Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


VILLEPIN, le discours est séduisant.

Publié par plume de cib sur 26 Mars 2010, 09:16am

Catégories : #POLITIQUE INTERIEURE



Le Monde entier est au courant : Villepin crée un parti politique qui ne se veut ni de droite, ni de gauche, mais rassembleur et innovant.

D'emblée, ce positionnement m'interpelle. Il me semble que c'est ce que Bayrou prônait déjà en 2006. Ce fut son fer de lance pour les élections présidentielles. Mais concernant Bayrou, nous avons pu nous rendre compte par la suite que son discours était opportuniste, que sa seule motivation était d'être calife à la place du calife, non pas dans l'intérêt général mais pour donner raison à cette voix divine qui l'inspirait depuis quelques temps. Sa soif de pouvoir, Bayrou n'a pu longtemps la cacher à tous les militants qui s'étaient mobilisés en masse pour soutenir sa candidature. A peine le volet élections présidentielles refermé, il mit un trait d'union entre ce parti qui n'existait pas encore mais qu'il nommait Modem  pour flatter les internautes et la vieille UDF. Celle-ci avait en effet payé la campagne de Bayrou et n'entendait pas perdre la valise de nouveaux militants Modem. Ainsi ceux qui prirent leur carte Modem, se virent encartés UDF-Modem. Dans un grand élan démocratique, Bayrou avait décidé que le seul patron c'était lui  et que les militants n'étaient que des porteurs de bidons. Dans les départements, les vieux UDF veillèrent à ce que les militants Modem restent dans la fosse, pour ne pas dire le placard. Vous ne connaissez rien en politique, assénaient-ils, nous, on est des vieux briscards, on connaît toutes les ficelles, laissez-nous faire. Ils avaient simplement oublié que ces militants revenaient de loin, c'était pour la plupart des abstentionnistes.  Ils n'avaient pas envie qu'on leur la fasse à l'envers. Beaucoup se sont tirés en 2007; Les autres ont peu à peu suivi. Bayrou a sans doute raté la chance de sa vie de briller au firmament des étoiles de la République. Il a choisi les vieux UDF plutôt que les jeunes militants Modem moins riches et moins expérimentés mais qui détenaient un trésor inégalable, leur foi en une nouvelle République et leur envie de se battre pour faire valoir l'intérêt général.

Villepin et Bayrou sont tous deux des hommes de droite et tous deux animés d'une détestation du président actuel. Mais il y a beaucoup de différences entre eux.
- Alors que Bayrou était en 2007 président de l'UDF, vieux parti qui régna longtemps sur la France,  et s'était déjà présenté à des élections présidentielles, alors qu'il était déjà député, Villepin est lui, libre de tout engagement. Bien qu'il ait été premier Ministre, je le rappelle sous la coupe du petit nerveux et de toute la clique qui avait prévu de positionner le petit joker dans le peloton de tête des présidentiables et étaient pour cela prêts à tout, Villepin n'a jamais joué les boute-en-train pour qui que se soit. Il a pour ainsi dire mûri dans l'ombre des vieux renards aux dents longues. Cela veut dire qu'il peut avoir attraper les bons comme les mauvais côtés.

- Alors que la haine de Bayrou pour Sarkozy correspond plutôt à un trop plein d'admiration, la haine de Villepin est plus rentrée. Il n'envie certainement pas le personnage dont il est l'opposé. Ne serait-ce qu'au niveau de l'éducation et de son attachement pour la France et son Histoire.

- Bayrou avançait au feeling fin 2006, faisant partir sa campagne sur une idée de victimisation, on ne le voyait pas assez à la télé, on le boycottait, blablabla. Il était l'ennemi juré de Sarko et grand nombre de français qui avaient Sarko dans le colimateur se joignirent à lui. On peut dire que la haine rend aveugle. Bayrou usa de bayrou.fr comme d'un leurre pour les internautes qui crurent être directement en contact avec le chef suprême de l'UDF et firent vivre le site avec une intensité sans égal. Ils posèrent de multiples contributions dans les dossiers de tous ordres, comme des messages d'espoir, visant plus que tout la reconstruction de notre Pays touché par la crise depuis plus de quinze ans. Mais jamais Monsieur Bayrou ne fit une seule fois irruption sur ce site. JAMAIS ! Avec le recul, on voit bien que rien n'était  prévu pour accueillir autant de militants. Les instances de l'UDF étaient dépassées. Cette masse de militants bruyants les embêtaient.
Villepin crée Villepin.com, le réseau social Villepin, bien en amont des élections de 2012. Des clubs Villepin fleurissent dans toute la France. Tout est bien organisé. Des débats sont programmés toutes les semaines, les internautes sont invités à y participer. Villepin répond régulièrement aux questions, se mêle aux débats, organise des rencontres via Internet ou sur le terrain. Nous sommes loin, très loin de l'amateurisme de Bayrou bien que ce dernier ait une très large expérience des partis politiques. Nous ne sommes pas dans l'urgence comme en cette fin 2006 où il nous fallait choisir le candidat le moins pire.
Hier Villepin a pour ainsi dire lancé son parti politique qui naîtra le 19 juin, au lendemain de l'appel du 18 Juin de De Gaulle. C'est fait exprès, Villepin reste un fervent Gaulliste. Mais comme il le dit, le Gaullisme ne peut aujourd'hui s'appliquer dans notre Pays. Il nous faut une politique nouvelle bien qu'inspirée des grands hommes et des grandes idées du passé. C'est un peu normal. J'ajouterais que la Gauche, la Droite, c'est aussi obsolète. On le sent plus que jamais. Nous sommes vraiment à la fin d'une époque. Sarko brûle les dernières pages. Il est temps de fermer le livre.

Villepin a dit :

« Je souffre beaucoup, dit-il, de voir à quel point tout devient division, polémique, clivage : on appuie sur burqa ou sécurité, et hop ! on voit les sondages monter ! Mais aucun parti politique ne peut gagner si la France perd. »

Villepin dresse un réquisitoire implacable de la politique de Sarkozy, « une politique de dispersion, de réformes tous azimuts, incapable de choisir ses cibles »

« Ce ne sont pas des conciliabules dans les palais nationaux, des aménagements techniques, des changements de personnes qui sont attendus »


Il propose un changement de politique,  une république solidaire, parle de suspendre le bouclier fiscal. Il dégomme le travail le dimanche, la défiscalisation des heures supplémentaires, la TVA dans la restauration, les droits de succession... il veut « augmenter la plus haute tranche de l'impôt sur le revenu et créer une surcote de 10-15 % de l'impôt sur les sociétés. » il propose une charte des salaires. Dans les banlieues, il suggère que l'État finance les projets montés par les associations. Il avance l'idée d'enseignants expérimentés et surrémunérés dans les quartiers difficiles. Il rejette le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux : « Est-ce que les Français veulent moins d'infirmières, d'enseignants, de policiers ? »

Pour l'instant, ce ne sont que des grandes lignes, mais... Avouez que ça a de la gueule ! Il est contre la France dans l'Otan et voit différemment l'Europe. Pour l'instant, on peut dire qu'il fait le bilan d'une politique qu'on sait désastreuse. Mais elle l'est depuis si longtemps. Jusqu'à présent, La France vivait sur ses réserves et sur une certaine notoriété. Sarko a mis fin à tout ça. Il nous a mis à nu, en même de temps que son attitude agaçante nous a ramené à la politique. Oui, beaucoup de choses vont changer. Mais il nous reste à effacer ce vilain défaut, ne disons pas NON à tout. sans savoir de quoi il retourne. Restons curieux, et surtout mobiles !




Commenter cet article

Les RG 27/03/2010 09:10


Espérons que derrière le panache ne se cache pas un ego démesuré (c'est probable  hélas)

La procédure devrait ligoter DDV et l'empêcher de se présenter en 2012 , donc il lui faut adopter une autre stratégie :  rallier des UMPistes  écoeurés et pousser Sarko dehors avant cette
échéance fatidique.

DDV est du "serpent" et devrait bouffer tout cru le "mouton" Sarko. Mais pas si facile,  c'est un mouton enragé.


plume de cib 27/03/2010 10:29


bonjour RG,

pllutôt pas mal ta théorie.... Et comme en politique, mieux vaut ne pas être un agrneau, sinon, t'es soit transformé en veau, soit immolé sur tous les autels, Villepin n'est donc ni un bovin, ni un
ovin. Ce qui n'est pas plus mal.
Il est le seul à ne pas s'être mis sous la coupe du mouton sarko devenu berger en son étable.... Rallier les UMPistes occis, c'est un challenge plutôt alléchant....


Metextoff 26/03/2010 16:49


C'est vrai que DDV réconcilie la politique avec l'intelligence . Il a pour lui la prestance , la culture , l'éducation  et l'intelligence , ce qui n'est pas l'apanage de tout le monde (suivez
mon regard...) Maintenant quand à pouvoir appliquer ce qu'il propose dans les grandes lignes , c'est une autre paire de manche ,car il y a loin des lèvres à la coupe . Tu peut constater que ces
détracteurs l'attaquent toujours sur les mêmes thèmes éculés , sans tenir compte du contexte de l'époque et des croches pied d'un petit nerveux . Remarque j'ai fait une allusion à lui dans un
article hier .
                                                  Bon weekend  !


plume de cib 26/03/2010 17:00


Alors là, tout à fait d'accord Metex... C'est faire preuve d'une sacrée mauvaise foi que l'attaquer sur  des faits passés sans tenir compte du contexte. Chirac a sacrifié DDV pour le petit
nerveux, il ne pouvait peut être pas faire autrement. A l'époque, j'avais une très mauvaise opinion de DDV, mais je ne voyais que l'apparence... Il n'avait aucune marge de manoeuvre.... Et je peux
même te dire qui si au pire cette affaire Clearstream était vraie, je ne lui en tiendrais pas rigueur, pour la simple raison qu'elle était là pour essayer de nous débarrasser de l'encombrant petit
bonhomme. Car il savait plus que tout autre quel danger il représentait.... Et il n'avait pas toute une organisation avec lui pour l'aider en douce à se hisser sur le trône comme l'autre, dont
l'avénement est programmé de longue date. Même s'il ne fait qu'un mandat, il aura eu le temps de grassement servir ses intérêts et ceux de ses copains + tout ce qu'on ne sait pas... Beaucoup de
choses ne seront malheureusement pas rattrapables.... Je vais voir ton article... Bon WE à toi....


Fleche 26/03/2010 10:44


Exactement, Cib.
Ce n'est pas parce que Dominique de Villepin est un homme de droite qu'il a forcément tort.
Bien sûr, il surfe sur la déception des adhérents UMP et des électeurs face à N. Sarkozy, son absence de classe, de culture, sa soumission aux Etats Unis et ses mensonges dont le fameux "travailler
plus pour gagner plus".
Reste que sa proposition de revenir aux fondamentaux de la République Française ne peut pas laisser indifférent.

Certains disent qu'il utilise déjà la langue de bois en n'indiquant pas s'il se présentera aux présidentielles de 2012. Il n'en sait rien lui-même puisque se pose toujours l'issue du procès
Cleastream en point d'interrogation.

Pour le moment : attendons en observant.


plume de cib 26/03/2010 11:03


Oui tout à fait. Je ne voudrais pas qu'on lui tire dessus et qu'on l'enterre avant même qu'il ait commencé. Et comme tu dis, il ne peut dire s'il se présentera ou non puisque cette histoire de
procès est comme une chape de plomb sur lui.
Pour l'instant, son discours est plutôt clair et il revient en effet aux fondamentaux de la République. C'est un bon départ. Depuis des décennies, on empile des lois, des décrets. Il le dit
lui-même, cette politique réactionnaire en fonction de faits divers a complêtement noyé l'essentiel. On ne pourra repartir dans de bonnes conditions si on ne fait pas table rase de tout ce bazar
qui n'a jamais servi qu'à faire monter des sondages.
Et Villepin a un atout majeur, il pense que la France est un Pays phare et non un Pays suiveur. Les Pays étrangers sont étonnés que nous en soyons arrivés là. Ils attendent beaucoup de ce Pays.
C'est pourquoi il y avait autant de journalistes étrangers à la conf. De Villepin.
Ce n'est pas en disant aux Français qu'ils sont nuls qu'on les fera innover, mais en les encourageant au contraire, en replaçant la France à sa place de Pays novateur.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents