Révolution citoyenne en Islande.

Publié le 14 Février 2012

 L'évènement passe quasiment inaperçu. Et pourtant l'Islande est bien en train de recréer la démocratie. Lisez un peu cet article du point qui date d'Octobre 2011 et le suivant qui retrace le parcours de l'Islande jusqu'à ce jour. Comme les médias ne jugent pas utiles de relayer l'info, c'est à nous de la faire.....

 

Le Point.fr - Publié le 04/10/2011 à 18:03 - Modifié le 05/10/2011 à 18:49

Une nouvelle Constitution entièrement rédigée par le peuple islandais pourrait bien être adoptée prochainement. Une première.

Des Islandais collaborent à la nouvelle Constitution, fin 2010.

Des Islandais collaborent à la nouvelle Constitution, fin 2010. © Jon Svavarsson / AP, Sipa

 

Rêvons un peu. Et si nous pouvions contraindre nos députés à aller voter les lois ? Et si nous pouvions décider nous-mêmes de l'organisation d'un référendum ? Et si nous pouvions facilement faire destituer notre président en cours de mandat ? Et si, pour couronner le tout, nous pouvions nous-mêmes décider de mettre en oeuvre de telles mesures ? En France, de telles dispositions relèvent du fantasme. Pour les Islandais, il pourrait bientôt s'agir d'une réalité.

Car les quelque 311 000 habitants de cette île située aux confins de l'Europe et du Groenland ont décidé de prendre leur avenir en main. Depuis novembre 2010, 25 citoyens élus ont entamé la rédaction d'une nouvelle Constitution censée régir l'organisation de leur pays. Une démarche amorcée après la violente crise financière qui a frappé l'île en 2008. La nationalisation des trois principales banques, la démission du gouvernement de droite, l'arrivée au pouvoir d'une coalition de sociaux-démocrates, de féministes, d'ex-communistes et d'écologistes... Rien n'y aura fait. Des manifestations populaires monstres ont poussé le nouveau gouvernement à prendre cette mesure drastique : réécrire purement et simplement la Constitution, en vigueur depuis 1944 et qui n'était, dans l'ensemble, qu'une pale copie du texte danois, pays dont dépendait l'Islande avant son indépendance. SUITE ICI

 

 

Je vous propose de lire également cet article qui retrace toutes les étapes vécues par l'Islande jusqu'à ce jour :

La révolution en cours de l’Islande par deena stryker

11 février 2012
By

 

La révolution en cours de l’Islande

 

par deena stryker

 

On se souvient que, au début de la crise financière de 2008, l’Islande fit littéralement faillite. Les raisons ne furent mentionnées qu’en passant, et depuis lors, ce membre peu connu de l’Union Européenne a semblé s’éclipser de l’actualité.

 

A mesure qu’un pays Européen après l’autre fait face a une quasi-faillite, mettant en péril l’euro, l’Islande devient un phare d’espoir pour avoir choisi les gens avant le profit. voici pourquoi:

 

Cinq ans d’un régime néo-libéral ont conduit à une privatisation de toutes les banques en Islande, (320.000 habitants, pas d’armée). afin d’attirer les investisseurs étrangers, ces banques offraient des services bancaires en ligne dont les coûts minimes leur ont permis de fournir des taux de rendement relativement élevés.

 

Ces comptes (bancaires), appelé Icesave, ont attiré de nombreux petits investisseurs anglais et néerlandais. à mesure que les investissements augmentaient, les dettes étrangères des banques augmentaient aussi. en 2003, la dette de l’Islande équivalait à 200 fois son pnb (produit national brut), et en 2007, elle était de 900 pour cent.

 

La crise financière mondiale de 2008 devint le coup de grâce. les trois principales banques islandaises firent faillite et furent nationalisées, tandis que la couronne (monnaie de l’Islande) perdit beaucoup de sa valeur par rapport à l’euro. a la fin de cette année-là, le pays a se déclara en faillite.

 

 

Les citoyens récupèrent leurs droits  SUITE ICI

Rédigé par plume de cib

Publié dans #POLITIQUE EXTERIEURE

Repost 0
Commenter cet article