Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


vide-greniers, marché aux puces, restrictions, gloire aux cocus !

Publié par plume de cib sur 20 Juin 2009, 16:49pm

Catégories : #STYLE



Ces petits riens qui font de notre vie un véritable enfer, aurais-je pu aussi mettre en titre. Oh, je sais qu'un blog n'a pas une grande portée médiatique. Il est là pour qu'on s'exprime, qu'on ait l'impression d'être quelque part entendu, voire écouté. C'est peu, c'est beaucoup, c'est une soupape de sécurité. Bon, mauvais, je ne sais....

Ainsi donc le 7 janvier 2009 est passé un décret en douce, comme d'habitude. Ce décret fait partie des grandes réformes gouvernementales dont on peut après deux ans de règne avoir une idée de la ligne directrice. Mais pourquoi se gêner ? Des troupes ultra endoctrinées travaillent avec succés à l'implantation souveraine de l'UMP ! Je vais peut être avoir mon point Godwin mais je ne peux m'empêcher de penser à ces troupes de jeunes gens "éduqués" peu avant la guerre de 39 - 40 en Allemagne. Ils débitaient exactement les mêmes conneries et avec la même ferveur que les troupes UMP jeunes et moins jeunes. Après les accords de Munich, ils étaient même parvenus à convaincre les populations qu'Hitler n'attaquerait jamais la France et que seul le front Ouest, c'est-à-dire la Pologne lui posait problème. Si vous lisez des lettres de ces jeunes de l'époque, vous pouvez les poser sur celles qu'écriraient aujourd'hui les endoctrinés de l'UMP. A l'époque, Daladier revenant de signer ce fameux accord de Munich, devant la foule l'acclamant à tout rompre, il lança "Quels cons !". A l'époque les français avaient une modeste excuse : la guerre de 14-18 étaient encore dans toutes les têtes, la plupart des familles avait perdu un ou plusieurs membres. A l'époque, les français ont pratiqué la politique de l'Autruche, y compris au niveau des gouvernements. L'arsenal militaire fut laissé en l'état tandis que celui de l'Allemagne prenait des airs de jeunesse.  On aurait pu arrêter l'Allemagne et surtout Hitler bien avant. Mais jusqu'au bout, la France a décidé d'ignorer le terrible danger qui la guettait. Les nantis ne doutaient pas eux et se sont barrés vite fait avec les valises pleines de valeurs. Les pauvres cons sont restés au Pays, la tête dans le sac jusqu'à ce que le ciel leur tombe sur la tête. Si la guerre a duré trois mois, c'est que la population était anesthésiée à force de respirer dans le sac. Occis par sa propre négation.
J'ai le regret de vous informer que nous sommes en train de reproduire exactement le même schéma. Il y avait la crise aussi à cette époque. Si le Front populaire a pu faire passer quelques réformes qui ont rendu la vie des Français un peu plus facile, il n'en est pas moins vrai qu'il n'y eut que des gouvernements de droite, tous résolument obtus et à la solde du capitalisme.
Et comme peu avant la guerre, le peuple français ressent d'instinct le besoin de se larver. C'est inconscient mais c'est réel. Nous sommes en danger. Il faut de temps en temps savoir écouter son instinct, ce n'est pas, je vous le promets, être mal élevé !

Mais revenons un instant sur ce décret. En fait, il consiste à obliger tout particulier qui désire vendre ses trois conneries dans un vide-grenier de s'inscrire dans un registre mis à la disposition de toutes les administrations. Il doit signer une attestation sur l'honneur certifiant qu'il ne se présentera pas plus de deux fois dans l'année pour vendre ses reliques sur le trottoir. Mais voyez un peu ce texte :

- L'article 1 du décret du 7 janvier 2009 prévoit ( III ) que "les ventes au déballage autorisées aux particuliers sont contrôlées au moyen du registre mentionné au 5ème alinéa de l'article 321-7 du Code Pénal".
 
Rappelons que ce registre doit permettre l'identification des vendeurs. Il doit être coté et paraphé par le commissaire de police ou, à défaut, par le maire de la commune siège de la manifestation. Il est tenu à la disposition des services de police et de gendarmerie, des services fiscaux, des douanes ainsi que des services de la concurrence, consommation et répression des fraudes pendant toute la durée de la manifestation. Au terme de celle-ci et au plus tard dans le délai de huit jours il est déposé à la préfecture ou à la sous-préfecture du lieu de la manifestation.
 
L'article 3 du décret du 7 janvier 2009 prévoit pour les particuliers désirant participer à une vente au déballage ou vide-grenier "la remise d'une attestation sur l'honneur de non-participation à deux autres manifestations de même nature au cours de l'année civile"
La remise de cette attestation doit être mentionnée sur le registre mentionné ci-dessus et tenu à l'occasion de toute manifestation donnant lieu à la vente ou à l'échange d'objets mobiliers usagés (Art. 321-9 du Code pénal).
 
Dans un courrier du 12 décembre 2008 adressé au SNCAO, M. Hervé Novelli, Secrétaire d'Etat chargé du Commerce et des petites et moyennes entreprises,soulignait que cette Attestation sur l'honneur remise au moment de l'inscription sur le registre des participants à une vente au déballage ne pouvait être qualifiée de mesure symbolique et présentait un réel engagement de la part de son auteur, toute fausse déclaration constituant un faux et usage de faux punis de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende conformément à l'article 441-1 du code pénal.
 
Enfin une dernière disposition du décret du 7 janvier 2009 concerne les personnes dites "auto-entrepreneurs" relevant du régime micro-social instauré par la Loi de Modernisation de l'Economie.
 
Cette disposition modifie l'article R 321-1 du Code Pénal qui prévoit que toute personne dont l'activité professionnelle comporte la vente ou l'échange d'objets mobiliers usagés est tenue de tenir un registre de police et de procéder à une déclaration à la préfecture dont dépend son établissement principal.
L'article R 321-1 du Code pénal qui prévoyait jusqu'ici que la déclaration à la préfecture devait comporter, parmi d'autres indications, un extrait d'immatriculation au registre du commerce, précise désormais que cette déclaration doit le cas échéant comporter "Le récépissé de déclaration d'activité remis par le Centre de Formalité des Entreprises aux personnes physiques bénéficiant de la dispense d'immatriculation prévue par l'article L.123-1-1 du code de commerce".   (le texte intégral ICI)


Des textes comme celui-ci, il y en a des paquets qui sont autant de fils à la patte. Ils consistent à précariser davantage la population, à la mettre en état de demande, en état de faiblesse. Ils visent à ne laisser aucun espace de rêve ou de liberté et à plonger peu à peu le peuple dans la peur. On vous l'a dit et redit, un peuple qui a peur est automatiquement asservi.

Tandis que le Roi Veilleuse se paie son caprice de Versailles sur le dos du contribuable, s'accordant une enveloppe de 500 000 euros pour que la fête soit belle, le peuple se morfond dans les soucis en remuant son ragoût de propos amers. Mais pourquoi voudriez-vous que ça s'arrête ? Voyez-vous du monde monter à la capitale pour envahir Versailles ? Voyez-vous des opposants à ce gouvernement, tourner le dos devant la face réjouie du roitelet ? Il y a bien sûr Mamère et quelques communistes qui laisseront leur siège vide. J'aurais espéré une fronde plus dense et plus imaginative, un véritable engagement qui ferait trembler la République. Où sont donc les poètes maudits qui versaient leurs pamphlets en terre de Paris ?  Mais les poètes sont gras aujourd'hui mes amis, ils n'ont plus faim, ils n'ont plus soif. Ils ont compris qu'en soustrayant leurs économies aux pauvres, cela leur permettait de faire bonne chère. Les poètes votent Hadopi et fréquentent la cour et dans le protocole ont balayé la classe à particule. Quand à Gavroche, il chante le rap, se faisant passer pour un rebelle parce qu'il met la casquette à l'envers et n'attend qu'une chose, palper la monnaie qu 'il adore dans ses vers et attend dans son lit.

C'est assez pour samedi... Qui donc est donc allé si bas pour y lire ceci : Bon Week end. Bonne fête de la Musique. Tapez le pavé, faites du bruit. Encanaillez-vous, sortez de votre trou, sortez des sentiers battus.  Sortez vos hardes de la naphtaline, faites danser vos méninges. Le ciel ne vous tombera pas sur la tête.  Portez haut la fierté d'être d'en bas, pas tout à fait encore dans le caniveau, mais rassurez-vous le roi s'y emploie !
Vous ne risquez rien à défendre vos rêves, tandis que là-bas en Iran, les jeunes risquent tout simplement leur vie en descendant dans la rue, en osant exprimer leur volonté de voir leur Monde changer....




Commenter cet article

sylvie 23/06/2009 12:28

Article et commentaires très intéressants, rapprochements pertinents… oui, l'homme est un prédateur pour l'homme, aussi.Nouvel ordre mondial (avec pour appât l'idée bien vendue d'un monde de paix et d'opulence pour tous), anesthésie des consciences, culpabilisation de tout un chacun, repentances collectives, grandes messes médiatiques et journalistiques, montée en puissance des religions, une nouvelle société se dessine sous nos yeux aveugleset prépare des lendemains amers pour les peuples qui déchanteront, forcément, mais trop tard.Ne pas céder, ne rien lâcher, rien n'est encore inéluctable.Argumenter, expliquer, donner l'envie de combattre la pensée unique, nous sommes plus forts, plus riches de nos différences qui peuvent devenir un limon fertile pour une autre vision de l'avenir. 

plume de cib 23/06/2009 12:33


Merci Sylvie... être et rester solidaires sans perdre sa personnalité unique, se soutenir en un sens dans les moments où tout vacille... Et comme tu le dis, rien n'est perdu encore. Agir plutôt que
réagir. Forger envers et contre tous un monde simple et clair.....  Et bien sûr je constate qu'il y a beaucoup plus de femmes qui s'interrogent, à moins que les hommes soient trop timides, ou
bien estiment-ils que notre vision du monde est pour le moins dépourvue de réalisme.... au regard des conquêtes passées....


Anne Wolff 23/06/2009 08:25

J'achève à l'instant de publier cet article sur mon blog, je le trouve incourtournable, c'est lui qui cerne parfaitement le problème. Il est tombé à pic ainsi que certains commentaires pour me remonter le moral que je n'avais pas bien haut.Merci Anne

plume de cib 23/06/2009 08:34


C'est moi qui vous ou te remercie... Je vais découvrir ton ou votre blog et j'espère de nombreuses contributions encore et beaucoup d'échanges... C'est en se reconnaissant qu'on y arrivera peut
être. L'isolement au milieu d'une foule d'indifférence est minant... A tout de suite....


Anne Wolff 22/06/2009 22:31

Quelques thèmes qui m'intéressent : Autisme des populations lors de la drôle de guerre, guerre discrète faite à la microéconomie et disparition des poètes maudits réunis en un seul article, je reviendrai sur ce blog que je viens de découvrir et qui m'a l'air particulièrement intéressant. Je suis arrivée par hasard, alors que je me proposais de chercher des données sur cet autisme, faudrait tirer les leçons de l'histoire, non ? j'ai le sentiment que nous sommes dans une situation similaire et qu'il est vraiment important de le mettre en évidence. Les commentaires aussi sont bien intéressants. Une restriction progressives des espaces de liberté étalée sur des années, des décennies, de telle maniére qu'elles semblent toujours acceptables, carcélisation sociale progressive. Et la soi-disant surpopulation qui présentement n'existe que : - pour conserver le mode de vie de quelques privilégiés surconsommateurs- parce qu'aucune mesure "conservatoire" n'a été prise alors que l'explosion démographique était annoncée depuis mongtemps.Mais les deux sont liés puisque des mesures conservatoires aurait impliqué un changement radical de modes de vie des surconsommateurs pour aller vers un autre type de croissance, qualitative.Au stade actuel, il n'y a pas de surpopulation mais la volonté de quelques oligarques de s'approprier la totalité des richesse de la planète dont la vision élitiste considère des "peuples inférieurs" pouvant être traités comme le bétail des élevages industriels.

plume de cib 23/06/2009 08:14


Voilà, je pense que vous avez posé les bonnes questions, cerné les vrais problèmes et d'une manière tout à fait clair.  La similitude des situations devrait interpeler ceux qui l'ont vécu.
Quoique... Vu qu'ils étaient jeunes à l'époque, ils n'ont peut être vécu cette période d'avant 39 dans le même trou d'autruche que leur famille.

Votre commentaire peut servir de base à de nombreux articles qui je l'espère viendront, étayer de tous ces commentaires qui me permettent d'avancer moi aussi dans la réflexion. Merci pour ce
travail collégiale


mycr 22/06/2009 01:28

Notre liberté est petit à petit entravée.  Des petits riens, une petite réserve par ci, un petit empêchement par là, et brusquement on ne peut plus bouger.  J'avais écrit une note allant dans ce sens le 14 mars 2009 sur mon blog

First they came for the Communists. D'abord ils sont venus pour les communistes. Martin Niemoeller
Nous sommes dans un moment précaire. 

plume de cib 22/06/2009 10:15


Ah bonjour Mycr, contente de te voir.
J'ai été frappée par une phrase de Naradamuni dans un de ses commentaires.. Elle dit que les camps de concentration n'étant pas politiquement correcte, on éradique la population inutile en la
brimant, en lui enlevant petit à petit toute possibilité de rêver... Je vais cherche la phrase exacte, mais c'est à mon avis la réalité, et ça fait vraiment froid dans le dos. Bise


Naradamuni 21/06/2009 16:40

>Enfin, j'espère bien que seront vaccinés en premier ceux qui craignent tant pour la santé des autres, à savoir les actionnaires, les patrons des industries chimiques qui auront pondu le bébé, puis les gouvernants du Monde à qui on souhaite longue vie bien sûr.J'ajouterais à cette liste non exhaustive ceux qui se prétendent écolo et se proposent de sauver l'humanité en installant un nouvel eugénisme!Yves Cocher des Verts, proposant de diminuer les allocations familiales à partir du 3ème enfant, il le justifie ainsi :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents