au lieu de vendre vos poissons à un intermédiaire, vous pourriez négocier directement avec l'usine, et même ouvrir votre propre usine. Vous pourriez alors quitter votre petit village pour Mexico City, Los Angeles, puis peut-être New York, d'où vous dirigeriez toutes vos affaires. « 

Le Mexicain demande alors :
 » Combien de temps cela prendrait-il ? « 
 » 15 à 20 ans « , répond le banquier américain.
 » Et après ? « 
 » Après, c'est là que ça devient intéressant « , répond l'américain en riant.
 » Quand le moment sera venu, vous pourrez introduire votre société en bourse et vous gagnerez des millions « .

 » Des millions ? Mais après ? « 

 » Après, vous pourrez prendre votre retraite, habiter dans un petit village côtier, faire la grasse matinée, jouer avec vos petits-enfants, pêcher un peu, faire la sieste avec votre femme et passer vos soirées à boire et à jouer de la guitare avec vos amis. «

Attention Danger Travail


J'ajoute qu'aux USA, le fununemployement est de plus en plus répandu. C'est une très belle réponse à la pression constante du capitalisme.

Rédigé par plume de cib

Repost 0
Commenter cet article

Anne Wolff 25/06/2009 10:53

Pourrais-tu en dire plus sur cette notion de fununemployement que j'entends pour la première fois ? Je peux imaginer à quoi cela correspond, il y a un très bel article sur le blog de Barbesse, YURTAO, la voie de la yourte., et comme c'est un des premiers articles que j'ai publié je n'ai pas fait le lien direct, j'en donne donc la référence sur mon blog Les inactifs et la "croissance qualitative" (made in yurtao) - Le blog de Anne Wolff Le titre originel ; "encore quelques RMistes surpris à rien foutre"parce que le retrouver dans les archives de yurtao n'est pas évident. Essayez, vous ne le trouverez peut-être pas, mais vous verrez des merveilles qui réchauffent le coeur.Anne

plume de cib 25/06/2009 14:20


Hello Anne et tous

Désolée, je viens juste de rentrer d'une réunion d'artistes. Je vais donc prendre connaissance de vos commentaires et en reprend le fil... Merci Anne pour les liens. Le fununemployement, oui, je
vais essayer de retrouver mes sources. Ce serait bien qu'on fasse pareil en Europe, que ce soit un vrai parti, parti pris, parti politique, état en fait, élisons des députés, faisons les sieger
dans nos Pays, et à l'Europe ! Quel projet ! Je suis bien remontée là.


Anne Wolff 25/06/2009 00:40

Merci pour ces superbes liens, Anne, je t'embrasse evaC'est cela que je voudrais qui se passe d'avantage. faire circuler, partager, Je suis vraiment étonnée moi qui débarque à peine de voir que les connexions se font si difficilement. Je me suis fait un petit groupe d'amis blogueurs et puis je suis repartie en prospection: ouvrir à de nouveaux horizons, faire circuler l'info, crééer les contacts. Hier j'ai envoyer des liens sur un autre blog  et j'ai reçu des remerciement comme si ce n'était pas évident comme si pour certains le but était de se avant tout de se faire valoir. Cela rejoint la problématique de mon commentaire de cet après-midi. Et le texte de exdisciple sur l'ego : vouloir se donner de l'importance personnelle,à n"importe quel prix ! Tout les CON bendit et autres qui "font tourner la sauce" qui était sur le point de prendre; Je viens d'avoir une conversation vraiment intéressante avec un" récent SDF". Il faut en finir avec la CONdescendance. Le texte ici cela illustre bien cela, le manager il va retourner bosser pour mériter sa pension. Il aura toujours rien compris. Conditionnement...

Eva R-sistons 24/06/2009 22:34

Bonjourje te découvre, je t'ai cité(e) sur mon blog http://sos-crise.over-blog.com (article vide-grenier publié), je récidive avec celui-cicordialement eva

Anne Wolff 22/06/2009 22:43

Ce texte évoque pour moi les propos tenus par l'ancien ministre du pétrole du Vénézuela, celui de l'époque de l'oligarchie qui reproche à Chavez l'usage qu'il fait de ces ressources. Absurde d'aider d'autres pays à construire leur indépendance en leur octroyant du pétrole, ce n'est pas rentable, etc... Le même ministre semble tout étonné à un moment ; "Comme c'est bizarre quand nous étions au pouvoir nous n'avons rien fait pour les 80 % de la population partagés entre pauvreté et misère" Cela a vraiment l'air d'une grande découverte pour lui.Sortir de cette logique pour vivre bien aujourd'hui, cela nécessite une sacré dépollution mentale, puisque les médias officiels (et les autres aussi bien trop souvent) utilise en permanence le jargon économiste comme s'il était la seule forme possible d'interprétation du monde, une fatalité.Je propose une décroissance pour le capitalisme et une croissance qualitative dont le pêcheur mexicain ci-dessus donne une excellente illustration.Anne

plume de cib 23/06/2009 08:16


comme vous dies !


xavaix 19/06/2009 17:28

Bonjour Etrange à l'origine c'est une histoire indienne assez connue ! enfin chacun l'arrange à sa sauce ( mexicaine bien sur )

plume de cib 19/06/2009 17:47


Bof, la nationalité des acteurs n'a strictement aucune importance...