Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


Voilà comment on traite le viol d'une femme en France...

Publié par plume de cib sur 5 Juillet 2011, 11:20am

Catégories : #SOCIETE

 

Cette affaire DSK a au moins le mérite de mettre au grand jour les pensées malsaines de nos saints politiques. Hommes ou femmes, trop soucieux de sauvegarder leurs privilèges, trop empressés à ne pas s'attirer les foudres d'un DSK redevenu très dangereux (mais avait-il perdu son pouvoir durant sa courte période d'incarcération ?), ne cessent de taper sur cette pauvre Tristane Banon. Ils déversent sans vergogne des jets d'acide sur sa blessure toujours à vif. 

De concert, ils s'étonnent qu'elle ait mis autant de temps à déposer plainte contre sa seigneurie.  Cela signifie donc que l'opprobre est jeté sur toutes les femmes, tous les enfants violés qui attendent des années avant de se décider à franchir le pas. Ces tristes penseurs, de même que ces véhéments commentateurs qui pullulent sur le net en ce moment, vulgarisent l'acte de viol ! Pour eux, la faute est à celui ou celle qui a été violé ! On ne sortira donc jamais de ce cercle vicieux ? Aucun de ces sbires attachés au pouvoir ne consent à imaginer quelle force et quel courage il faut pour livrer à la police des faits qui vous ont souillé, qui vous ont mortellement blessé. Car même si justice est faite, la culpabilité reste ancrée en vous et vous ronge jusqu'à la fin de votre vie.

Par cette horrible démonstration, par ce lynchage médiatique de Tristane Banon, ce sont toutes les femmes de France abusées qui sont aujourd'hui mises à la barre de l'accusation. On traite celles qui dénoncent cette diabolique machination de féministes hystériques. Mais oui, mesdames et messieurs, en France, il ne faut toujour pas dénoncer les actes brutaux des mâles qui croient toujours que les femmes leur appartiennent, qu'ils peuvent en disposer à leur guise, les souiller, les détruire.

Je ne peux m'empêcher de faire le parallèle avec cet article paru chez Charlotte,

Messes noires et Snuff movies en FRANCE. (âmes sensibles et mineurs s’abstenir).

 

Je vous invite vivement à visionner les vidéos mises en ligne, mais attention, comme elle écrit "âmes sensibles s'abstenir". C'est la télévision allemande qui rapporte des faits abominables se produisant en France, aujourd'hui et non pas dans un passé imaginaire. Car en France, c'est l'omerta sur le viol des enfants, des femmes. Lorsque vous vous rendez à la police, celle-ci vous fait subir un interrogatoire en règle, long et éprouvant. Vous risquez de tomber sur un connard lubrique qui vous pose mille questions indécentes, qui attend les réponses en se paluchant. Vous savez quoi ? Un jour, j'avais une vingtaine d'années, je vais à la police parce que chaque matin en me rendant à mon travail, un exhibitionniste me suivait, et me montrait bien sûr son appareil. Et bien, à la fin de mon dépôt de plainte, l'inspecteur qui m'a reçu m'a invité à dîner.... Oh, je ne me base pas sur ce petit fait pour forger mon opinion. J'en ai entendu des histoires similaires et des un peu plus salées... Des flics qui courent après des gamines de 14 ans, par exemple. Bref.

Une fois la plainte enregistrée, si la police juge bon de l'enregistrer car il y a déjà un gros travail de nettoyage fait à ce niveau-là et peu sont celles qui parviennent à passer l'étape, une instruction est ouverte. Il faut alors à nouveau répondre à toutes sortes de questions posées par un juge qui n'est là que pour vous faire démentir vos "insinuations". Et puis il y a les visites chez un gynéco assermenté (si les faits sont récents). Il y a les confrontations avec le violeur etc.... Croyez-vous que ce soit marrant ? Il faut chaque matin se remotiver car il y a toujours cette petite voix qui vous dit "tu l'as aguiché le type, c'est de ta faute, tu es coupable !" Oui, des siècles et des siècles coulent dans nos veines. Depuis l'invention d'Adam et Eve, où la religion a fait de la femme une "tentatrice" envoyée par le diable.

J'ai lu que Tristane Banon et sa mère portaient plainte pour avoir leur heure de gloire. Mon Dieu, mais quels cons ceux qui écrivent cela ! Croyez-vous que dénoncer un viol soit aussi "funny" ? Oh My God. On en revient toujours au fait que des mecs pensent que les femmes ne demandent que se faire violer.

Franchement, je souhaite à aucun des détracteurs de Tristane Banon d'être un jour confronté au viol que ce soit sur eux ou sur un de leurs proches. Car je peux vous dire que même avec toute la bonne volonté du Monde, vous ne pourrez jamais effacer un tel acte, il est inscrit dans la chair à jamais. Pensez-y avant de cracher sur cette jeune femme.

Car elle doit en avoir gros sur la patate. Et j'insiste sur le fait qu'en dénonçant DSK, elle fait acte d'un grand courage. Il n'y a qu'à voir comment il a fait le ménage aux USA, comment il a réussi à mettre le procureur à genoux. Cet homme de loi ne dormira désormais plus jamais tranquille. C'est la loi du plus fort qui gagne toujours, et encore.  Et j'en veux à tous les imbéciles qui alimentent le moulin de ces tristes élus socialistes qui n'ont qu'un seul but, prendre la place du calife, soigner les chefs pour gagner sa petite place au soleil. Car ne nous y trompons pas, ce n'est pas Tristane Banon qui cherche son heure de gloire, ce sont tous ces politiques bavards qui s'étalent sur les ondes et dans les journaux. Ils n'ont qu'une idée en tête, montrer leur niveau de cupidité à leur champion pour gagner une place dans son gouvernement. Car d'idéologie, ils n'en ont aucune, de respect pour le peuple non plus. Ces chacals ne font rien d'autre que nettoyer le terrain souillé par DSK. Ils feraient mieux de réfléchir à un programme de restructuration économique et sociale de notre Pays qui est en train de tomber en ruines.

Nous, le Peuple, nous savons, et nous devons être unis, car nous n'avons rien à gagner à leur cirer les pompes....

Commenter cet article

Jo des RG 09/07/2011 08:07



- Je crois (entendu à la télé) qu'elle a décidé de porter plainte juste avant l'affaire de viol aux USA. Sans doute une "maladresse" auto-destructrice au niveau du subconscient : elle se pose en
perdante jusque dans la mise en place de sa défense.  


- Il n'y a pas que la culpabilité qui freine : un violeur prend souvent soin d'humilier sa victime par des mots ou des gestes  aussi  destructeurs que le viol lui-même, sachant qu'il la
tient ainsi. Ils sont si sales et humiliants qu'elle ne pourra pas les révéler. 



lulue berlue 05/07/2011 14:41



Oui, c'est sûr qu'elle a un énorme courage pour oser aller porter plainte, affronter la justice, les médias, l'opinion publique, les politiques etc ... et ça, pour tout l'or du monde, je
n'aimerai pas le faire à sa place. Comme tu dis, c'est déjà hyper dur de parler de viol, même à son entourage, parce que c'est comme un aveu de culpabilité qu'on a l'impression de faire, c'est
une chose que l'on tente plutôt d'enterrer bien au fond de soi, en se disant, année après année que ce n'était pas si grave, que peut être qu'en effet on l'avait un peu cherché etc ... et puis un
jour on se rend compte que l'Homme s'en prend à d'autres, et là, on se sent responsable, parce que continuer à se taire, c'est encourager ses actes, c'est le couvrir. Ce n'est pas par
opportunisme que Tristane Banon ose parler aujourd'hui, parce que je ne vois pas vraiment ce qu'elle a à gagner. Au contraire elle sera à jamais ce qu'elle a toujours voulu éviter être "la fille
qui a été agressée par"... si elle ouvre sa bouche aujourd'hui c'est pour que les agissements de ce type cessent.


Je lui souhaite beaucoup beaucoup de courage, parce qu'il lui en a fallu pour révéler déjà cette sombre affaire, et encore plus pour la porter aujourd'hui devant la justice et les médias.


Et honte à ceux qui médisent en lui prétant de fausses intentions.



plume de cib 05/07/2011 15:36



comme tu dis, Tristane Banon a hésité, elle se disait qu'il allait être enfin puni aux USA, et puis le revoilà qui va sortir blanchi de cette affaire. Alors elle a pris son courage à deux mains
pour lui barrer la route. Car effectivement, il y a sa propre culpabilité mais en plus elle peut se sentir responsable des agissements de DSK... Elle n'a vraiment rien à gagner, non, à part être
un peu plus salie sur la place publique où les charognards s'en donnent à coeur joie.






Yog' La Vie 05/07/2011 14:13



Merci!



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents