Sarkozy, excès de zèle comme toujours, bingo !

Publié le 21 Janvier 2012

Bonjour,

 

IMGP0648Cette semaine aura été marquée par le coup de de p... du FBI qui a fait fermer le site Megaupload et arrêter divers dirigeants de cette société dans plusieurs pays, notamment l'Allemagne, Hong Kong, etc.... plongeant ainsi dans la merde bon nombre d'internautes qui stockent les informations qu'ils souhaient faire partager, sur ce site. Car MégaUpload n'est rien d'autre qu'un site de stockage. Je rappelle donc que des enseignants par exemple balancent leurs documents sur MégaUpload à l'attention des élèves. Mais il n'y a pas qu'eux.  Plus personne ne peut accéder à ses informations.

ALors, Coup de pub, coup de pute ? Les hactyvists ont aussitôt réagi en "s'introduisant" dans divers sites dont celui du FBI. Et dans les jours à venir, il ne fait aucun doute que leurs actions vont se radicaliser. La Liberté est un enjeu majeur du Net, revendiquée et soutenue par les peuples du monde entier. C'est une Révolution. Il y a deux mondes aujourd'hui, celui des traders, de la finance donc qui gère les oligarchies dirigeant les pays, et le monde d'Internet, un vaste monde dont la vitualité n'est qu'une apparence. La guerre est déclarée. Les peuples muselés par leurs dirigeants, asservis, essorés, ont un besoin vital de démocratie. Ils la trouvent sur Internet. Internet est notre force à tous, et c'est pourquoi les opérations de censure, de surveillance, d'oppression vont se multiplier.

La très célèbre AFP, émissaire zêlé du NOM nous fait tout un pataquès de ces arrestations, les médias le repoduisent mot pour mot. Méga Upload est pourtant soutenu par de nombreux artistes américains qui voient là un moyen de ne plus passer par les non moins célèbres sociétés de droits d'auteurs, censées les protéger, mais qui n'ont eu de cesse de les dépouiller !

En France, Sarkozy a applaudi de ses deux paluches, en pleine nuit, se réjouissant de l'arrestation de ceux qui, on vous le rappelle Monsieur Sarkozy, sont présumés innocents ! Il en a profité pour annoncer son souhait de resserrer l'étau autour de l'outil Internet, nous faisant toujours croire qu'il se bat farouchement pour sauvegarder les droits des auteurs ! L'HADOPI est tout juste une brigade chargée de protéger les tunes des distributeurs et de la SACEM, soit ceux qui s'engraissent le plus sur le dos des auteurs ! Malgré des chiffres mirobolants puisés dans le chapeau d'un magicien, l'Hadopi n'a pas rapporté un copec aux auteurs. Ah oui, c'est dur de palper du virtuel, hein ? Pas tant qu'avaler vos mensonges monsieur le président !

Les distributeurs font la loi en matière de création, tant en ce qui concerne la musique que le cinéma, et même le livre. Ce sont eux qui décident qui doit être publié. Ils décident du format des films, de leur durée, indirectement, ils sont maîtres du final cut. En musique idem. Ces gens-là sont des tueurs de création. Grâce à internet, nombre d'artistes peuvent se faire connaître, trouvent leur public. La galette des rémunérations est ainsi partagée entre un plus grand nombre d'artistes. C'est une véritable révolution. Les conséquences ne se sont pas faites attendre. Il n'y a jamais eu autant de places de cinéma vendues, jamais eu autant de disques. Le vinyl a carrément vu ses ventes augmenter de 36,8 % ! Et oui, les gens recommencent à s'ouvrir à la culture et ce grâce à Internet !

Pour faire un parallèle, je dirais qu'en France l'école est gratuite, l'enseignement est ouvert à tous. C'est normal. Les enseignants sont rémunérés grâce à nos impôts. Or l'art, la création font partie intégrante de l'éducation, de l'éveil humain. Sa découverte, son enseignement devraient donc être gratuits. C'est  la manière dont sont rémunérés les artistes qu'il faut revoir, et non pas la manière dont sont distribuées leurs oeuvres ! Grâce à Internet, une injustice majeure a pris fin. C'est somme toute un acquis social qu'il faut défendre bec et ongles. L'avenir est et restera l'outil internet et ne se trouve donc pas dans l'obscurantisme de dirigeants incultes et cupides.

La démocratie sur Internet ne plait guère au président. On l'aura compris ! Mais ce qui peut nous consoler, c'est que quoiqu'il fasse, quoiqu'il dise, l'art, la création ne sont pas des domaines gardés seulement réservés aux riches. Internet a permis de rendre la culture accessible à tous. Et cela restera ainsi ! Que les artistes bourrés de tunes qui font une jaunisse à l'idée d'être moins riches peuvent toujours s'associer à des magnats du pétrole. Dans le milieu artistique, il règne une jalousie sans limite. Les requins sont innombrables, tout autant que les sièges éjectables. On propose aux artistes de faire valser tout ça.

Mais finalement, au-delà de ce brassage médiatique, tout un monde s'est créé sur Internet. De plus en plus nombreux sont les artistes qui parviennent à vivre de leur art grâce à l'outil Internet. Et c'est ce qui compte. Pour le reste, il faut encore serrer les dents une centaine de jours.

Dans un prochain billet, je vous expliquerai pourquoi Morin va renoncer à être candidat. C'est un scoop. hi hi hi...

Rédigé par plume de cib

Publié dans #HADOPI ET LIBERTES

Repost 0
Commenter cet article

roland 23/01/2012 17:59


"Or l'art, la création font partie intégrante de l'éducation, de l'éveil humain. Sa découverte, son enseignement devraient donc être gratuits." bon, peut-être pas,
mais en tous cas facilités et démocratisés; et je repense aux années 50 et 60, l'époque du TNP du TPF, etc, où on s'efforçait de démocratiser l'accès au théatre et à la culture. Maintenant c'est
fini, les places de spectacle sont redevenues un luxe accessible aux seuls "bourges" (et en plus il faut réserver !).


C'est comme la "coupe claire" sur les subventions aux association culturelles qui a eu lieu en 1990 (ça commençait) et dont des centaines d'assos ne se sont pas
relevées, dont celle qui organisait les stages musicaux à Tilloy les Mofflaines.

plume de cib 23/01/2012 18:13



oui, et les projets artistiques sont sciemment effacés. Il faut se battre là-dessus, l'art et la création font partie intégrante de l'humain.



dotblau 21/01/2012 12:14


Bonjour,


Ce qui m'a interpellée en lisant la nouvelle, en plus de la menace de museler la liberté sur internet, c'est le fait que le FBI ait arreté les propriétaires de Megaupload en
Nouvelle-Zélande et aux Pays-Bas. Moi, j'avais compris que le FBI ne traite que les affaires intérieures des E.U et que l'agence doit avoir des tonnes d'enregistrement téléphoniques, de
surveillance sur internet et de filatures ILLEGALES à son actif. Avec l'argent des contribuables,le FBI ferait mieux d'enqueter sur les réseaux pedophiles ou sataniques ou sur les conflits
d'intérets des sénateurs et députés entre autres.


Bon weekend et bisous !


 

plume de cib 21/01/2012 12:53



comme toi doot, j'ai été surprise de la très grande influence du FBI bien au-delà des frontières de ses compétences. Au départ, il s'agit d'un bureau fédéral d'investigation, et on voit tout à
coup qu'une entente entre toutes les polices vient de faire jour, ce qui est effectivement très flippant, car on peut imaginer une brigade mondiale lancée contre les internautes. Et
effectivement, il paraît très étonnant qu'existent autant de trafics pédophiles et autres via Internet et qu'aucune opération puisse se faire au niveau international ! Merci de ton raisonnement
et BON WE à toi aussi