Mince, Bayrou est l'ami du Président de la républiqueeeeuuuh !

Publié le 12 Juin 2009



Une semaine exactement après que Bayrou ait accusé Cohn Bendit d'être l'ami de Sarkozy parce que celui-ci a été reçu trois fois à l'Elysée en tant que président de groupe, le voilà   en train de serrer la paluche du Président après une heure d'entretien. Bayrou a été reçu en ami par Sarkozy qui ne lui en veut pas d'avoir écrit des horreurs sur lui dans un livre sorti opportunément en pleine campagne d'élections européennes. D'ailleurs au sujet de ce livre, Bayrou qui ne manque pas d'estomac a fait remarquer que le film HOME sortait juste avant le WE des élections, jugeant que le film était un outil de promotion. du parti écologique. Il oublie de dire que ce vendredi était la journée Internationale de l'environnement et que la programmation du film était prévue depuis plus d'un an et demi. La date des élections a été fixée après.
Mais bon, admettons.
Bayrou a sorti son pamphlet contre Sarkozy (qui n'est autre que le format épistolaire des discours tenus tout au long de la campagne), au début de la campagne juste pour faire montre de ses talents d'écrivain !  Il n'y avait là aucun calcul, n'est-ce pas ? Avec ce livre, il s'est  ouvert les plateaux de télé et des pages de journaux. Ce n'est pas de l'opportunisme, nooooon !
Idem pour le bouquin "projet d'espoir", sorti pendant la campagne présidentielle et qui n'était que l'exacte copie des discours qu'il prononçait dans les meeting.  Le titre racoleur, mensonger, en a sensibilisé plus d'un. Je ne reviendrai pas davantage sur cette supercherie, mal au coeur.
De même que la date des élections a coïncidé avec l'anniversaire du débarquement, organisé en grande pompe et en présence du Grand Obama ! Ce n'est pas de l'opportunisme, nooooon !

User d'astuces et d'ingéniosité pour se promouvoir ne me choque pas, c'est la guerre des marques dans une société où le consommateur est toujours plus sollicité. Nous devons juste  être conscients qu'il  s'agit  de  publicité et non d'information. Les publicistes doivent se montrer de plus en plus novateurs, de plus en plus percutants pour passer la barrière de notre immunité de plus en plus éveillée. C'est pareil pour les politiques qui, faute de programme et de solutions miracles, se servent de l'outil publicitaire pour faire croire qu'ils en ont. C'est à nous de faire preuve de discernement. Mais quand on vend de l'espoir aux humains, il y a des limites que l'esprit ne peut franchir s'il lui reste un peu de dignité.

J'avais dans le coeur une petite pensée pour Bayrou figurez-vous. Je me disais, le pôvre, il en a pris plein la gueule quand même, il doit être brisé, humilié et tout, après son échec aux européennes. Meuh non, pas du tout ! Le Président du Modem , habitué à reprocher aux autres ce que lui même s'applique à faire,
n'a pas refusé l'invite de son pote Sarko à l'Elysée.
 C'est la 6e fois qu'ils se rencontrent depuis l'élection de Sarko., trois fois de plus que .... On ne saura pas ce qu'ils se racontent bien sûr. Mais cela n'empêche pas les médias de joindre Bayrou pour lui poser des questions auxquelles ils n'obtiendront jamais de réponses, et pour celui-ci de faire parler de lui dans les médias ! Bayrou est toujours là donc, il est toujours aussi déterminé à devenir le président de la républiqueeeuuuuh ! Il a dû flancher quelques heures, mais la mauvaise foi a repris le dessus et surtout cette ambition sans borne de vouloir briller dans la plus haute sphère politique alors qu'il n'a rien de brillant à montrer.

Franchement, ces hommes et femmes politiques m'épatent. Je n'arrive pas à croire que l'être humain puisse se blinder à ce point. Ces gens se cultivent l'égo et en même temps n'ont aucun amour propre. Si je voulais faire un vilain jeu de mots, je dirais qu'ils s'aiment salement donc. Mais bon, easy...
Mais pour avoir une telle confiance, il faut avoir des certitudes. Des certitudes sur quoi ? Sur la manière de diriger le Pays d'une manière équitable ? Si c'est cela, l'intention est louable. Mais alors pourquoi ne pas se mettre au travail  dès que l'état de certitude est atteint, en militant, ce sans briguer le poste de président de la République ? Ce Bayrou, se déclarant par ailleurs fort catholique, n'a-t-il donc pas l'âme d'un charitable chrétien ? Au lieu de sortir un pamphlet contre Sarkozy en s'inspirant d'ailleurs largement de la littérature contestataire des internautes, en surfant sur la vague de l'opinion publique mais avec toujours un rouleau de retard, pourquoi le grand philosophe Bayrou ne pondrait pas "le grand livre de la Société rêvée" et ce, en dehors de toute campagne électorale ?
Le temps passe et nous sommes bien peu de chose, et mon amie la rose que m'a offert mon fils dimanche, est morte ce matin. Le temps passe, François et les français sont à la peine. Ils n'ont pas comme toi des sous qui leur tombent de partout.  Ils n'ont pas comme toi l'estomac de tromper leurs semblables et d'être payés pour ça. Ils rament et chaque jour qui passe les rapprochent de la faim. Et chaque jour qui passe, il pense avec effroi à leurs enfants. De quel droit use-t-on dans ce putain de Monde pour les sanctionner comme nous le faisons ?
De quel droit, toi et ta clique d'élus politiques, vous osez ainsi vous monter en drapeau alors que vous n'avez strictement rien à proposer ? De quel droit, vous barrez le passage à des citoyens compétents et vous organisez ainsi une inégalité sociale durable et insupportable ? De quel droit vous vous servez du peuple pour assouvir vos bas instincts de domination ?

Maintenant je vous vouvoie Monsieur ! Vous nous avez joué une grosse comédie sur France 2 et les jours suivants dans les médias, nous assurant que la lecture du livre de Cohn Bendit vous avait rendu malade. Mais nous, nous sommes malades tous les jours, en vous regardant agir Nous avons tous les jours envie de gerber ! Vous percevez un salaire mensuel pour un poste que vous n'occupez pas. Vous êtes présents à toutes les élections, n'hésitant pas à vouloir cumuler les mandats tout en sachant très bien que vous serez incapables d'assumer la charge de travail. Vous organisez un parti autour de votre personne, vous trompez les militants sur son objet et sur son but, vous vous servez de leur crédulité, de leur confiance, de leur espoir, de leur engagement. Il y a tant et tant d'actes volontaires perpétrés par les élus qui nous blessent, qui nous tuent. Alors je vous en prie, ne venez pas nous faire le coup de l'homme politique blessé par des propos tenus il y a plus de trente ans, dans un contexte social volontairement désinhibé et provocateur, dont vous n'aviez jamais eu à redire auparavant. Et ne me dites pas que vous découvrez ce livre ! Vous connaissez M. Cohn Bendit depuis longtemps, vous êtes de la même génération. Ne me dites pas que vous ne connaissez pas les politiques contre qui vous faites campagne, avec qui vous vous retrouvez à la fin du spectacle pour trinquer.... Non. Si le parti des Verts n'avait pas été un danger pour le Modem, vous ne vous seriez jamais engagés dans cette piteuse croisade pour le bien pensant....

A ciao...

Rédigé par plume de cib

Publié dans #C'est ma tournée !

Repost 0
Commenter cet article

sixtine 12/06/2009 18:43

Bravo, Cib ! Je lui souhaite une longue traversée du désert...très longue...pour qu'on l'oublie, ce triste sire !

Marie Rêveuse 12/06/2009 14:51

Ô, I LOVE!