Villepin ira-t-il jusqu'au bout ?

Publié le 12 Décembre 2011

 

Bonjour, bon lundi,

 

http://www.clubvillepin.fr/wp-content/uploads/2009/08/ddv1.jpg

 

Donc après  Bayrou la semaine dernière, Villepin s'est décidé à déposer son cadeau de Noël devant la cheminée de la République Française. Deux hommes de droite qui se disent au-dessus des clivages gauche/droite et habités par un esprit de rassemblement et de changement.

 

Alors pour le rassemblement, tous deux s'accordent à dire qu'il y a de bons idées à gauche et de bonnes idées à droite, ce qui veut dire qu'ils acceptent le clivage gauche / droite tel que défini aujourd'hui. Cependant, Villepin est moins véhément à l'encontre des socialistes. Son projet citoyen montre qu'il a au contraire aplani le clivage.

Alors certes, Villepin a du panache, un discours classieux, une facilité d'élocution. C'est un excellent orateur, même si ces phrases sont longues et quelque peu, ampoulées. BOn diplomate, attaché à son Pays, prêt à le défendre seul contre tous, il l'a prouvé.

http://www.mouvementdemocrate.fr/actualites/images/portrait-bayrou/bayrou55.jpgDe son côté, Bayrou essaie de faire compliqué pour montrer qu'il est compétent et cacher le fait qu'il n'a rien à dire parce qu'il est d'accord avec la politique actuelle, à quelques petites différences prêt, normal vu qu'il est de droite modérée. Bayrou est un homme de diagnostic. Son discours est celui du gars qui prend son café au bistro le matin ou de celui ou celle qui fait son marché. Mais attention, c'est voulu. QUand on l'écoute, on peut se dire "ah oui, lui au moins il nous comprend, il sait ce qu'on vit." C'est comme ça qu'il a eu 18 % en 2007. On avait tellement besoin de changement et tellement peur de Sarkozy qu'on s'est jeté sur cet interlocuteur providentiel qui criait haut et fort ce que nous pensions tous. Seulement, on est 65 millions de Bayrou, on peut voter pour soi donc, ça ne fera pas plus avancer le schmilblic. Bayrou est juste le président de l'UDF qui nous a vendu la supercherie du Modem, nous faisant croire au changement d'orientation. Je rappelle qu'aux législatives de 2007 UDF a été associée à Modem, ceci pour des questions de pognon, les vieux de l'UDF n'ayant pas du tout l'intention de déserter leur fief, le pactole se trouvant dans les caisses de l'UDF. Bayrou essaie d'émerger dans son parti de droite. Il veut faire renaître le parti Centre. Aveuglé par ses ambitions qui chez lui prennent la forme de Mission, il est incapable d'innovation. Cet homme veut le pouvoir, mais il a montré en 2007 qu'avec 7 millions de voix pour lui, il s'est trouvé totalement débordé. Incapable d'assumer sa différence, entre les deux tours, il est parti en vrilles. Bayrou, on connaît ses limites. Mais les médias vont nous le vendre, la droite Sarkoziste se servant de lui pour garder les chèvres de centre droit qui feront la différence au deuxième tour. Même schéma exactement qu'en 2007.

PROGRAMME VILLEPIN

Villepin nous affirme : « J’entends défendre une certaine idée de la France », a déclaré l’ancien premier ministre, ajoutant : « J’ai une conviction : le rendez-vous de 2012 sera le rendez-vous de la vérité, du courage et de la volonté. » Voilà, vous êtes prévenus donc. A l'encontre de Bayrou, Villepin est un peu plus novateur, plus moderne, plus osé dans ses propositions. AInsi, il prône ce qu'il appelle le revenu citoyen. 

Le choix de la dignité

L’exercice du rôle de citoyen suppose la dignité qui seule permet d’être pleinement citoyen. C’est pourquoi sera créé un revenu citoyen.

Le revenu citoyen serait accessible à tous les citoyens français majeurs. Il serait versé sur une base mensuelle – avec les mêmes procédures par lesquelles le nouvel impôt sur le revenu serait retenu à la source – à un niveau de 850 euros en l’absence de toute ressource (une personne âgée au minimum vieillesse, un bénéficiaire du Rsa, un étudiant par exemple)....

Ce qui est déjà un bon pas vers un réel changement démocratique.

Il remettra le citoyen au coeur de la politique et de la société.

 

Le choix de la responsabilité

 

Cela passe par la codification d’un statut du citoyen consacrant ses droits, ses devoirs et ses responsabilités.

Des devoirs civiques doivent être énoncés par la loi :

  • L’obligation d’inscription sur les listes électorales et l’obligation du vote (avec reconnaissance du vote blanc dans les suffrages exprimés).
  • Le paiement de l’impôt sur le revenu par tous les citoyens en fonction de leurs facultés contributives, y compris à titre symbolique.
  • L’accomplissement des devoirs en cas de nécessité de défense nationale.
  • Le concours à l’administration de la justice, comme juré d’assise.

Cela passe également par la création d’un grand impôt citoyen, en remplacement de l’impôt sur le revenu des personnes physiques et de l’impôt de solidarité sur la fortune :

  • Il doit être signe de simplicité. Il doit s’agir d’un impôt unique sur le revenu retenu à la source, en fusionnant la CSG, la CRDS et l’Impôt sur le Revenu. Un euro de revenu, quelle que soit son origine, doit être taxé de la même manière.
  • Il doit être signe de justice sociale.
    • La progressivité doit être renforcée, grâce à un taux de 60% pour les très hauts revenus (supérieurs à un million d’euros par an).
    • La fiscalité sur le patrimoine doit être intégrée par des mécanismes spécifiques à ce même impôt, en prenant en compte l’ensemble des revenus du patrimoine, des plus-values (hors résidence principale), des transmissions à titre gratuit, au barème d’imposition sur le revenu.
    • La franchise des petits patrimoines doit être garantie pour favoriser l’indépendance économique et soutenir les classes moyennes. Cela suppose une franchise d’imposition du patrimoine jusqu’à hauteur du seuil actuel de l’ISF.
    • Il doit être signe d’engagement civique. Cet impôt serait payable par tous, personnellement, même à titre symbolique.
    • Le choix de l’engagement

      Le statut de citoyen c’est aussi un engagement librement assumé vis-à-vis des autres, à travers un engagement à assumer une activité d’intérêt général : travail, bénévolat, engagement, création.

      La solidarité des citoyens doit s’incarner dans un service citoyen.

      Ce service citoyen serait obligatoire pour une durée d’un an, fractionnable en plusieurs séquences de deux ou trois mois pour l’ensemble des Français de 18 à 25 ans. Car il s’agit aujourd’hui de nous appuyer en premier lieu sur les énergies de notre jeunesse.

      Ce service serait ouvert à toutes les personnes de plus de 25 ans souhaitant y consacrer une part de leur temps, soit pour des activités d’intérêt général, soit pour encadrer les activités de service citoyen des jeunes. Ces périodes ouvriraient droit à un congé sans solde avec conservation de l’ensemble des avantages sociaux et de carrière, dans une certaine limite de durée. Le revenu citoyen assurerait la rémunération pendant cette durée.

    • Il s’agit de développer le brassage social des jeunes effectuant leur service citoyen.
    • Il s’agit en même temps de leur permettre d’agir en faveur de l’intérêt général.
    • Il s’agit d’œuvrer dans le sens d’une responsabilisation des citoyens en favorisant à la fois les parrainages citoyens et l’encouragement par les pairs (à travers de groupes de 5 à 7 jeunes du service citoyen responsables en commun de leur mission).

    Le service citoyen est un support de missions d’intérêt général. Plusieurs types de missions seront envisagés :

  • Des missions d’appui au service public, s’adressant notamment à des publics spécialisés (personnels soignants et d’accompagnement, personnels éducatifs) pour intervenir dans les services publics de proximité sous la supervision d’agents spécialisés (dispensaires, locaux éducatifs en pied d’immeuble).
  • Des missions liées aux besoins de collectivités territoriales qui l’auraient exprimé.
  • Des missions liées à la demande sociale qui pourraient être déterminées par une bourse interactive, en recueillant notamment l’ensemble des demandes d’acteurs associatifs reconnus d’utilité publique.
  • Des missions à l’étranger dans le cadre de la coopération et du volontariat international, dans le cadre d’entreprises françaises ou d’associations humanitaires.
  • Des missions de préparation militaire de réserve pour ceux qui le souhaitent.

Le service citoyen peut être aussi un cadre d’accompagnement, de formation et d’insertion pour aider chacun à trouver une place dans la société (permis de conduire, premiers secours, formation professionnelle, validation des acquis de l’expérience).

C’est un service ouvert en général à l’ensemble des citoyens à temps partiel ou complet pour la durée de leur choix. Ils auraient deux types de missions :

  • Encadrer les activités des plus jeunes dans leur domaine de compétences.
  • Se mettre directement au service de la collectivité (par exemple pour des maraudes du Samu Social).

S’ajouteraient deux dispositifs spécifiques :

  • Un service citoyen adapté et obligatoire serait créé pour toute personne naturalisée.
  • Un service citoyen à titre de stages exploratoires pour les élèves, dans le cadre de l’enseignement d’éducation civique.

L’essentiel du financement repose sur le versement du revenu citoyen. Les installations et infrastructures seraient prises en charge par les collectivités locales (fournitures de locaux).

Il ne lui reste qu'à admettre qu'effectivement on n'en a rien à foutre de la gauche et de la droite. Nous savons tous à présent que les élections vont se jouer entre les pro européens, mondialistes, capitalistes et les anti-européens, anti libéraux, anti capitalistes. Voilà. Bayrou est d'ores et déjà du côté des européistes. Ca, il l'affirme haut et fort. Il accepte donc la perte de la souveraineté française, la création d'états européens sur le modèle des états-unis car c'est là où ils nous emmènent.

 

LE PROJET VILLEPIN EN 20 POINTS

 

Villepin a de bonnes idées, mais son discours médiatique ne les met pas en valeur. Il faut qu'il soit plus clair, plus direct. Maintenant, comme on a pu le constater, les courageux de droite qui ont osé annoncer leur candidature, ont vite fait marche arrière. On peut dire que c'est bien fait pour leur gueule. Ils ne l'ont pas vu venir, le petit ? Il n'y a même plus de secrétaire général à l'UMP. Tous le doigt sur la couture, un parti à la Poutine, et ça pisse dans ses brailles au moindre regard de travers du chef suprême. VIllepin va-t-il résisté aux pressions ? on vient déjà de lui découvrir une "affaire" avec les relais châteaux. Le grand ami de DSK, son voisin de Neuilly, ne reculera devant rien pour garder l'autoroute des élections pour lui. Il faudrait tout à coup que Villepin se transforme en sans culottes. Mais notre Révolution Française ne fut-elle pas l'oeuvre de bourgeois comme lui qui ont su mettre à profit la colère du peuple ? Villepin n'a plus qu'à relire ses classiques. Son discours est bon, ses propositions éclairantes, son panache indiscutable, il lui reste à se tailler une place sous les sunlights. De ce côté là aussi, on va dire qu'impossible n'est pas français. Au prochain épisode donc, "combien Villepin va-t-il tenir avant de déclarer forfait ?"

 

Il y a de bons candidats derrière la façade carton pâte vendue par les médias. C'est à nous de les débusquer. Si on recommence à faire parler la paresse, à se contenter de discours de bistro et à mettre sa voix dans l'urne pour celui que nous montre les médias, on sera cette fois définitivement dans les choux.

 

 

Rédigé par plume de cib

Publié dans #PRESIDENTIELLES 2012

Repost 0
Commenter cet article