Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


Présidentielle : Pourquoi les français vont-ils se tirer une balle dans le pied ?

Publié par plume de cib sur 23 Février 2012, 09:26am

Catégories : #MOUVEMENTS CITOYENS

 

Suite à mon article d'hier soir concernant la prestation de Sarkozy sur France 2, prestation du prestidigitateur satisfait de lui-même au débit de mensonges quasiment incontrôlable, j'ai trouvé cet article qui nous explique donc pourquoi nous allons nous tirer une balle dans le pied. Par soi-disant manque de temps, mais aussi manque d'envie, manque de niac, la plupart des français se contentent de "voir" les journaux à la télé, n'y prenant pas plus d'intérêt que ça d'ailleurs, car ils savent pertinemment qu'on leur raconte des conneries, ou de lire les titres des journaux gratuits qui ne sont que des colporteurs d'annonces de l'AFP, ou des journaux gratuits, des cuisines à popote. Bref. Le fond du problème est bien là. On sait tous qu'on nous raconte des bobards, que la vérité est ailleurs, qu'il faut aller la chercher, seulement on préfère se laisser imprégner par les conneries, juste par fainéantise je suppose, par manque de curiosité,  je ne sais pas. Est-ce que le défaitisme est si profond qu'il ne peut être soigné et guéri ? Bref. Je vous laisse avec cet article...... tiré du site l'ESPOIR dont voici l'édito :

   -Parce que nous pensons que la mondialisation néolibérale, c'est à dire la financiarisation de l'économie et le libre échange intégral, menacent en profondeur les valeurs sur lesquelles se sont construits les pays développés d'après 1945, ainsi que le développement harmonieux des pays les plus pauvres

      -Parce que nous constatons que la mise en concurrence des travailleurs de tous les pays ainsi que celles des systèmes de protection sociale conduisent à une précarisation généralisée,

      -Parce que le néolibéralisme est la conséquence de choix politiques et économiques aujourd'hui confortés par 4 leviers principaux : le bipartisme, le système médiatique, l'Union Européenne et le discours des experts,

      -Parce que ce monopole de la pensée dominante empêche l'émergence de solutions alternatives, et provoque pessimisme et résignation chez les citoyens,

 

 

        Nous voulons réfléchir aux grandes questions d'Economie, de

Politique et d'Histoire à travers des dossiers de fond, des analyses plus polémiques ou encore par le commentaire d'ouvrages, afin de contribuer à notre manière aux débats déjà nombreux que rend possible le Web. Notre ligne est claire : nous croyons en l'existence d'une alternative de gauche au néolibéralisme. Notre projet est ouvert, coopératif, nous attendons la contribution et les contradictions de chacun.

 

          Nous espérons,

 

       Signé :    Frederichlist, Trémarec et Theux

 

et l'article.... et toujours se souvenir que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières.......

 

Présidentielle: Pourquoi les français vont-ils se tirer une balle dans le pied?

Nous venons de passer le cap des 100 jours qui nous séparent de l'élection présidentielle la plus importante de l'histoire de la Vème République. En effet la crise actuelle est du même acabit que celle de 1929 dont les conséquences sociales avaient été dramatiques. Le peuple français détient une occasion unique d'influer sur sa destinée pour s'éviter un destin comparable. Contrairement à d'autres démocraties, certainement moins mûres, l'offre de candidats est vaste et permet d'opter pour une véritable alternative. Et pourtant il est probable que le choix de la continuité prévaudra ce qui revient à se tirer une balle dans le pied. Analyse des raisons qui vont pousser les français vers cette direction.

Tout d'abord, il est certain que la majorité des français n'accordera en réalité qu'un temps limité à l'accomplissement de son choix. Les raisons sont multiples: manque de temps lié à la combinaison de la vie professionnelle et de la vie privée, envie de se détendre après des journées de travail de plus en plus stressantes, désintérêt pour le débat politique en raison d'un fatalisme quant à la capacité des urnes à « changer la vie ».

Ces raisons vont conduire la majorité de nos concitoyens à privilégier les sources d'information les plus accessibles: presse régionale, journaux gratuits, émissions de télévision ou sites internet. Passons sur la presse gratuite qui se contente de dépêches AFP ou d'articles sans intérêt pour nous concentrer sur  la presse régionale. Par rapport à la presse gratuite, cette dernière ajoute quelques chroniques rédigées par des journalistes locaux. Malheureusement ce maigre espace de liberté ne sert, la plupart du temps, qu'à resservir la soupe néo-libérale par mimétisme vis-à-vis de la presse nationale et par snobisme  puisque penser comme les grands quotidiens nationaux offre une crédibilité au niveau local et l'illusion d'appartenir à la caste de l'élite journalistique.

Regardons maintenant du côté de la télévision. Quelles émissions les français vont-ils privilégier pour effectuer leur choix? La grande messe du 20 heures occupera une place de choix. Les analyses restent la plupart du temps superficielles et ne visent qu'à accentuer la peur et la culpabilité. Ainsi on ne compte plus les reportages destinés à faire prendre conscience aux français de l'importance de la dette de notre pays comme celui qui indiquait que cette dernière avait la dimension de l'arc de triomphe en billets de 100 euros. Pas de comparatif avec le PIB français ou d'explications sur les causes réelles. Non, du sensationnel. Le but est que le téléspectateur effectue une comparaison avec ses revenus pour créer de la peur et de la culpabilité. Il sera ensuite plus facile de faire « comprendre » aux français qu'il faut se serrer la ceinture, que la France n'a plus le choix et qu'il faut réformer le marché du travail et le système de santé. Personne n'expliquera dans ces grands médias, le basculement idéologique du milieu des années 70 et l'instauration du néo-libéralisme qui impose sa doctrine implacable en faveur d'une caste de privilégiés et au détriment de la majorité de la population. Personne ne dira que les sacrifices infligés au peuple ont vocation à servir les intérêts de cette caste et qu'un endettement fort des Etats en facilite l'obtention. Le recours à la « neutralité scientifique » des experts permet d'enfoncer le clou et de parachever la démonstration des reportages. Un politique est systématiquement affilié à un parti, alors qu'un expert est neutre. Une question perdure. SUITE ICI

Commenter cet article

Jean Georges 23/02/2012 23:40


C'est lamentable, nos compatriotes sont tels que décrits ici. Je répète depuis quelques temps que petit Sarko a de plus en plus de chance d'être élu président pour cinq ans de plus. Nous n'avons
pas encore assez mal, nous en voulons encore de la destruction d'usines ,du chomage, des mensonges, des copains du Fouquet's , des clubs du siecle, nous en voulons encore du monarque, des
banquiers pourris, du CAC 40 pleins aux as, des travailler plus pour gagner moins. Nous voulons aussi notre totale allégeance à l'Europe de Mastricht; l'humiliation de notre pays par l'Allemagne
revancharde. Le grand vizir en place depuis 2007 a eu largement le temps de tisser un réseau impressionnant de personnages à la tête des institutions, prêts à tout pour conserver ses privilèges.
Le président sortant peut battre campagne aux frais de la République, n'hésitant pas à dépenser à chaque sortie, en deniers de l'état des sommes monstrueuses pour mentir au peuple via les médias
omniprésnts et à sa botte. L'UMP a sorti son trésor de guerre et sa meute d'aboyeurs qui court les plateaux télé , les radios les quotidiens, les libraires pour porter la bonne parole, je
persiste à croire que ce type va nous bouffer  qui que ce soit qu'il y ait en face.


C'est vrai qu'en face il n'ya pas grand monde pour combattre un tel système.  Hollande ne serait certe pas pire, mais cet homme n'a pas d'envergure, je le prend pour un ventre mou (il est
probable que je voterais pour lui, mais je n'en suis pas encore certain) , il se bat avec une équipe divisée, des affaires louches dans son camp, dans l'autre camp aussi mais ces dernières
passent souvent à l'étouffoir. et enfin des moyens de campagne sans commune mesure avec l'autre zigoto.


Sarko est un homme dangereux, je pense qu'il pourrait amener le pays au désastre, cinq années supplémentaires à ce régime et il est probable que des émeutes style Grêce se produiront avec
surement d'autres pays d'Europe où là un bain de sang dans la violence  ne peut être exclu. JG.

plume de cib 24/02/2012 09:23



Bonjour Jean Georges. Sarko est en effet un type dangereux. Sa bêtise mais aussi sa haine le rend dangereux. C'est un type qui croit avoir sans arrêt quelque chose à prouver. Il a une addiction
pour le pouvoir tout en créant lui-même les courants pour le détruire. Sans nul doute, il a souffert de l'abandon de son père, mais aussi d'une mère castratrice. Seulement voilà, on ne peut pas
laisser le pouvoir à un fou. Il nous conduira effectivement à la guerre civile. C'est ce qu'il faut essayer de faire comprendre à nos compatriotes.... BOnne journée



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents