U.E. = U.R.S.S. = courage ! fuyons !

Publié le 18 Mars 2012

 

Aujourd'hui 18 Mars, Mélenchon veut refaire l'histoire en prenant le symbole de la Bastille. Sans vouloir tout critiquer, il me semble que ce symbole est relativement moyen. Tout d'abord, la prise de la Bastille fut somme toute un hasard, puisque les parisiens cherchant des armes et de la poudre sont d'abord allés piller l'arsenal de l'hôtel des Invalides et sont ensuite allés à la Bastille pour trouver la poudre.  La Bastille est tombée sans panache, dans la plus grande confusion, sept prisonniers furent libérés dont quatre faussaires, mais sa légende a pratiquement tout de suite vu le jour.  Bien entretenue par les opportunistes qui voyaient là le moyen de rassurer le peuple tandis qu'eux prenaient le pouvoir au roi. Il me semble aussi que c'est la peur des brigands, le pillage de leur récolte qui ont fait s'armer les paysans pendant la "Grande peur". En fait, le mouvement populaire a servi  à la bourgeoisie, et uniquement à la bourgeoisie. On a vu naître la propriété privée et ensuite tout s'est enchaîné pour arriver jusqu'à nos jours où le pouvoir est aujourd'hui le privilège d'une oligarchie financière merveilleusement servie par des... bourgeois. Mélenchon n'est pas un ouvrier mais un bourgeois. L'histoire se répète en quelque sorte, oui, il a raison. Maintenant, en faisant semblant de reprendre une Bastille démolie, il prouve que nous n'avons plus beaucoup d'idées puisque nous ne sommes plus capables de créer l'événement. Nous ne faisons que marcher dans le pas des ancêtres en se bardant de symboles, on se met de la poudre aux yeux tandis que le pouvoir est toujours dans le même camp. C'est donc mensonge d'affirmer que ces révolutions, et même la commune furent pour le bien le Peuple. Non, c'est juste la bourgeoisie qui chaque fois a acquis un peu plus de pouvoir. Le Peuple, il est toujours celui qui marne et qui n'a que le droit de fermer sa gueule. On lui permet de l'ouvrir une fois tous les cinq ans mais sans vraiment l'autoriser à penser par lui-même. Parce que le Peuple, on lui demande juste de voter pour son nouveau bourreau. Ce n'est plus une élection qu'on nous propose.  Le Peuple, on se l'arrache en ce moment, y compris Mélenchon, mais au lendemain du 6 Mai, il  sera  la propriété des  dirigeants du CAC40, il n'aura à nouveau plus que le droit de se taire et l'obligation de banquer sous peine de saisie. Le Peuple, on le déracine, on lui enlève ses couleurs, ses traditions, pour en faire un peuple d'errants parmi d'autres peuples  cherchant un peu de travail pour pouvoir faire bouffer sa famille. Tous frères qu'il dit Mélenchon, oui ! Tous frères dans la merde, sans patrie, sans frontière, tous sur le même radeau de la Méduse. Mélenchon est pour moi une brave bête du capitalisme. Il prépare le peuple à errer, à fermer sa gueule en se bouffant le poing. Ce poing qu'il lève si facilement aujourd'hui servira demain à taper sur des têtes. Si nous continuons ainsi, nous en passerons forcément par la case Grêce, et ensuite nous finirons tous frères dans le caniveau.

je découvre ce génial commentaire de Ma copine charlotte que je vous livre. Bukowsky, ancien dissident soviétique compare l'U.E. à l'U.R.S.S. Prenez connaissance de ce texte, absolument, je vous en prie. C'est quatre minutes pour vous éclairer pendant des siècles.... j'ai essayé de remettre les accents mais j'ai ai sans doute oubliés.. sorry.

 

Livre écrit en 2005 par Vladimir Bukovsky ANCIEN DISSIDENT SOVIETIQUE. Resumé en une courte video par Bukovsky lui-même, réellement Prophetique :


" Il est étonnant qu'après avoir enterré un monstre, l’URSS, on en construise un autre tout semblable : l’Union Européenne. Qu’est-ce au juste que l’Union Européenne ? Nous le serons peut-être en examinant sa version Soviétique.


L’URSS était gouvernée par 15 personnes non-élues qui se cooptaient mutuellement et n’avaient à répondre à personne. L’Union Européenne est gouvernée par deux douzaines de gens cooptés qui se réunissent à huis clos, ne répondent à personne et ne sont pas limogeables. On pourrait dire que l’UE a un parlement élu, mais l’URSS aussi avait un espèce de parlement : le Soviet Suprême. Nous avalisions sans discussion les décisions du Politburo, tout comme le Parlement Européen où le temps de parole de chaque groupe est rationné et se limite souvent à 1 min par intervenant (...).


Pour continuer à exister l’URSS s’est étendue toujours plus loin : DES QU’ELLE A CESSE DE S’ETENDRE ELLE A COMMENCE A S’ECROULER. Et je soupconne qu’il en sera de même pour l’UE.


On nous avait dit que le but de l’URSS était de créer une nouvelle entité historique : le Peuple Sovietique. Il fallait oublier nos nationalités, nos traditions et nos coutumes : même chose avec l’UE semble-t-il. Ils ne veulent pas que vous soyez anglais et francais, ils veulent faire de vous une nouvelle entité : « des Européens ». Réprimer vos sentiments nationaux et vous forcer à vivre en communauté multinationale. 73 ans de ce système en URSS se sont soldés par plus de conflits éthniques que nulle part ailleurs au monde. Un des buts grandioses de l’URSS était de détruire les états-nations : c’est exactement ce que nous voyons en Europe aujourd’hui. Bruxelles a l’intention de phagocyter les états-nations pour qu’ils cessent d’exister (...).


Les activites antidémocratiques que nous voyions en URSS fleurissent en Union Européenne : ceux qui s’y opposent ou les dénoncent sont baillonnées ou punis. Rien n’a changé. En URSS nous avions le goulag, je crois que nous l’avons aussi dans l’UE : le goulag intellectuel nommé « politiquement correct ». Essayez de dire ce que vous pensez sur des questions de race ou de sexualité, et si vos opinions ne sont pas les bonnes vous serez ostracisé. C’est le commencement du goulag. C’est le commencement de la perte de votre liberté.


En URSS on pensait que seul un état féderal éviterait la guerre : on vous raconte éxactement la même chose dans l’UE. C’est la même ideologie dans les deux systèmes : L’UE est le vieux modèle Sovietique habillé à l’occidentale.


Mais comme l’URSS, l’UE porte en elle les germes de sa propre perte. Hélas quand elle s’écroulera, car elle s’écroulera, elle laissera derrière elle une immense destruction et de
gigantesques problèmes economiques et éthniques (...) ".


" CROYEZ-MOI J’AI VECU DANS VOTRE FUTUR, ET CA N’A PAS MARCHE ".


 

Vladimir Boukovsky, né en 1942, est un ancien dissident soviétique qui a passé 12 ans de sa vie emprisonné (camp, prison, hôpital psychiatrique). Il est le premier à avoir dénoncé l’utilisation de l’emprisonnement psychiatrique contre les prisonniers politiques en Union soviétique.

Rédigé par plume de cib

Publié dans #POLITIQUE EXTERIEURE

Repost 0
Commenter cet article

Gascon 18/03/2012 23:34


Bonsoir, je cherche un moyen de vous joindre en privè, merci de votre réponse.Bon courage

plume de cib 19/03/2012 08:59



bonjour gascon,


vous pouvez m'envoyer un message via le lien contact sur mon blog je crois... bonne journée à vous



dotblau 18/03/2012 21:29


bonsoir,


Cette video je l'avais vue il y a quelques mois et elle est restée collée à ma rétine, "j'ai vécu dans votre futur"...Jacques Attali, le conseiller socialiste de Mitterrand évoque
aussi le fédéralisme et Mélenchon nous vient de la Loge du Grand Orient de France, Pierre Hillard écrit sur la refonte du monde futur en 5 blocs dans "La
marche irrésistible du Nouvel Ordre Mondial, comme dans "1984", et les USA envisageraient une fusion, l'ALENA ,qui est l'Union Monétaire et économique des
territoires USA-Mexique-Canada. Il ne pourrait exister tant de coïncidences..


"http://nouvel-equinoxe.over-blog.com/pages/La_marche_irresistible_par_Pierre_Hillard-424323.html


F. Asselineau n'est pas candidat et Nicolas Dupont-Aignan veut lui aussi sortir de l'UE, sans grand enthousiasme car il pourrait donner la consigne de voter pour sarkozy au second tour.

plume de cib 19/03/2012 09:01



jusque-là, je pensais que la franc-maçonnerie n'impactait pas la démarche de Mélenchon, je commence à en douter... La constituante a été inspirée des LUmières, Mélenchon parle de constituante,
simple coÏncidence peut-être humfr.... bon, je vais sur ton lien et  ensuite à la pèche aux infos, voir un peu si les nouvelles sont mauvaises... A plus. Bonne journée



roland 18/03/2012 20:41


C'est pourquoi il faudrait qu'il y ait enfin un candidat qui propose de sortir de cette saloperie d'Union "Européenne", François Asselineau par exemple (enfin je ne sais pas pourquoi je dis par
exemple, car c'est le seul, pourquoi les autres refusent de comprendre ? ou font semblant ?)

plume de cib 18/03/2012 21:07



il faudrait avoir une photocopie du pacte que les politiques ont signé avec le diable pour nous conduire dans le mur aussi sûrement.