Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


Vous détenez peut-être des objets radioactifs chez vous, sans le savoir !

Publié par plume de cib sur 8 Mars 2012, 09:46am

Catégories : #FUKUSHIMA et NUCLEAIRE

Avis à la population !

Vous détenez peut-être des objets radioactifs chez vous, en toute innocence bien sûr. Les collectionneurs en particulier risquent bien de faire les frais de leur marotte. Vieux réveils luminescents ou vieilles montres, hé oui ! Donc, voici un article qui vous guide vers l'ANDRA, organisme chargé de récupérer ces petits objets dont certains passèrent pour "les gardiens d'une bonne santé", à une certaine époque. Marie Curie en mourut d'ailleurs......

 

Collecter les objets radioactifs des particuliers et des collectivités locales

L'Andra gère depuis plusieurs années les objets radioactifs à usage familial. Un rôle renforcé par la loi de programme de juin 2006 qui confie à l'Agence plusieurs missions de service public dont la prise en charge des déchets radioactifs des particuliers. Sur simple demande, l'Andra se charge de collecter puis de gérer ces déchets dans la filière appropriée.

 

Comment reconnaître un objet radioactif ?

Quelques indices peuvent mettre sur la voie :

  • la présence du trèfle radioactif sur l'étiquette, sur l'objet ou sur son emballage
  • la marque de fabrication ou le nom du produit inscrit sur l'étiquette qui comprend le mot radium, uranium ou des dérivés : ex : La Franco Belge d'uranium, le RA226, le Radia…
  • le fait qu'il soit conditionné dans du béton ou du plomb
  • sa luminescence naturelle : un objet qui brille la nuit sans avoir été exposé à la lumière est vraisemblablement radioactif

 

  

Objets présentant un risque sanitaire élevé pour les personnes séjournant à proximité de l'objet sorti de son boîtier de protection.


Objets au radium à usage médicalLes ORUM (Objets au radium à usage médical)

Les Orum sont conservés aujourd'hui comme objets de collection : aiguille, tube, gaine, sonde "de crowe", compresse au radium…
On les trouve chez les particuliers, souvent lorsqu'il y a eu un médecin radiologue dans la famille ou, plus rarement, un pharmacien.
Sortis de leurs boîtiers, certains Orum peuvent émettre des rayonnements intenses, notamment les sondes "de crowe". 

 

  

Objet dont il faut éviter le contact et qui sont à manipuler avec précaution

  

Les fontaines au radium
 

Les fontaines au radiumsont des appareils utilisés dans les années vingt pour enrichir l'eau fraîche en radon. Elles sont souvent stockées dans des caves ou des greniers et oubliées…
Ces appareils sont détenus par des brocanteurs, des collectionneurs, des centres de récupération d'objets. Ils peuvent aussi être proposés sur des sites internet de ventes aux enchères.

 

MinérauxLes minéraux

Les minéraux radioactifs présentent souvent de remarquables structures cristallographiques et de superbes couleurs, ce qui les rend très attractifs sur le plan visuel.
Autunite, pechblende, monazite sont les minéraux radioactifs que l'on retrouve le plus souvent chez les particuliers.
Ils sont détenus par des collectionneurs ou des géologues (ou des familles qui récupèrent des collections) et dans les collections minéralogiques de certains lycées. 


sels naturelsLes sels naturels de laboratoire

Il s'agit des nitrates, acétates et oxydes d'uranium, d'uranyle ou de thorium et des nitrates et chlorures de radium.
Ces sels radioactifs étaient utilisés dans les cours de chimie, notamment pour les travaux pratiques.
On en trouve parfois dans de vieux locaux, dans les greniers et les caves des écoles, des universités ou dans des laboratoires et chez des particuliers qui s'étaient construit de petits laboratoires à domicile. 

 

 

Objets ne présentant pas de risque immédiat


horlogesLes anciens objets d'horlogerie luminescents

Lorsque les vieux modèles de montres, réveils, boussoles, cadrans d'avion, systèmes de visée nocturne ont des aiguilles et cadrans qui restent luminescents après un séjour de 2 jours dans l'obscurité, ils sont radioactifs : l'effet luminescent était obtenu en ajoutant du radium, puis du tritium, à la peinture.
Les quantités de matières radioactives en jeu sont extrêmement faibles et le rayonnement est confiné par le boîtier et le verre.
Il y a un problème si le verre ou le boîtier ne sont plus étanches.
Ces vieux modèles sont souvent détenus par des collectionneurs, en particulier des collectionneurs d'objets militaires, ou par des horlogers ou des héritiers d'horlogers. 

 

 

La prise en charge

Une subvention publique permet la prise en charge gratuite ou significativement aidé des objets radioactifs à usage familial
La CNAR (Commission nationale des aides dans le domaine radioactif) a ainsi défini une politique d'aide financière fin 2007.

En dessous du seuil de 5000€ HT
Les services de l'Andra gèrent les demandes suivant deux critères :


1. La qualité du détenteur : la gratuité est réservée par ordre de priorité aux particuliers et services de sécurité publiques (pompiers, gendarmerie…), aux communes rurales et aux établissements scolaires. Sont exclus les fabricants des objets ou les personnes qui les exploitent pour des raisons économiques ou du fait de leur radioactivité.

2. La nature des objets : la nature des objets décrits ci-dessus entre dans le champ de la gratuité ainsi que les paratonnerres* (hors frais de dépose).

 

Au dessus du seuil de 5000€ HT
Ce seuil correspond à un stock de plusieurs objets, l'aide est décidée au cas par cas par la CNAR. Ce genre de cas est exceptionnel.

 

 

Les dangers

  • Ils émettent des radiations plus ou moins intenses en fonction du radioélément et du type d'objet.
  • Ces objets peuvent être contaminés et peuvent à leur tour contaminer les personnes qui les touchent.
  • Dans la plupart des cas, les conséquences sont faibles mais dans le doute, il est préférable de les confier à un organisme spécialisé et de ne pas les toucher directement.

 

 

Précautions à prendre

  • Très faiblement radioactifs, les déchets sont sans danger dès lors qu'on adopte les bons réflexes :
  • Pas de manipulation directe : s'il est besoin de déplacer l'objet, il convient de l'emballer dans un sac plastique avant manipulation
  • Ne pas rester en contact longtemps avec les objets
  • Ne pas les jeter dans une poubelle ou les abandonner dans la nature.
  • Les objets ne doivent surtout pas être envoyés par courrier.

 

 

Que faire pour les faire enlever ?

Contacter l'Andra au 01.46.11.83.27

ou par email : collecte-dechets@andra.fr

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents