Yves Jego révèle : mon addiction à la Sarkozie

Publié le 22 Novembre 2009



Il n'est pas le premier, et il ne sera sûrement pas le dernier à publier le bouleversant témoignage de son addiction à la  Sarkozie. C'est un phénomène qui tend à se généraliser parmi ceux qui ont dû suivre par nécessité un sevrage de cette substance qui sévit dans les milieux politiques. Ils font tout pour se raccrocher, faisant part de leur addiction et de leur fidélité éternelle.
Hier soir donc, dans On n'est pas couché, Monsieur Jégo nous a présenté son livre relatant les différentes étapes de son sevrage après avoir été débarqué du gouvernement et nous confie, les larmes dans les yeux, que le produit lui manque terriblement. Il nous a même fait du prosélytisme.  "J'en usais déjà bien avant qu'il soit à l'Elysée", s'exclame-t-il les yeux en vrille, devant le masque d'insolence de Nolleau. "Je ne peux pas le renier aujourd'hui. Oui, j'en ai abusé, et malgré l'interdiction qu'on me signifia, je continue à en abuser." Mais comme tout toxico qui se respecte, il fallait bien que Jégo montre du doigt le responsable de sa disgrâce. C'est Fillon le méchant ! Sous ses airs de bibine, Fillon, c'est de la dope frelatée ! C'est elle qui fout le boxon dans les rangs de  l'UMP ! C'est elle qui a provoqué l'overdose du secrétaire d'Etat et l'a conduit à cette mise à la diète forcée. Mais, à l'image de sa copine Boutin, plus remontée que jamais pour suivre la ligne Sarkozie, Jégo affiche sa volonté, que dis-je sa passion, pour le produit dont il se trouve privé. Il en ramassera des miettes s'il le faut, il ramassera les cotons qui ont servi à filtrer son produit tant aimé, il les chauffera et s'injectera cette maigre pitance !
Rien ni personne ne peut le sauver ! La Sarkozie est un vrai cauchemar pour les dealers de coke et d'héro. Elle sévit dans les milieux de plus en plus jeunes et à priori, il n'existe encore ni vaccin, ni antidote.
Alors méfiez-vous, lors de vos soirées bien arrosées dans des milieux plus généralement huppés, ne laissez jamais ni vos verres, ni vos oreilles traîner. Vous risqueriez de vous retrouver accrocs à ce produit en moins de temps qu'il faut pour le dire. Il n'existe malheureusement par encore d'association qui reçoit les addicts à la Sarkozie. Bayrou a bien essayé d'en monter une mais ce fut le pire échec. Le produit de substition proposé se rapprochait trop du gloubiboulga, ce qui fit bondir Casimir, d'autant que Bayrou avait aussi piqué la couleur fétiche du président de l'Ile aux enfants. Bref. Heureusement, tout se termina en chanson, une fois Bayrou et Casimir rabibochés. Bayrou eut même le privilège d'être nommé résident permanent de l'Ile, Casimir lui a offert un poste de premier Ministre que celui-ci s'est empressé d'accepter. Voilà. Je n'avais pas l'intention de vous donner des nouvelles de Bayrou, mais bon, en suivant le fil des mots, on ne sait pas toujours où l'on va arriver...

Bye bye, bon Week end...

Rédigé par plume de cib

Publié dans #ACTUS SUR LE ZINC

Repost 0
Commenter cet article

Fleche 24/11/2009 13:36


@Naradamuni
C'est évident que l'addiction doit être de coeur, ou d'âme, mais pas violente, non ! Je hais la violence qu'elle soit verbale, psychologique ou physique.


naradamuni 23/11/2009 19:52




Flêche
L'anti-$t chanoine, de la République laïque France, et ceux pour et avec qui il oeuvre est une vertu, l'indigniation face à l'indigne.

L'addiction en deviendrai une bénediction démocratique, voire Noble , oui mais de coeur pas de sang évidement!







L'Anti-$t nabot, nervi du "roc qui fait l'air" se transformant peu à peu en Anti-fa ... la suite, l'avenir nous dira!

Et, vu "l'ouverture" instaurée par le sus-cité qui n'a même pas à faire le grand écart, du f-haine qu'il n'y a pas a présenté à la gauche qui comme dixit Léo Férré " n'est qu'une salle d'attente pour le faschisme", tous en reptation le doigt sur la couture, addictions ou pas il y a de nécessiteuses obligations qui
s'imposent. Ne trouvez-vous pas ?



plume de cib 24/11/2009 10:45


Se pourrait que je le mette en article pour que plus nombreux soient ceux qui trouvent.... Merci encore et toujours Naradamuni,


Fleche 23/11/2009 17:53


Il existe une autre addiction : l'anti-sarkozysme


Metextoff 22/11/2009 21:01


Le problème des victimes de cette addiction c'est qu'il n'ont commencé à exister qu'a partir de la campagne  qui a permis à cette substance dangereuse de régner . Cependant ce
produit ,comme tous les produits de son espèces ne fait pas dans les sentiments ,et une fois qu'il vous a accroché , il se désintéresse de vous . En dépit de mises en garde qui
ont précédé l'avènement de ce poison ,beaucoup se le sont inoculé sans penser aux conséquences . Résultat ,maintenant que les effets de cette drogue pour ceux qui n'en
ont pas profité ,se sont évaporés les accrocs des premiers cercles qui sont tombés dans la désaffection avant de tomber dans la déchéance sont complètement  désemparés


plume de cib 23/11/2009 09:27


Excellente analyse Metex, digne des plus grands praticiens ! A quand l'ouverture d'un centre de désintox ? Car l'intox est avérée, tu en décrit admirablement les symptômes !


sylvie 22/11/2009 12:52


Excellent article pour un week-end ensoleillé, avec la pointe d'humour, c'est un délice à consommer… sans modération !
Bon week-end Cib, et grosses bises.


plume de cib 22/11/2009 13:02


merci beaucoup, toi aussi, et grosses bises