Sarko estime que les gens qui le détestent sont des salauds !

Publié le 15 Février 2012

 Voilà, comme ça c'est fait !

Il a mis la barre très haut dans l'insulte cette fois. « On va commencer à fond, et on va accélérer chaque semaine! Ce ne sera pas du mardi au mercredi, mais du lundi matin au dimanche soir! s’est enflammé le président. Ne vous enfermez pas dans une forteresse, le monde n’est pas peuplé que de salauds qui nous détestent! », rapporte le Parisien et certainement un bon paquet de médias puisque tous n'ont que la possibilité d'écrire ce qu'on leur ordonne d'écrire. Le bourrage de crâne s'accélère, les salauds que nous sommes vont en prendre pour leur grade, sans répit, il l'a dit !

http://farm8.staticflickr.com/7009/6744277353_9563db7115_b.jpgDonc, nous sommes des salauds les amis, et non pas des citoyens français pour ce type. D'après lui et toute sa clique, tout ceux qui ne pensent pas comme lui sont non seulement des salauds mais aussi des cons, c'est ce qui sort des entretiens télévisés. Nous les salauds, on est bouché à l'émeri en plus. Toutes les tares quoi ! Le maître étalon a parlé !

D'après ce que nous rapportent les médias, il est à donf, chaud bouillant, la musette dégueulant des mensonges bien gras. Le premier, le plus hard, "Il se présentera comme le candidat du Peuple ! Mais il circulera en avion, comme tout un chacun n'est-ce pas !" Oui, on n'a plus de blé pour faire un plein de voiture pour nous rendre dans la famille ou chez nos amis, mais lui fait le plein d'au moins deux avions tous les jours. Le train, il n'aime pas ça, paraît-il. Le candidat du peuple risque de salir ses petites fefesses s'il utilise le moyen de locomotion du Peuple. Peuple de salauds donc, on entend bien, peuple de bâtards qui refuse de continuer à se faire exploiter pour que le maître puisse gaver la musette des riches de blé. On a bien compris le message. Au cas où certains se feraient encore des illusions sur ses motivations, il préfère jouer carte sur table d'emblée.

Donc, il aura "une posture populaire" paraît-il. Waouh ! Ca veut dire quoi ? Si pour lui populaire c'est n'avoir aucune éducation, aucune culture, une grande empathie pour lui-même et la détestation de ce "peuple de salauds", je crois qu'il a déjà fait très très fort ! On va le voir se récurer le blaire peut-être ou se gratter les couilles en public, roter, péter, dégueuler son caviar à la gueule du peuple de salauds. A moins qu'il essaie de se faire plus salaud que le peuple de salauds ! C'est dans ses cordes.

Bon, ben, on n'est pas sortis de l'auberge ! Toute l'armée des endoctrinés sarkozystes va débarquer sur les ondes à grand renfort de boniments. Gare aux nerfs ! Du balai, président, du balai ! Les salauds vous saluent bien !

Non le choix ne se résume pas à la "démocratie gazeuse" décrêtée par Moscovici lorsque Natacha Polony tente de lui faire comprendre qu'il est normal que le Parti de Le Pen représentant 20 % des voix soit présent aux élections, et le "Peuple de salauds" décrété par le sieur Sarkozy que je viens pour la dernière fois traiter de .... Président. Bye Bye président donc, l'heure de la retraite a sonné, chic, le peuple de salauds va se prendre une bonne  biture ! A vot' santé !

Et s'il faisait tout ce cirque pour nous annoncer que finalement, il jette l'éponge, Bob ? Ah AH AH ! bon, on peut toujours rêver hein !

Rédigé par plume de cib

Publié dans #Les aventures du clown blanc

Repost 0
Commenter cet article

NeM 19/02/2012 19:42


Si ce connard rend l'âme c'est fête nationale nationale.

plume de cib 19/02/2012 19:46



oui, ça tu l'as dit !



Xavaix 15/02/2012 15:41

"Ah si je savais dessiner ! La musette, la canne à pèche aussi ! " N'inquiète pas tu sais talentueusement écrire ...

Xavaix 15/02/2012 14:47

"la musette dégueulant de mensonges bien gras." Puissante métaphore , si vraie , bravo . Je ne pourrai plus voir ou entendre le personnage sans l'imaginer avec sa musette ...

plume de cib 15/02/2012 14:49



Ah si je savais dessiner ! La musette, la canne à pèche aussi !



Bichau 15/02/2012 10:04


Excellent ! 20 millions d'euros pour sa campagne (qu'il a déjà commencé depuis belle lurette aux frais de l'Etat), Hollande un peu moins, et si peu pour les petits qui resterons toujours des
petits candidats, écoeurée. Bises

plume de cib 15/02/2012 10:11



Les "petits candidats" ont pourtant de grandes idées, et les grands candidats ont l'esprit dans la soute, ou dans la soupe populaire ! bisous à toi