Quand l'état protège les labos pharmaceutiques....

Publié le 13 Novembre 2012

... Je devrais ajouter : et qu'il s'est pris la liberté d'avoir le droit de vie ou de mort sur nous !

 

Nouveau débat sur le vaccin. Il y a quelques semaines paraissaient des articles sur l'efficacité des vaccins. Il y a des gens qu'on ne remet pas en question, comme Pasteur, que l'Histoire a hissé sur un piédestal. Enfin, bon, hum... Pasteur. Les labos pharmaceutiques lui doivent tant ! Sans les vaccins, nombre d'entre eux auraient mis la clé sous la porte, depuis longtemps. Des vaccins, on en invente chaque jour. La population sert de cobaye. Avant, c'était juste les pays africains qu'on empoisonnait, à présent, tous les continents sont touchés.

Heureusement, la polémique sur le fameux vaccin contre la fameuse grippe H1N1 a réveillé quelques esprits et fait vibrer quelques fonds de conscience. Là, les labos y sont allés un peu forts ! Crise oblige, ils devaient rapidement renflouer leurs caisses, mais comme ça faisait un peu désordre de demander directement à l'Etat, ils ont tenté de nous saouler avec leur virus qui devait décimer la moitié de la planète. Cela n'a pas marché. C'est un peu d'espoir qui naît à l'heure où on a l'impression que les peuples ne sont plus que des troupeaux de moutons, régis par un seul cerveau.

On s'interroge à présent sur l'efficacité des vaccins. Elle n'a jamais été prouvée, mais faut pas le dire surtout. Par contre, les effets nocifs sont largement connus. Des chercheurs essayent d'affrofondir leurs travaux, mais ils se trouvent privés de fonds publics !!!! Et oui, la recherche dépendant en grande partie de l'Etat, celui-ci a donc le choix des armes !

Très récemment, ce sont les études sur les effets des sels d'aluminium qui font débat. Leurs effets sur la santé ne sont plus des secrets puisqu'ils ont été supprimés de bon nombre de produits, mais pas dans les vaccins !

Que ceux qui font vacciner leurs enfants, le fassent donc en leur âme et conscience. Croyant leur donner la vie, ils ne font peut-être que leur injecter de la mort. Comme l'enfant ne peut pas choisir, ce sont les parents qui prennent le risque et la responsabilité de faire de lui un futur malade. En tous cas, ils en font un cobaye dès qu'ils autorisent un medecin à lui planter une aiguille dans le bras !


 
 

L’ajout d’aluminium dans les vaccins suscite le débat

 

 

Depuis plusieurs années, l’addition d’aluminium dans un grand nombre de vaccins est soupçonnée d’effets nocifs, notamment d’engendrer des douleurs neuro-musculaires et une fatigue chronique.

Production de vaccins. L’addition d’aluminium dans de nombreux vaccins pourrait provoquer une « n...

PHILIPPE DESMAZES / AFP

Production de vaccins. L’addition d’aluminium dans de nombreux vaccins pourrait provoquer une « nouvelle maladie » identifiée dans les années 1990 et appelée « myofasciite à macrophages ».

Pour les responsables de la santé publique, la démonstration de causalité n’est pas faite entre la vaccination et ces symptômes.

La présentation par le Réseau Environnement Santé d’une étude menée sur près de 600 patients devrait relancer le débat.

Quel rôle joue l’aluminium dans les vaccins ?

Technique utilisée depuis 1926 aux États-Unis et depuis les années 1990 en France, l’ajout d’aluminium, à dose minime, a pour rôle de stimuler la réaction immunitaire en induisant une petite inflammation locale. L’addition d’aluminium permet de limiter la quantité d’antigènes à injecter, et aussi de diminuer le coût de revient des vaccins. 

Généralement, l’adjuvant aluminique est utilisé sous forme de sels (hydroxyde, phosphate, sulfate) d’aluminium à des doses variables selon les vaccins (de 25 à 600 microgrammes par dose). Une fois injecté dans l’organisme, on considère généralement que l’aluminium se dissout spontanément dans les tissus et n’exerce pas d’effet toxique notable. 

Or des chercheurs, dont le profeseur Romain Gherardi (Inserm-hôpital Henri-Mondor) à Créteil, ont observé que l’aluminium était capturé par des cellules du système immunitaire, les « macrophages », qui pouvaient le transporter jusqu’au cerveau.

Quels sont les troubles auxquels certains médecins l’associent ?

Dans les années 1990, Romain Gherardi et sa collègue Michelle Coquet (CHU Bordeaux) ont découvert, chez des patients souffrant d’une « nouvelle maladie », la présence d’aluminium au niveau de l’épaule, dans le muscle deltoïde, exactement là où ils ont été piqués lors de différentes vaccinations. 

Cette maladie, qui se manifeste par des douleurs musculaires, une fatigue profonde, un sommeil difficile et des troubles cognitifs, a été appelée « myofasciite à macrophages ».

Pourquoi le débat est-il relancé aujourd’hui ?

Aujourd’hui, au Centre de référence des maladies neuromusculaires de Créteil, Romain Gherardi assure avoir identifié 585 cas de myofasciite à macrophages. Tous ces patients, selon lui, présentent l’ensemble des symptômes cliniques, et les troubles cognitifs ont été mesurés par imagerie médicale (IRM fonctionnelle) et des tests psychologiques.

Forte de ces éléments, l’équipe de Créteil a fait une demande de financement pour poursuivre ces travaux. Or, elle vient de recevoir une réponse négative de subventions de la part de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). SUITE ICI

 

DORMEZ TRANQUILLES ! NOUS SOMMES BIEN GARDES ! NOUS NE RISQUONS PAS DE NOUS ECHAPPER DE L'ENCLOS ! Quoique.... Révolution approche ?

 

 

Rédigé par plume de cib

Publié dans #SOCIETE

Repost 0
Commenter cet article

Grokon 14/11/2012 23:46


faites un tour dans une pharmacie en ces jours?mais ils veulent se faire vacciner parce qu'ils vont au club du 3e age, alors la contagion hein et puis a la télé ils ont dit hein,c'est comme les
queues aux drives,dans les restos avec leurs conseils nutritionnels,mais laissez les crever c'est ce qu'ils veulent,vous vous defendez pas leur pouvoir d'achat

plume de cib 15/11/2012 08:20



chez les vieux comme chez les jeunes, il y a un pourcentage de cons, de naïfs. Comme disait Einstein, la bétise humaine est insondable...



dot 13/11/2012 12:00


Tu preches à une convertie !! mais il est effectivement possible que les vaccins des années cinquante fussent aussi inefficaces que ceux d'aujourd'hui, Sylvie Simon a démontré que les maladies
disparaissaient AVANT que le vaccin soit utilisé sur le marché et que les statistiques ont été falsifiées. Je ne sais pas exactement pour le stratagème des témoins de Jehovah, j'essaie de
réfléchir pour ceux qui ont des enfants. 


http://www.prisedeconscience.org/sante-et-medecine/le-veritable-danger-des-vaccins-conference-de-sylvie-simon-12-471

plume de cib 13/11/2012 12:14



c'est bien ce que j'ai lu moi aussi ! Avant, c'était facile de passer à côté des vaccins. Il suffisait de faire faire une contre-indication du médecin. Mes parents avaient un ami médecin, donc
pas de problème. Seulement depuis pas mal de temps, il nous font le cirque partout avec ça... a force de persévérance, j'ai quand même réussi à limiter les dégâts pour mes enfants...


d'ailleurs, l'ami médecin en question était convaincu de la nocivité des vaccins. Et il faut savoir qu'un certain nombre de médecins ne vaccinent pas leurs enfants... Ca veut tout dire.



dot 13/11/2012 11:42


Bonjour Plume,


 


Si les vaccins des années 1950 protégeaient bien contre la coqueluche, la rage, le typhus, la variole et la polio éradiquée grace au vaccin entre 1955 et 1967, il semblerait que les vaccins actuels créent plus de maladies nouvelles chez les enfants, autisme, allergies, asthme, HDHD et autres et
que la seule solution pour protéger ses enfants seraient de s'inscrire une fois chez les témoins de Jehovah et prétendre suivre une religion stricte interdisant toute vaccination.


Bisous

plume de cib 13/11/2012 11:48



Hello dot,


tu sais qu'on ne sait même pas si ces maladies ont réellement été éradiquées grâce aux vaccins ? Tu sais qu'on ne sait pas si les vaccins sont efficaces ? Tu sais que les vaccins contre la grippe
n'ont aucune, aucune utilité ?


Tu oublies la sclérose amyotrophique latérale, causée par les vaccins. et tant d'autres maladies. Et  le vaccin contre la polio, il est presque certain qu'il a servi à transporter le virus
du Sida. le sida, tiens, justement. Comment a-t-il fait pour apparaître ?


Et donc, ça marche l'histoire des témoins de Jéhovah ??? OUah, alors ce serait un bon truc.