"Tout s'est fait sans violence pendant mon mandat" affirme Sarko. Ah ?

Publié le 9 Mars 2012

 

Le mardi 6 mars 2012, Sarko a eu le culot d'affirmer que son mandat s'est fait "sans violence". Pour lui la violence, ce sont les gens qui descendent dans la rue probablement. Or, vu que chaque fois que le peuple est dans la rue, il déclare le pays en état de siège, il est évident que toute manifestation pacifique est d'emblée proscrite.  par ailleurs, les journaux ont ordre de ne pas couvrir les multiples grèves et émeutes qui éclatent dans le pays. Sarko a instauré la politique de l'autruche.

 

PAS DE VIOLENCE TU DIS ?

 

Gros incidents en marge des manifs lycéennes : 196 interpellations

Manifestation de lycéen à Arles le 15 octobre

Manifestation de lycéen à Arles le 15 octobre | MAXPPP

Le blocage des lycées se poursuit, notamment en région parisienne, où des affrontements ont eu lieu lundi matin, devant un lycée de Nanterre, indique Le Parisien.

 

 

La ville de Strasbourg transformée en bunker pour le sommet de l'OTAN

LEMONDE | 27.03.09 | 15h39   •  Mis à jour le 27.03.09 | 20h00

 http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2009-04/2009-04-02/article_otan-nuit.jpg
 

Les barrières Vauban ont disparu de Paris, et pris le chemin de Strasbourg. Cinq mille barrières métalliques, soit 50 % du stock, ont été prêtées par la préfecture de police pour la protection du Sommet de l'OTAN prévu les 3 et 4 avril, dans la capitale alsacienne. Vingt-huit chefs de l'Etat y sont attendus, dont le président des Etats-Unis Barack Obama. Mais aussi 40 000 à 60 000 manifestants associatifs, politiques et radicaux.

Jamais, pour l'organisation d'un grand événement, le dispositif de sécurité n'avait atteint ces proportions. Depuis le 20 mars, et jusqu'au 5 avril, la France, pour ce 60e anniversaire de l'Alliance atlantique, est sortie de l'espace Schengen et le contrôle aux frontières a été réintroduit. Au total, 11 000 policiers et gendarmes vont être déployés à Strasbourg, dont 85 unités mobiles de maintien de l'ordre - 45 compagnies de CRS sur la soixantaine que compte la métropole et 40 unités de gendarmes, dont certaines rappelées de Guadeloupe -, des effectifs du renseignement, de la police judiciaire, des brigades fluviales, des laboratoires de police scientifique ambulants. Batteries anti-aériennes, murs anti-émeutes, blindés sont prévus. Il y aura même la Garde républicaine avec 75 chevaux ! Trois PC de sécurité seront mis en place.

Le dispositif devrait être confirmé par la ministre de l'intérieur, Michèle Alliot-Marie, sur place, lundi 30 mars. Par comparaison, le 60e anniversaire du débarquement en Normandie en 2004, en présence de nombreux chefs d'Etat et de la reine d'Angleterre, avait mobilisé 65 unités mobiles. Le G8 d'Evian en 2003, 60. "La venue d'Obama fait flipper tout le monde", remarque un responsable policier. Les Allemands, co-organisateurs du sommet à Kehl et Baden-Baden, ne sont pas en reste : ils ont annoncé une mobilisation de 14 000 policiers. Certains, d'ailleurs, travailleront sur le territoire français dans le cadre des accords de coopération. SUITE ICI

 

La répression de la contestation de la loi sur les retraites (septembre-octobre 2010)

Vendredi 29 octobre

Saint Nazaire : 3 comparutions immédiates

3 jeunes 18, 19, et 27 ans respectivement 1 mois, 2 mois et 3 mois fermes. Seul le plus jeune échappe au mandat de dépôt.

a-nouveau-8-interpellations-a-lissue-de-la-manif-du-2810-a-saint-nazaire

Jeudi 28 octobre

Saint Nazaire : 8 interpellations

Retraites : affrontements à Saint-Nazaire – 28 octobre 2010 Alain Bertho | 29 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-40P

a-nouveau-8-interpellations-a-lissue-de-la-manif-du-2810-a-saint-nazaire

Nîmes : une arrestation

Retraites : échauffourées à Nimes – 28 octobre 2010 Alain Bertho | 30 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-416

Mardi 26 octobre

France : 2.554 casseurs”ont été interpellés depuis le 12 octobre et”1.759 d’entre eux”avaient été placés en garde à vue.

retraites-2-554-casseurs-ont-ete-interpelles-depuis-le-12-octobre-selon-hortefeux

Lundi 25 octobre

Lyon : 3 comparutions immédiates.

B. 22 ans, accusé de jets de pierres sur les forces de l’ordre et de trouble à l’ordre public. Le jeune a été interpellé par la BAC, précisément par “l’équipage Iroquois “aux alentours de 16h place Bellecour le 21 octobre 2010. La police dit alors avoir interpellé B. grâce à une identification vestimentaire apparemment extrêmement visible (“cheich noir et blanc, sweet Puma, bas de survet beige et basket trois bandes”!). Le jeune nie les accusations et se défend d’avoir lancer des pierres, il s’est rendu sur la place par curiosité, afin de voir ce qu’il s’y passait. L’avocate dénonce le fait que la tenue vestimentaire de l’accusé ne permette par une identification solide et ne peut en aucun cas constituer une preuve valide, en effet beaucoup de manifestants étaient vêtus de la même façon et dans le mouvement on a du mal à imaginer que la police ait pu procéder à une identification aussi
minutieuse! La Procureur requiert alors 6 mois d’emprisonnement fermes avec mandat de dépôt. Il écope de 3 mois d’emprisonnement fermes avec mandat de dépôt.

A. 20 ans, accusé de jets de pierres, d’avoir marché sur une voiture, d’avoir utilisé à plusieurs reprises une barrières le 19 octobre 2010 sur la Presqu’île. Les chefs d’inculpation sont de deux ordres : violences sur autorité publique et dégradations. Le jeune a été interpellé à son domicile, trois jours après les faits, après avoir été dénoncé par une connaissance également interpellé qui aurait dénoncé plusieurs personnes. A. a reconnu une partie des accusations mais pas toutes. Son casier vierge et le fait qu’il passe aux aveux lui permet d’obtenir une attitude relativement modéré de la part du procureur. La proc requiert une peine de 4 mois fermes sans mandat de dépôt avec possibilité d’aménagement de peine et de non inscription sur le casier judiciaire. Il écope de 6 mois de prison avec sursis et de deux ans de mise à l’épreuve avec obligation de formation professionnelle.

S. 21 ans, accusé de violences sur les forces de l’ordre le 21 octobre 2010, il est interpellé place Bellecour et décide de demander un délai et de refuser la comparution immédiate. S. a un casier judiciaire très chargé. L’avocat dénonce la dérive des comparutions immédiates et réclame une enquête approfondie car S. n’est accusé que par un seul fonctionnaire de police. La procureur, sans se passer de remarques racistes (“tu vas fuir aux Comores? “), demande le maintien en détention. S. est donc maintenu en prison préventive jusqu’à son procès fin novembre.

Vendredi 22 octobre

Seine-et-Marne : nouvelle réquisition à la raffinerie de Grandpuits

seine-et-marne-nouvelle-requisition-a-la-raffinerie-de-grandpuits-23-10-2010

Seine et Marne : La raffinerie de Grandpuits réquisitionnée de force

la-raffinerie-de-grandpuits-requisitionnee-de-force-22-10-2010

Toulouse : 2 arrestations.

Retraites : affrontements à Toulouse – 22 octobre 2010 Alain Bertho | 23 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Yh

Jeudi 21 octobre

France : le ministère de l’intérieur a annoncé que 266 personnes interpellées

en marge des manifestations de jeunes contre la réforme des retraites, portant à 2 257 le nombre d’interpellations, dont 1 677 gardes à vue, depuis le 12 octobre.

des-peines-de-prison-ferme-pour-des-casseurs

Poitiers : la police matraque et brutalise Les lycéens de Victor Hugo. Une jeune fille est conduite à l’hôpital par les pompiers.

hrepression-policiere-devant-le-lycee-victor-hugo

Strasbourg : 1 interpellation.

place de l’Homme de Fer, sans”raisons apparentes”. Le syndicat évoque une interpellation”très violente (gaz lacrymogène et placage au sol)”et parle de”provocation”de la part des forces de l’ordre.

Lycées : heurts à Strasbourg – 21 octobre 2010 Alain Bertho | 21 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Xe

Nanterre : 3 comparution immédiates

un jeune homme, au casier judiciaire vierge et déscolarisé depuis janvier, a écopé d’une peine de huit mois de prison dont six avec sursis, avec mandat de dépôt à l’audience, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Nanterre. Il comparaissait pour des pillages dans le centre commercial de la Défense, survenus dans la foulée des incidents près du lycée Joliot-Curie de Nanterre, théâtre de violents affrontements entre jeunes et policiers depuis lundi. Malgré des réquisitions de prison ferme, le tribunal de Nanterre a prononcé mercredi des peines plus clémentes pour deux lycéens de 18 ans : quatre mois de prison avec sursis avec obligation d’accomplir une centaine d’heures de travail d’intérêt général pour des jets de projectile sur les policiers.

des-peines-de-prison-ferme-pour-des-casseurs_1429546_3224

Des peines allant de deux mois de prison avec sursis jusqu’à trois mois ferme ont été infligées jeudi en correctionnelle à six jeunes arrêtés mardi dans le centre-ville au plus fort des violences, les jugements pour six autres n’ayant pas été encore prononcés. Extrêmement hétéroclites par leur profil comme par leur attitude à l’audience, onze jeunes hommes de 18 à 27 ans et une adolescente de 18 ans comparaissaient pour “violences contre personne dépositaire de l’autorité publique”, “vols” ou “dégradations”.

des-peines-de-prison-ferme-pour-des-casseurs

Lyon : 621 personnes sont parquées et contrôlées.

article-actu-a-lyon-la-police-innove-avec-sa-prison-a-ciel-ouvert-59541604

Lille : 1 comparution immédiate et 1 condamnation.

Un homme de 20 ans, qui n’avait jamais eu de problème avec la justice, a été condamné à des heures de travail d’intérêt général.

des-peines-de-prison-ferme-pour-des-casseurs

Saint-Nazaire :4 comparutions immédiates :

Sur les 18 interpellations de la manif contre la réforme des retraites du mardi 19 octobre, 4 majeurs comparaissaient aujourd’hui, avec les habituelles poursuites pour attroupements, violences avec armes par destination (canettes) sur dépositaire de l’autorité publique. Calvin (18 ans) et Jérome (30 ans) se sont pris de la taule avec mandat de dépôt : respectivement 2 mois et 1 mois. Paul (19 ans) a pris un mois ferme mais sans mandat de dépôt Ces 3 jeunes n’avaient rien reconnus en garde à vue et les dossiers se résumaient à des déclarations de policiers.  ALLEZ SUR LE SITE LA LISTE EST TRES TRES LONGUE !

 

Récemment encore, à Bayonne, les gens étant venus manifester leur ras-le-bol de Sarko de manière pacifique, et souvent en famille, ont été sauvagement mollestés par les CRS. Encore plus récemment, c'est-à-dire hier....

Nicolas Sarkozy a été la cible  à Saint-Just-Saint-Rambert (Haute-Loire) de plusieurs dizaines de manifestants devant la salle où il devait tenir meeting. Les quelques manifestants venus interpeler le président sur sa politique de casse systématiquement dans tous les secteurs, ont été copieusement gazés et ont reçu des coups de matraque. Est-ce une nouvelle formule pour faire campagne dans notre Pays ? Le candidat Sarkozy, un citoyen lambda, vient faire un meeting dans une ville et ordonne de gazer les gens ????? Ca ne choque personne ? Imaginez un peu que cela se passe lors d'un meeting de Poutou, de Hollande, de MLP ???? mais tout le monde crierait O Scandale ! On n'a plus besoin de faire des élections si Sarko interdit qu'on lui dise qu'on ne veut plus voir sa gueule ! Il s'autoproclame, ça fait gagner du temps et de l'argent, dont il est si friand !

Je note que très très peu de médias relatent les incidents de ST JUST du JEUDI 8 MARS ! Sa petite phrase sur l'arrêt de  sa "carrière" politique en cas de non réélection a copieusement couvert la réelle information du moment !

 

 

publié le 09/03/2012 à 05:00

les coulissesÉCHAUFFOURÉES

• ÉCHAUFFOURÉES. — Une cinquantaine de jeunes hostiles au président-candidat, dont un a été interpellé pour avoir lancé des pierres sur les forces de l’ordre, se sont rassemblés hier pour manifester avant un meeting de Nicolas Sarkozy à Saint-Just-Saint-Rambert (Loire). Les manifestants, certains portant des pancartes contre le chef de l’Etat, comme « Faut pas que Sarkommence, Résistance ! », ont été empêchés par un cordon de CRS d’approcher de la salle où se tenait le meeting.

 

FRANCE 3

Une visite qui n'est pas du goût du maire

Avant son grand meeting de Villepinte ce week end, le président candidat était à St Just St Rambert, pour un meeting qui a réunit . Le maire de la petite ville est un homme fidèle aux idées de la droite, pourtant il n'est pas très chaud à l'idée d'avoir le candidat UMP dans sa commune.

 

Cliquez sur la photo du 1er magistrat de la commune pour entendre ses explications

 

 

Manifestation

Une cinquantaine de jeunes gens hostiles au président-candidat se sont rassemblés pour manifester avant le meeting de Nicolas Sarkozy.

Les manifestants, qui portaient des pancartes hostile au candidat, comme
"Faut pas que Sarkommence" ou encore "Résistance!", ont été empêchés d'approcher la salle où se tenait le meeting, qui a démarré peu avant 19H00.
Les CRS sont intervenus en faisant usage de gaz lacrymogènes, a-t-on précisé à
la préfecture de la Loire, selon laquelle les manifestants étaient une cinquantaine.

Rédigé par plume de cib

Publié dans #Les aventures du clown blanc

Repost 0
Commenter cet article

youkaïdi 13/03/2012 02:14


En réponse à Dotblau: ce qu'a dit Sarkozy à un couple de paysans:


http://www.youtube.com/watch?v=VKRWrmGE2TU


Pour le reste oui c'est du Poutine en plus soft (?) un 2ème mandat? il est passé (sondage) devant Hollande, ça frétille enfin et ils en font des tonnes: intox!!

plume de cib 13/03/2012 09:53



ouch ! vous m'apprenez qu'ils ont réussi à le faire passer en tête des sondages... je vais faire un tour sur le net, pour sentir l'ambiance;...



manata 11/03/2012 19:44


c'est du poutine : il en a les mêmes manières

plume de cib 11/03/2012 20:53



je suis d'accord. Les informations devenant volatiles, alors il vaut mieux les rappeler de temps en temps, sinon l'enfumage est efficace.... Bonne soirée manata



Le Mousquetaire des Mots 11/03/2012 12:18


J'étais au courant pour Lyon, mais n'avais pas entendu parler du reste autrement que très rapidement (et encore...). OUi, c'est de la violence à l'état pur.
Tout comme c'est de la violence de modifier les acquis sans consultation de la population. Il est toujours entré en force pour toutes les réformes. Et il est fier de lui. Ma foi, pourquoi pas,
mais tout de même, c'est assez écoeurant ensuite de l'entendre évoquer la possibilité de référendum. Sur le chômage évidemment, nouvelle population stigmatisée. Si ce n'est pas de la violence àa,
c'est que je n'ai rien compris. Je fais passer le relais.

plume de cib 11/03/2012 13:00



je te remercie mousquetaire. Bien évidemment, cet article doit circuler. Mais ce n'est qu'une liste à peine ébauchée de toutes les violences perpétrées dans ce pays par les forces de l'ordre sous
l'ère Sarkozy. On les oublie bien sûr parce que l'information est un flot continu de faits, la plupart insignifiants et donc, nous avons tendance à tout traiter de la même manière. Moi-même je
redécouvre l'actualité de ces cinq années. On dirait que des siècles se sont écoulés. DONC, ne pas hésiter à compléter la liste, souvent en fouinant dans les archives des journaux locaux.... Se
souvenir par exemple des grévistes gazés en gare d'Alès, du gamin gazé par plusieurs CRS dans un abribus, des jeunes indignés chassés du parvis de la Défense par des forces policières
transformées en rouleaux compresseurs. Je crois qu'il n'y a jamais eu autant de violence en France que ces cinq dernières années. Mais il est regrettable que n'étant pas été relayées par les
médias, elles sont passées pour n'existant pas.....



Charlotte 09/03/2012 17:31


J'ai relayé ton billet Cib,


Pour St Just : http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-jeudi-8-mars-2012-venue-de-sarkozy-dans-la-loire-voila-ce-qui-s-est-reellement-passe-101265599.html

plume de cib 09/03/2012 18:02



ah yes ok merci



Charlotte 09/03/2012 17:29


J'ai relayé ce billet Cib


Pour St
Just : http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-jeudi-8-mars-2012-venue-de-sarkozy-dans-la-loire-voila-ce-qui-s-est-reellement-passe-101265599.html