On est bien peu de chose.... et on se prend la tête pour rien

Publié le 29 Avril 2010



Suite au commentaire de Sylvie qui nous rappelle que le volcan islandais crache toujours mais plus personne n'en parle, je suis allée voir où en est le fameux nuage.

Il faut savoir qu'un volcan rejette de l'acide fluorique et du dioxyde de soufre, entre autres joyeusetés. Ainsi en 1783, le Laki, un volcan voisin cracha 8 millions de tonnes d'acide fluorique et 120 millions de tonnes de dioxyde de soufre. Ce nuage empoisonné tua directement des milliers d'animaux et d'habitants en Europe, provoqua des orages terribles et un hiver exceptionnellement froid. La famine emporta encore des milliers d'habitants. Les mauvaises moissons entraînèrent la révolution de 1789. Vous remarquerez qu'aujourd'hui, la très grande et très compétente OMS a décidé que le nuage était innofensif. Oui, parce qu'à présent, les volcans sont devenus écologiques !!!

Bref. Nous sommes loin des petits problèmes des compagnies aériennes qui, pendant trois jours, ont eu l'interdiction de nous polluer l'atmosphère !

N'empêche que nous vivons sur une poudrière, on n'y peut rien. Nous sommes à la merci d'un super volcan ou d'un monstre endormi. Je vous propose de lire cet article du Point. Vous verrez que c'est un bon remède pour relativiser nos petits soucis quotidiens !


Monstres endormis

L'avenir nous réserve d'autres surprises. Le Vésuve, endormi depuis soixante-six ans (26 morts en 1944), fait peser une sourde menace sur Naples et les 600.000 inconscients installés illégalement sur ses flancs. Aux Canaries, tout un pan de l'île de La Palma n'attend qu'une éruption pour s'effondrer dans l'océan et déclencher un gigantesque tsunami qui frappera tout le pourtour de l'Atlantique. Méfions-nous encore du Merapi, le plus actif des monstres indonésiens, foulé par un million de paysans. En Équateur, le Cotopaxi tient sous sa coupe les deux millions d'habitants de Quito. À Hawaï, les volcanologues américains s'attendent, d'un jour à l'autre, à une éruption majeure.


Pourtant, ces éruptions ne seront que des pétards mouillés à côté du feu d'artifice dont sont capables les supervolcans. Ceux-ci font d'autant moins parler d'eux qu'ils se dissimulent sous terre. Sournoisement, ils attendent leur heure durant des centaines de millénaires. L'explosion qui a le plus marqué la Terre, "récemment", remonte à quelque soixante-treize mille ans. C'est celle du mont Toba (Indonésie), après laquelle la planète vécut durant six longues années dans la pénombre engendrée par un manteau d'acide sulfurique. Par endroits, la température chuta de 15 °C, générant ce que les spécialistes appellent plusieurs hivers nucléaires. La végétation s'étiola sur plusieurs millions de kilomètres carrés, provoquant une extinction massive des animaux et des... hommes. En effet, les généticiens croient lire dans notre ADN mitochondrial une quasi-extinction de l'humanité remontant à... soixante-dix mille ans !


Précarité de l'espèce humaine


Que faut-il craindre aujourd'hui des supervolcans ? Le Toba subit depuis vingt ans des séismes brutaux (de magnitude 9 !), faisant craindre son prochain réveil. Au mieux de sa forme, il pourrait entraîner la disparition d'un milliard d'humains et replonger l'humanité dans l'âge des ténèbres. "Les conséquences pour notre société dépassent l'imagination", confirme Édouard Kaminski. En Papouasie, en Nouvelle-Zélande, en Californie, d'autres bombes à retardement se cachent ainsi. Mais le plus à craindre - car il a déjà 40.000 ans de retard sur son timing -, c'est le supervolcan qui se cache sous le parc national de Yellowstone, dans le Wyoming. Quand il se réveillera, la moitié des États-Unis disparaîtra et le reste de la planète vivra un cauchemar. Mais il y a pire que les supervolcans : les colossales expulsions de flots de basalte qui, dans un lointain passé, ont été à l'origine du plateau brésilien, des trapps du Deccan (Inde), de Sibérie et d'Éthiopie. À chaque fois, elles ont été l'origine d'extinctions massives dans l'histoire de la Terre.

 

SUITE ET SOURCE

 

Rédigé par plume de cib

Publié dans #Sciences du quotidien

Repost 0
Commenter cet article

Les RG 03/05/2010 08:15



Hi hi ! le sarko a un biorythme de 12 ans, puisqu'au bout de 12 ans de députation il s'est  -une seule fois, on insiste  !!! et juste avant les élections- pointé à l'Assemblée nationale
pour pondre un amendement populiste (interdire le rassemblement de plus de 3 dangereux gamins au pied de leur HLM) sources: le Canard Enchaîné. 



Nostradamou 03/05/2010 07:35



Oui, chacun a ses biorythmes avec des conséquences importantes sur sa  vie quotidienne mais aussi sur son destin; d'importants changements surviennent tous les 7 ans (de nos 6 à 7 ans, puis
13 à 14 ans etc) et quelqu'un passe souvent à l'acte  regrettable (ou la victime le subit) en cette période de vulnérabilité.


C'est basé sur les rythmes lunaires comme pratiquement tout (biodiversité etc) ce qui touche à la vie végétale, animale ... les rythmes solaires jouant aussi, voir l'astrologie chinoise.



plume de cib 03/05/2010 10:14



Les lents sont taxés de paresse, les rapides d'hyperactivité. ALors que tout le monde est normal. Les hommes ne naissent pas sur des tapis roulants. Ils n'ont pas à porter des étiquettes, des
labels. Mais malheureusement c'est ainsi. Défendre son Moi, ce n'est pas juste ne penser qu'à son cul !


Ah la lune, elle nous en fait voir de toutes les couleurs. Je suis à sa botte. Elle m'inspire ou me plonge dans l'obscurité. C'est elle qui commande.... Tiens, photo de la pleine lune de la
semaine dernière, prise avec un simple appareil photo, donc pas la grande qualité... Nan, pas ici, en article... Bonjour et merci pour ta science NOs....



Metextoff 01/05/2010 22:46



Heureusement que j'ai un sens aigue de la relativité de toutes choses . Trop peut être , ce qui explique ma paresse légendaire . Quand je lis ton article je me dis à quoi bon et j'aspire a aller
me recoucher . Enfin merci , c'est un article qui remet les choses en place.



plume de cib 01/05/2010 23:44



il faudra que j'écrive un article sur ce qu'on appelle... la paresse. Je pense plutôt que chacun a un rythme. Vouloir que tout le monde court à la même vitesse est une grosse connerie... Bonne
nuit Metex....



Jo des RG 01/05/2010 12:27



Ah ? non je n'ai pas eu ton mail, à moins qu'il n'apparaisse dans les messages de ce matin (pas le temps d'y aller, je les zieuterai ce soir ou demain). J'ai pas mal de pannes avec mon opérateur
(en me montrant patiente et compréhensive, j'ai eu 4 mois gratuits en dédommagement, quand même. Comme quoi faut pas toujours se montrer teigne). Bon week-end !



plume de cib 01/05/2010 16:31



Ah mais je te l'ai envoyé dès que j'ai eu ton email. Donc, je vais essayer de te le renvoyer.... Bon WEEK à toi aussi....



naradamuni 01/05/2010 10:36



« Si tout est incertain, pourquoi craindre quelque chose ? ». Solon 664-558 av JC.



plume de cib 01/05/2010 12:10



Merci Nara. J'enregistre.