Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


Y a des taupes dans les cités.

Publié par plume de cib sur 4 Août 2010, 09:45am

Catégories : #CHRONIQUES

 

Bonjour,

Y a des taupes dans les cités. Ce pourrait être le titre d'un nouveau mauvais film français. Z'avez remarqué les titres des films français ? Du niveau de la qualité du scénario, des acteurs, de la réalisation, la faute au népostisme forcené, ce monde vit en circuit fermé, normal que l'air y soit vicié et les neurones peu alimentés. Bon, jusque-là tout va bien, comme dirait Kasso. Tiens, souvenez-vous, son film la Haine  justement se déroulait dans une cité. A l'époque de sa sortie, on polémiquait sur le fait que le garçon était plutôt un bourge, qu'il n'avait jamais vécu dans une cité et qu'il sortait ce film par opportunité. M Machin était à l'époque ministre délégué au Budget. Il se préparait tranquillement à la fonction présidentielle, Il traficotait à l'époque avec les limonadiers, annulant une dette au fisc de 25 millions de francs d'un de ses potes installé sur les champs, sans autre forme de procés. De procés, il n'y en eut pas. Les bouches s'arrondirent, mais sans doute, ce fut pour saluer le culot du petit maire de Neuilly.

On n'a jamais su régler le problème de l'immigration en France. De Gaulle a lancé la patate chaude entre les mains de ses successeurs. Mais a-t-on vraiment voulu régler le problème, ou bien l'-a-t-on laisser s'envenimer à souhait ? Ca sert. C'est un bon terreau où l'on fait pousser n'importe quoi. C'est ce que fait Sarkozy. Avant chaque nouvelle élection, il prépare les semis. Et l'on souffle le vent mauvais. La mauvaise graine. C'est ce qu'il a fait à Grenoble récemment. Sa visite, comme les autres, sert à vider un peu plus les caisses de l'Etat sous couvert de fonction présidentielle qui cache la  pré campagne.  La mauvaise graine, ça pousse . Tout cela est d'une platitude.... Mais on n'arrondit même plus les bouches, on laisse pisser... On ne s'étonne plus de rien, on fond dans le fatalisme. Le petit se croit tout permis, personne pour l'arrêter.

Les habitants des cités font les frais du grand stratège. Les imbéciles marchent dans ses pas. Les autres subissent la connerie des petits chefs qui se prennent pour de grands révolutionnaires parce qu'ils dealent de la drogue et roulent en BM. Personne pour leur demander comment ils ont payé leur bolide. C'est péché. Les intégrés sont la cible des intégristes etc... Les flics ne vont pas dans les cités. C'est interdit. Faut que la mauvaise graine pousse en paix.

Bien évidemment, plus on va approcher de 2012, plus il va y avoir d'émeutes que les journaux ne lésineront pas à rendre spectaculaires. Quelques photos  ou reportage chocs, quelques propos cheap, et hop en voiture Simone !  Y en  a dans les cités qui doivent être sacrément cons pour réagir à son invite de faire le bordel. Ou bien alors, y a des taupes. Comme dans les manifs, vous voyez ce dont je veux parler ? Des taupes en banlieue, pas vraiment compliquées de les installer. Ou même de repérer quelques pleutres avides de billets, prêts à n'importe quoi pour en palper...

C'est Août et je délire sûrement. Je profite des vacances du gouvernement pour écrire l'histoire à ma sauce... Bof, j'en suis si peu l'auteure, vraiment.... Bonne journée à vous...

Commenter cet article

Jo des RG 07/08/2010 23:34



Il y a des taupes, mais surtout des flics genre barbouzes : je suis persuadée que les prétendus petits caïds qui menacent (et tirent même, je crois) des familles de flics à Grenoble,
c'est monté de toutes pièces par les sbires de sarko.


Au G8 de Genève, on a vu des casseurs soi-disant  "gauchistes" briser des vitrines: mais ces cons avaient oublié d'enlever le brassard police !!!



plume de cib 08/08/2010 00:04



je le pense aussi. C'est parti d'un casse au Casino, course poursuite et mort du casseur... Jusque là tout va bien... Pendant ce temps, il y a les affaires Woerth, Sarkozy and Co qui commencent à
un peu trop envahir la surface... Alors on fait diversion en montant une révolte à Grenoble... et on profite pour virer le préfet et placer un pote... Elle est pas belle la vie ?


Mon oncle habite Grenoble, dans le quartier soi disant en feu... Boh, il doit être sourd et aveugle, il en a plus vu à la télé que dans la rue. Bref, on demande aux médias de couvrir comme des
malades le non évènement...


Mais oups ! Des journalistes ne se laissent pas embourber et ressort l'affaire César... tiens tiens....



sylvie 04/08/2010 22:52



Je fais parfois la même analyse… 1 + 1 = 2, c'est raccord.


Bises.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents