Sarko instrumentalise à donf. Non à la censure du NET !

Publié le 22 Mars 2012

 

Ca y est, il a remis le costard de candidat, après avoir été la copie conforme de son poteau Obama durant ces trois jours, allant jusqu'à mimer les mêmes interventions télévisuelles, vous savez quand les portes s'ouvrent derrière le pupitre et le type arrive pour faire une déclaration officielle ! Bon, il y a un petit problème de taille. Enfin, il a fait la grenouille. Bref. Le voilà qui grimpe sur son cheval préféré, la loi suite à fait divers ! Alors là, le mec hop ! il saute sur l'occasion pour essayer de museler le Net.  Oui, c'est la faute du Net si la DCRI n'a pas fait son travail. C'est à cause des internautes qui vont sur les sites terroristes ! Il est comme ça Sarko. Bon, il oublie sans doute que l'incitation au terrorisme est déjà interdite par la loi.  La loi englobe le net bien sûr. Il n'y a donc pas à faire de lois pour pénaliser ceux qui consultent de tels sites puisque ceux-ci ne devraient déjà pas exister. Mais pourquoi les flics ne traquent pas ces sites ? Sans doute parce qu'ils sont une mine précieuse de renseignements, d'informations.

Mais bon, il a besoin de dire que c'est la faute du Peuple pour mettre en place la censure totale du Net.  Sarko, son idéal, c'est sucré toutes les libertés du Peuple. On le savait, on le pressentait.... Souvenez-vous le Patriot Act de Bush après le 11 Septembre, et le petit Sarko, il a été à l'école de son copain Bush... Bref, C'est l'overdose. On va tous péter les plombs. C'est lui qui crée le terrorisme. Il ne comprend pas ça ? J'espère que les gens le comprennent et qu'au lieu d'encenser l'action du RAID qui, sur ordres, a été aussi nul que lors de l'affaire de la maternelle de Neuilly, ils feraient mieux de se sortir les yeux de la poche. Et de penser avec leur cerveau !

Et c'est marrant parce que la même semaine, on apprend que le Qatar continue tranquillement d'acheter la France. Ca ne fait pas la Une des journaux, mais croyez-moi, le terrorisme, il est  quelque part par là.

Le Qatar entre aussi au capital de Vivendi

Créé le 21-03-2012 à 11h55 - Mis à jour à 13h02      Réagir

Challenges.fr
Par Challenges.fr

Le fonds souverain de Doha a acquis depuis l'année dernière 2% du groupe français de médias. Après Total, LVMH et Lagardère.

 
 Share1
 

Jean-Bernard Lévy, président du directoire de Vivendi. (c) Reuters

 

Le fonds souverain du Qatar a pris, en plusieurs opérations menées depuis un an, une participation au sein du groupe français diversifié Vivendi (Canal+, SFR), dont il détient désormais 2% du capital et des droits de vote.

La Qatar Holding détenait fin 2011 1,55% des parts de Vivendi et a acquis depuis le début de l'année 2012 0,45% supplémentaires, atteste le rapport annuel 2011 du groupe, disponible sur son site internet.

Au 29 février, le Qatar détenait 24,9 millions d'actions, représentant environ 350 millions d'euros au regard de la valorisation actuelle de Vivendi.

Vivendi (Canal +, SFR) a réalisé en 2011 un bénéfice de 2,9 milliards d'euros, "le plus élevé de son histoire", mais anticipe déjà pour l'année en cours un "tassement" de ce résultat et une année 2013 "difficile".

L'information survient alors que le Qatar vient de prendre des petites participations dans Total et LVMH, et est monté à près de 13% de Lagardère.

 

 

Mais il y a aussi ceci :

Et n'oublions pas que Sarko qui nous assomme de taxes, a exonéré le Qatar de taxe sur les plues-values immobilières....

 

Mis à jour 22-03-2012 16:26
 
 
qatar ambassadeur

Mohamed Jaham al-Kuwari, ambassadeur du Qatar en France Photo : Nicolas Richoffer/Metro

 

"Le Qatar ne s'occupe pas de la politique des banlieues"

Mohamed Jaham al-Kuwari, l'ambassadeur du Qatar à Paris, a accueilli Metro au sein de l'ambassade, sur les champs Elysées. Il évoque avec nous les investissements qataris dans l'économie française et les relations privilégiées de l'émirat avec la France.

Rachat du PSG, prise de participation dans les grandes entreprises françaises, création d'un fonds d'investissement pour les projets innovants ou diplomatie ultra-visible, le Qatar, ce micro-état du Golfe fait beaucoup parler de lui ces derniers temps. L'ambassadeur du pays, Mohamed Jaham al-Kuwari, nous a accueilli pour aborder la stratégie de ce pays encore très peu connu.

Quelle est la relation de l’émir avec la France ?
Nous entretenons une relation privilégiée avec la France depuis l’indépendance du pays en 1971. Et depuis 1995, avec l’arrivée de l’émir Sheikh Hamad bin Khalifa al-Thani, la coopération s’est renforcée. Par ailleurs, l’émir parle couramment la langue de Molière et ses enfants sont venus faire des études en France. Le Qatar est également candidat pour intégrer l’Organisation internationale de la francophonie.

Le QIA (Qatar Investment Authority, le fonds souverain du Qatar ndrl) est désormais actionnaire de 5 entreprises du CAC 40. Pourquoi investir autant dans l’économie française ?
Les ressources du Qatar, pétrolières et gazières, sont épuisables. Nous avons donc besoin de nous appuyer sur d’autres ressources, viables et solides, pour consolider notre économie et bâtir de grands projets d’avenir. Mais le Qatar investit également en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Etats-Unis et sur le continent africain.

Pourquoi créer un fonds d’investissement dans les banlieues ?
Ce fonds n’est pas pour la banlieue, mais pour les PME. Le Qatar ne s’occupe pas de la politique des banlieues, qui est une affaire intérieure. C’est un groupe d’élus (l’Aneld, l’Association nationale des élus locaux pour la diversité, ndlr) qui nous a contactés pour solliciter nos financements. Après un voyage au Qatar, l’émir a décidé la création d’un fonds d’investissement professionnel et économique. Ce n’est pas du mécénat ni de la charité. C’est un investissement international sur le long terme.

Sur quels critères vous baserez-vous pour répartir les financements ?
Peu importe la provenance géographique. Nous étudierons tous les projets. C’est une société française qui va gérer ce fonds pour que cela se fasse dans la plus grande transparence.

Où en est le processus ?
Nous finalisons actuellement les discussions, et le projet devrait voir le jour très prochainement. C’est une question de semaines.

L’investissement du Qatar dans le PSG fait-il partie de votre stratégie d’influence ?
En investissant dans le PSG, notre but est d’en faire un club moderne, efficace et avec des joueurs internationaux importants. Cette coopération avec le PSG s’inscrit dans la stratégie du Qatar pour renforcer ses bonnes relations avec la France et pour avoir une expérience sportive, dans la perspective de l’organisation de la Coupe du monde en 2020.

Certains parlent de foot business...
Mais le football est devenu mondialisé. Avant le Qatar, c’est Colony Capital, un fonds américain, qui était propriétaire du club. Pourquoi tout le monde se concentre-t-il sur les investissements qataris ? Notre but est de faire du PSG un club qui compte sur la scène internationale.

Début mars, l'Ifab (l'organe gardien des lois du football ndrl) s'est déclaré en faveur du port du voile pour les joueuses de football lors des compétitions de la Fifa. Certains accusent le Qatar d'avoir influencé cette décision.
Nous avons beaucoup de respect pour les valeurs républicaines de la France. Porter le voile est un acte individuel qui n'a rien à voir avec le Qatar. Nous ne dictons pas la tenue des joueurs.

Quel rôle entend jouer le Qatar dans les pays du Printemps arabe ?
Le Printemps arabe est un événement très positif, qui a donné la parole et la liberté au peuple. Nous soutenons pleinement ces mouvements.

Les islamistes qui arrivent au pouvoir, est-ce un échec ?
Je crois qu'on assiste à un grand changement dans les partis islamistes dans le monde arabe. Ils doivent accepter le jeu démocratique. Aujourd'hui, le peuple a le pouvoir de décider qui ils veulent à la tête de l'Etat et si ils décident de renverser les islamistes, ils vont devoir partir.

Le ministre des affaires étrangères a qualifié samedi dernier de "génocide" la situation en Syrie. Une intervention internationale est-elle selon vous nécessaire ?
Jusqu'à présent, la communauté internationale a donné beaucoup de chances au régime syrien, maintenant, l'intervention internationale est nécessaire. On ne va pas attendre que 1 000 personnes soient tués par jour. Il faut arrêter ce génocide.

Dans quel cadre ?
Il faut une intervention conjointe de la ligue arabe et des forces internationales.

Partagez-vous les inquiétudes occidentales sur le programme nucléaire iranien ?
Le Qatar est contre le nucléaire militaire dans toute la région du Proche et du Moyen-Orient. Mais il faut chercher une solution politique et diplomatique en dialoguant avec les Iraniens. Il faut éviter une guerre dont les conséquences seraient dramatiques.

Le pays prépare les élections législatives. Est-ce le signe d'une évolution significative de la société qatarie ?
Fin 2013, nous allons élire des parlementaires. L'élection du Parlement sera une étape très importante pour la participation de la population dans la décision politique. Le Parlement va beaucoup aider le gouvernement à développer nos projets.

 

 

A vous de juger...

Rédigé par plume de cib

Publié dans #HADOPI ET LIBERTES

Repost 0
Commenter cet article

Roland 19/04/2013 19:09


le site www.infosyrie.fr est disparu !! non seulement depuis son arrête pour cause de surmenage de la
personne qui s'en occuppait, il n'a pas repris mais maintenant il est carrèment effacé ! quand ? mais quand aura-ton de
nouveau un site d'information comme info-syrie (c'est encore pire !!!! non seulement info-syrie s'est arrêté mais le site a été supprimé !!!!! sur l'inititive de qui ? il faut peut être lancer
une campagne de protestation ? qu'elqu'un en sait-il plus là-dessus ? quelle iréparable perte ! tous les articles, les témoignages les vidéos, c'était le seul site qui donnait la parole aux
syriens et nous informait vraiment sur ce que se passait là-bas !)
peut-on maintenant encore espérer qu'il reprenne ? ou si seulement quelq'un créai un site équivalent.
La situation est deux fois plus désespérante maintenant qu'on n'a même plus d'infos sur ce qui se passe dans cette boîte-noire de la mort et de la douleur

Roland 10/08/2012 17:26


Sibel Edmonds publie ses mémoires. Je ne sais pas si c'est disponible en français, à défautil y a cette vidéo, soustitrée :


http://www.reopen911.info/video/sibel.html


il faut mettre un arrêt au mensonge à la censure et à l'intimidation. Sinon nous sommes perdus.

roland 13/06/2012 12:58


13 juin 2012: Urgence absolue

Message à transmettre partout, et en particulier à votre député:

URGENT : nous pouvons bloquer la propagande guerre en Syrie! La mère Clinton veut un coup d'état militaire en Syrie, veut déclencher le crime contre la paix, veut faire commettre des crimes de
guerre et des crimes contre l'humanité, malgré le veto de l'ONU, par l'OTAN: pour cela, une vaste opération de substitution des télés syriennes par des agences de la CIA (telle FRANCE 24) se
prépare, afin de répandre de fausses informations, comme en Libye en 2011, comme en Haitï en 2004, comme au Venezuela en 2002. Non, la guerre mondiale ne commencera pas en Syrie, grâce à notre
mobilisation!

voir: http://www.voltairenet.org/Video-Thierry-Meyssan-sur-le Voir aussi les articles correspondants, sur la page d'accueil de voltairenet.org:


Des États membres de l’OTAN et du CCG préparent un coup d’État et un génocide sectaire en Syrie. Si vous voulez vous opposer à ces crimes, agissez dès maintenant : faites circuler cet article sur
le Net et alertez vos élus.

Dans quelques jours, peut-être dès vendredi 15 juin à midi, les Syriens qui voudront regarder les chaînes nationales verront celles-ci remplacées sur leurs écrans par des télévisions créées par
la CIA. Des images réalisées en studio montreront des massacres imputés au gouvernement, des manifestations populaires, des ministres et des généraux donnant leur démission, le président el-Assad
prenant la fuite, les rebelles se rassemblant au cœur des grandes villes, et un nouveau gouvernement s’installant au palais présidentiel.

Cette opération, directement pilotée depuis Washington par Ben Rhodes, conseiller adjoint de sécurité nationale des États-Unis, vise à démoraliser les Syriens et à permettre un coup d’État.
L’OTAN, qui se heurte au double veto de la Russie et de la Chine, parviendrait ainsi à conquérir la Syrie sans avoir à l’attaquer illégalement. Quel que soit le jugement que l’on porte sur les
événements actuels en Syrie, un coup d’État mettrait fin à tout espoir de démocratisation.

Très officiellement, la Ligue arabe a demandé aux opérateurs satellitaires Arabsat et Nilesat de cesser la retransmission des médias syriens, publics et privés (Syria TV, Al-Ekbariya, Ad-Dounia,
Cham TV etc.). Il existe un précédent, puisque la Ligue avait déjà œuvré à la censure de la télévision libyenne pour empêcher les dirigeants de la Jamahiriya de communiquer avec leur
peuple....

Lire la suite sur : [url]http://www.voltairenet.org/L-OTAN-prepare-une-vaste-operation[/url]

Charlotte 23/03/2012 00:55


Le ministre des affaires étrangères a qualifié samedi dernier de "génocide" la situation en Syrie. Une intervention internationale est-elle selon vous nécessaire ?
Jusqu'à présent, la communauté internationale a donné beaucoup de chances au régime syrien, maintenant, l'intervention internationale est
nécessaire. On ne va pas attendre que 1 000 personnes soient tués par jour. Il faut arrêter ce génocide.


Ben voyons et voiler les footballeuses, c'est juré c'est pas eux !!!

plume de cib 23/03/2012 08:33



bigre, les ficelles sont énormes, mais tout le monde se demande "que peut-on faire ?" Sarko réprime les manifestations, gaze les gens, divise le peuple, ils nous les brise menus, de manière à ce
que l'homme nu soit une femme, et donc il nous reste le mince espoir de l'élection, et encore, il faudrait vraiment voter pour le plus dissident de tous, et ensuite l'insurrection nationale. Se
débarrasser de Sarko, c'est déjà la priorité entre toutes.



dot 22/03/2012 21:37


"Toute personne qui consultera de manière habituelle des sites internet qui font l’apologie du terrorisme, ou véhiculant des appels à la haine ou à la violence, sera punie pénalement", dixit
sarko, donc ceux qui iront sur les sites seront pénalisés mais pas les créateurs de ces sites, avec la technologie des virus informatiques ou fermeture des blogs immédiate, c'est bizarre
comme approche. Le but est clair, instaurer peu à peu l’Etat d’Exception pour protéger l’oligarchie comme aux USA. Si on veut interdire la prostitution on arrête les proxénètes, pas les
clients... 

plume de cib 22/03/2012 22:25



tu vois à quel point c'est énorme. Ou alors le mec raconte n'importe quoi espérant ainsi bluffer les gens qui ne surfent pas sur le Net. Il y a aussi une volonté ferme de diabiliser le Net bien
sûr ! J'y pense à l'instant. Déjà, sur le Net, il y a les méchants pirates qui téléchargent les oeuvres éblouissantes des benêts de l'industrie artistique...


EN ce qui concerne la prostitution, justement, il avait décidé de poursuivre les clients, mais je ne sais pas si la loi est sortie finalement, il en fait tellement.