Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


Savez-vous comment on envoie les abeilles à la mort ?

Publié par plume de cib sur 15 Octobre 2012, 08:27am

Catégories : #AU VERT

 

Bonjour,

 

Hier, je suis allée faire ma petite balade en campagne. Une fois de plus, j'ai eu la chance de rencontrer une personne extraordinaire. Elle s'appelle Valentine, elle est apicultrice et elle parle avec ses abeilles. Chaque jour, elle les remercie pour leur extraordinaire travail et de bien vouloir lui permettre d'en récolter le fruit. Elle fait du miel suivant une méthode ancestrale et n'utilise pas de pompe à miel. Son exploitation est raisonnable, lui suffisant à faire vivre sa petite famille.

Elle avait quatre types de miel, garrigue, lavande, montagne et chataigner. Aussi je lui ai demandé comment cela se peut-il. Elle m'a alors parlé de la transhumance. Une fois que les abeilles sont rentrées dans la ruche, elle les déplace durant nuit, et au petit matin les butineuses découvrent leur nouveau terrain d'exploitation.

J'ai acheté les quatre types de miel. Le miel de lavande, c'est juste un nectar. Je n'ai pas de mots pour vous décrire cette merveille. A peine avez-vous ouvert le pot que vous avez un champ de lavande dans votre cuisine. Il s'étend à perte de vue. C'est du miel pur, naturel, sans coupage. Après avoir goûté le miel de Valentine, vous ne serez plus jamais comme avant !

Elle m'a rappelé au passage que le miel Bio ne peut en aucun cas être bio. Déjà, l' abeille ne fait pas la différence entre une fleur bio et non bio. Elle butine où bon lui semble. Ensuite, le miel venant de son organisme, elle n'est pas bio et donc, ce qu'elle sécrète ne l'est pas non plus. L'appellation miel bio vient juste de la méthode d'extraction et de certains autres critères. Mais le bio autorise la pompe à miel par exemple. Valentine a renoncé à cette appellation pour une raison éthique, sachant pertinemment qu'elle ne peut obliger ses abeilles à ne butiner que du bio, même si elle ne leur offre que ce genre de champ à butiner !

 

Ca, c'est le beau côté des choses. Ce qu'elle m'a raconté par contre, c'est moins joli, joli.

 

- Déjà, cette année, elle a perdu 30 % de ses abeilles. Oh ! comme elle dit, si elle voyait les cadavres dans la ruche, elle pourrait se dire que c'est une mauvaise année, que les abeilles étaient trop petites, trop faibles. Mais de cadavre, elle n'en voit aucun. Les abeilles ne reviennent pas à la ruche. Après avoir ingurgité les saloperies de produits Monsanto, Bayer et Cie, désorientées, elles se perdent et vont mourir dans la nature.

 

- Par ailleurs, les agriculteurs font appel aux apiculteurs pour la pollinisation de leurs champs, de céréales en particulier. Or, depuis quelques temps, les apiculteurs affichaient trop de perte, qui pouvaient aller jusqu'à 80 % de leurs ruches. Donc, la plupart refuse désormais de "prêter" leurs abeilles aux agriculteurs. Croyez-vous que ce massacre ait fait réfléchir les agriculteurs ? Non, pas du tout. Du côté de Toulouse, il s'est formé une espèce de coopérative qui réunit des apiculteurs sans scrupule qui ne méritent même pas ce nom-là d'ailleurs. Ceux-ci élèvent des abeilles uniquement pour les envoyer sur les champs d'agriculteurs bourrés de pesticides ! Ils les envoient tout simplement à la mort !!!

Mais comme leur esprit mercantile ne tarit jamais d'idées fabuleuses, ne se laissant pas démonter pour deux ronds, ils vendent le miel qui ressort de ce massacre, en particulier du miel de tournesol, à bas prix à des coopératives qui le mélangent à du miel de lavande ou tout ce que vous voulez ! C'est pourquoi dans le commerce, vous ne trouverez pratiquement jamais du miel 100 % lavande, montagne, acacias ou autres. Il y a une grosse proportion de miel de tournesol qui non seulement est peu goûteux mais de plus pollué avec les produits chimiques.

Alors avis à la population : Pour ceux qui aiment le miel, le vrai, ne l'achetez pas dans le commerce. Le dimanche, allez vous promener à la campagne et vous aurez peut-être la chance de tomber sur une amoureuse ou un amoureux des abeilles, quelqu'un qui les respecte et les admire pour leur travail extraordinaire. Les abeilles devraient être sacrées.

Et puis à ceux qui continuent de bouffer n'importe quoi, sachez que vous contribuez à ce massacre. Que ce soit au niveau de la viande, des fruits, légumes, céréales, en ne préférant pas le bio et le local "circuit court", je dirais que vous ne pouvez ensuite critiquer le système. Les pommes que vous allez manger par exemple, si elles ne sont pas bio auront été traitées plus de 20 FOIS !Et ne me parlez pas de prix surtout. Je paie mes pommes bio moins chères que les non bio du supermarché. Ah bien sûr, elles sont moins brillantes, moins collantes aussi parce qu'elles ne sont pas recouvertes d'une belle pellicule de produits chimiques. Et même parfois, elles sont habitées. Moi, ça me rassure d'avoir des vers dans les pommes et des limaces dans la salade.

Le système, on essaie de le renverser. Il faut qu'on soit nombreux à le faire. Ca se réveille certes et à présent, je ne me sens plus du tout isolée dans mon monde. Je vois des gens, beaucoup, qui cherchent les bons produits, qui ont envie de savoir comment ils sont faits, qui vont rendre visite aux bêtes qu'ils auront ensuite dans leur assiette. De plus en plus de monde est sensibilisé, ne soyez pas le dernier.... Je vous promets, c'est un bonheur immense que savoir qu'on a fait quelque chose de bien, certainement plus que jouer à Attila et savoir que derrière vous, il ne restera rien qu'un immense champ de ruines...

On peut nourir la planète sans produits chimiques. On vous fait croire qu'on ne pourra pas nourrir tout le monde. C'est faux ! Plus de la moitié de la production mondiale est jetée !!! Elle est jetée pour permettre aux cours de la bourse de rester élevés. Des millions de gens meurent de faim, des millions d'abeilles meurent empoisonnées, on n'y est pas pour rien, je vous assure.... Bonne journée...

 

Et tenez, un petit cadeau, de  ce qu'on peut faire quand on se promène le dimanche à la campagne... c'est du produit maison, oui....

 

Commenter cet article

dieuceclair 14/02/2013 16:29


Oh ! La Plume !


Laissez tombez je vois bien que vous vous donnez bien du mal à répondre à des individus qui ne peuvent comprendre que ce qu'ils comprennent ! Nous sommes là dans l'inconciliable ! Le rêve et le
cauchemar ! Il se trouve que le cauchemardesque rêve encore à ses illusions car la vérité est là le monde se meurt souffre un drame que les biens pensants imposent par un modernisme forcené !

Ange Paul 17/07/2014 18:12

Un am après ! De passage sur votre blog pour vous encourager à tenir même si les blogs sont en déclin ! Je l'avais prévu dès le début !
Affectueusement
Adessias

plume de cib 14/02/2013 16:52



Oh là, Ange, j'espère que votre visite n'est pas qu'un passage éphémère. revenez vite...



Dieuceclair 14/02/2013 16:18


Bonjour


C'est vrai ce que vous dites partage les mêmes idées hélas il n'y a pas que les abeilles toute la nature est en danger ! L'homme qu'il soit conscient ou inconscient qu'il le veuille ou non reste
le complice de ce massacre ! Va falloir que les hommes de bonnes volontés cessent de se raconter la messe !


Le Monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui le laisseront faire ! Si A. Einstein ne l'avait pas dit avant moi je l'aurai inventé !


Bon courage


Ange Paul C

plume de cib 14/02/2013 16:51



Merci Ange. Parole d'Evangile. Oui, le monde est détruit par ceux qui le laissent se faire détruire... Merci beaucoup.



Daniel 18/10/2012 10:21


L'homme sélectionne les plantes cultivées depuis la nuit des temps


Aujourd'hui des nouvelles méthodes de sélection ont vu le jour pour le plus grand bénéfice des milliards d'êtres humains et animaux qu'il faut
bien nourrir...


Mon métier c'est la production de miel depuis 1981 ,et je suis fils et petit fils de forestiers sylviculteurs


Une de mes filles s'est aussi installée comme agricultrice spécialisée dans la production de miel


L'écologie c'est notre métier !

plume de cib 18/10/2012 10:34



oui merci Daniel. Vous avez bien appris votre leçon. Vous la répétez mot pour mot. C'est parfait. Prix d'excellence. Langage de propagande, Paroles d'occidental bien sûr, soufflées par les
multinationales et l'école de la république à leurs ordres. Les milliards d'êtres humains qu'il faut nourrir vous dites ????  Vous en êtes encore à répéter ce genre de connerie ? Nourrir la
bourse vous voulez dire ! Avec tout ce qu'on jette pour permettre aux cours de rester haut, on peut nourrir plusieurs planètes ! Et sans OGM. Par ailleurs, vous qui êtes si calé, comment ne pas
soulever le problème de l'élevage de bétail ? Le cinquième des céréales gaspillées pour l'élevage suffirait amplement à nourrir tout le monde. et ce bétail est essentiellement élevé pour les
occidentaux. Ils font comment les autres pour vivre sans bouffer de la viande ?


Heureusement, il existe encore des pays où on n'utilise ni OGM, ni pesticides, ni engrais chimiques, des pays où on ne tourne pas le dos au savoir ancestral, à la nature. L'occidental veut tout
savoir, tout gérer. Plus que jamais il emploie, vous employez un langage de maitre du monde. Comme si avant, notre époque, rien n'existait.  Mais apparemment, ça patauge un peu dans le monde
apicole. Les maladies, les pesticides, ça se mélange et pour l'instant, rien n'est vraiment défini...



Daniel 18/10/2012 09:24


L'apiculture est un métier très physique ou le gros du temps de travail c'est de la manutention donc c'est inutile d'en rajouter quand
l'utilisation d'une  petite  pompe a miel permet de se soulager le dos


Quand aux plantes GMO ce sont des plantes comme les autres et si elles sont méllifère leurs nectar est identique a un nectar des
plantes hybrides classiques

plume de cib 18/10/2012 09:46



Ok. bien compris votre démarche. Vous faites partie de ceux qui pensent que l'Homme est une espèce de science infuse qui doit obligatoirement refaire le monde à sa manière. Les plantes OGM sont
comme les autres. Allez le dire à mes amis en train de mourir d'un cancer. Et en particulier le fils d'un agriculteur âgé d'à peine 18 ans, ami de mon fils...


Mais bon, n'allons pas plus loin puisque nos chemins ne peuvent se rencontrer. Bonne continuation.



Daniel 17/10/2012 20:51


C'est bien gentil de nous expliquer que cette apicultrice n'utilise pas de pompe a miel ...


La surface minimum pour s'installer comme agriculteur spécialisé dans la production de miel c'est 420 ruches


En considérant la récolte moyenne a 10 tonnes de miel par an ca fait un paquet de seaux a manutentionner sans pompe a miel


Autre assertion sur les 30% de pertes "! Les abeilles ne reviennent pas à la ruche.
Après avoir ingurgité les saloperies de produits Monsanto, Bayer et Cie, désorientées, elles se perdent et vont mourir dans la nature."


Or il se trouve quand on se penche sur les résultats des enquêtes de
mortalités menées par L'ITSAP-Institut de l'abeille  par exemple il n'y a pas plus de mortalités dans les zones de grande culture que
dans celles préservées de montagne


Et si l'on prend le temps d'observer et d'analyser ses abeilles avec attention on découvre que beaucoup de ruches sont infestées par un nouveau parasite Nosema ceranae qui justement raccourcit la
vie des abeilles


Elles meurent loin de leur ruche


Ce parasite de l'abeille Apis cerana ( Asie )a  malheureusement colonisé l'espèce Apis mellifera  l' abeille européenne


 

plume de cib 18/10/2012 08:34



 bonjour Daniel et merci de votre commentaire.


Bon, c'est un peu gentillet votre argument sur les 10 tonnes de miel à trimbaler par an. Gentillet vraiment.  Il n'y a pas mort d'homme, si ? Une caissière trimballe 800 kg de marchandises,
en moyenne et par jour ! Quand à une abeille, toutes proportions gardées, combien trimballe-t-elle et combien de kilomètres fait-elle pour vous permettre d'avoir votre gagne-pain ?


C'est bien beau de tout mécaniser et de ne plus rêver qu'à être paraplégique finalement, assis sur son fauteuil roulant à faire des jeux et à surveiller l'état de son compte en banque, mais c'est
un peu injuste quelque part. La mécanisation a jeté une partie de la population au chômage et croyez-moi, nombreux sont ceux qui aimeraient bien faire travailler leurs petits muscles plutôt
qu'attendre qu'on veuille bien leur faire l'aumône d'un travail.


Un agriculteur, c'est un homme sensé aimer travailler la terre, mais aujourd'hui, ce n'est rien qu'un bureaucrate, un col blanc qui manipule des données par ordinateur dans le but de se faire un
maximum de fric. Alors donc l'apiculteur a la même mentalité ? Faire travailler des abeilles et se fatiguer le moins possible pour gagner un maximum ? Pourquoi faire ? POur avoir le dernier 4 x 4
?


En ce qui concerne les OGM, l'ITSAP est la première à lutter contre ce fléau. C'est une conscience collective qui doit s'élever pour préserver notre environnement et retrouver notre qualité de
vie.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents