Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


On a bombardé l'Irak pour moins que ça ! Smurf !

Publié par plume de cib sur 11 Décembre 2011, 10:28am

Catégories : #SOCIETE

 

Souvenez-vous, Bush, présomption de fabrication d'armes chimiques en Irak. Présomption juste, on connaît la fin de l'histoire mise en scène par la CIA pour permettre à Bush (er) d'anéantir un Pays, de piller son histoire et son sous-sol.  BREF !

Cette semaine, on nous annonce qu'un laboratoire erasmus hollandais vient de créer le virus de la mort instantannée en bricolant comme toujours le fameux virus de la grippe Aviaire ! Mieux, une partie des travaux a même déjà été publiée ! Or, si vous ne le savez pas, permettez-moi de vous dire qu'une publication scientifique ne se fait pas comme ça sur un coup de tête. Le sujet doit passer par plusieurs comités réunissant des scientifiques du monde entier qui décident, après de longs palabres et de nombreuses expériences à but contradictoires, de le publier ou pas ! Il n'y a donc pas d'erreurs, ce n'est pas possible. Ca, aucun média ne vous en parle. On fait passer cette abomination pour un truc vachement léger je trouve. Une fois de plus, ce sont les américains qui se mettent au devant de la scène, essayant de jouer les maîtres à penser. Ils agitent leur doigt de maître d'école. C'est pas bien, il faut le détruire dans l'autoclave.  Même pas un petit drone comme punition. Nan, on garde nos armes pour le moyen-orient, ça paie mieux.

Mais ce que je ne comprends pas, à part le fait que les USA n'ont pas déclaré la guerre à la HOllande (contente pour les hollandais quand même, et pour nous qui aimons les tulipes), c'est comment ces scientifiques ont été financés, et par qui ? Hum, hum ! Vous voyez donc qu'il y a toute une organisation derrière cette formidable avancée vers la destruction d'une partie de la population. Je pense que lorsque le virus du Sida a été inventé, il s'est passé la même chose. Ils avaient au moins l'excuse de ne pas être au courant, vu qu'Internet n'existait pas. Mais voyez-vous, nous ne bronchons pas davantage. Les informations nous glissent dessus. Alors oui, nous avons l'excuse d'être totalement saturés d'infos empiristes, et parfaitement fatalistes. On a déjà démissionné. Je vois de nombreux commentaires sur le Net, des gens qui admettent le fait de passer le flambeau à nos descendants en les précipitant dans le merdier le plus total.

Non, on ne bombardera pas la Hollande. Ca ne se fait pas, voyons. Nous sommes des gens civilisés. Love and Peace. C'est un peu comme la censure, deux poids, deux mesures. On censure Dieudonné, mais pas ces monstrueux spectacles anti-catho.

http://www.lesblaguesdroles.com/images/image%20drole%20virus%20humour.jpg

Commenter cet article

naradamuni 16/12/2011 11:46


Religion masquée du
capitalisme

roland 16/12/2011 10:17


"Le concept de santé publique, qui référait auparavant à la protection de la population contre les maladies contagieuses, en est venu à inclure tout ce que
l'autorité politique définit comme nuisible à « la société ». Selon un manuel américain récent, la santé publique « inclut les dimensions sociales et behaviorales de
la vie, pour lesquelles le stress, les maladies de dépendance et l'instabilité affective représentent une menace ». L'influence américaine semble tellement prépondérante dans le
développement du concept actuel qu'on doit sans doute utiliser le terme « Public Health » pour le distinguer de l'ancienne notion.           Une fois prononcé le mot magique de « santé publique », on a tout justifié et toute argumentation devient
superflue"


tout à fait ! c'est fondamental. Et ça montre d'où viendra (il vient! et même bien avancé) le totalitarisme de l'avenir, et à côté les totalitarismes du
XXème siècle paraîtront commedes plaisanteries d'enfants de choeur ...


c'est l'avatar moderne de la notion de salut eternel du temps de la théocratie, avec la même psychologie, le sacré, la culpabilisation, l'appareil de
répression, et tout ce qui s'ensuit : http://miiraslimake.over-blog.com/article-1581090.html

naradamuni 12/12/2011 15:43


On abuse facilement du terme « fasciste », qui recouvre un éventail politique hétéroclite, de Mussolini à Hitler en passant par Pétain. Mais
même s'il n'est pas politiquement correct de le dire et même si la tyrannie tranquille actuelle est plus aseptisée que les manifestations historiques les plus dures du fascisme, il est difficile
de ne pas remarquer certains airs de famille. À cet égard, le cas de la santé publique ne manque pas d'intérêt.  
Le concept de santé publique, qui référait auparavant à la protection de la population contre les maladies contagieuses, en est venu à inclure tout ce que
l'autorité politique définit comme nuisible à « la société ». Selon un manuel américain récent, la santé publique « inclut les dimensions sociales et behaviorales de
la vie, pour lesquelles le stress, les maladies de dépendance et l'instabilité affective représentent une menace ». L'influence américaine semble tellement prépondérante dans le
développement du concept actuel qu'on doit sans doute utiliser le terme « Public Health » pour le distinguer de l'ancienne notion.           Une fois prononcé le mot magique de « santé publique », on a tout justifié et toute argumentation devient
superflue


D'autre part, que sont devenu et où
sont actuellement les neveux d » IG
Farben ? :


Henry Ford, Rockefeller proches parents , AGFA-BASF, BAYER, HOECHST neveux officiels, FOX, CARYLE, MONSANTO-Pharmacia, AVENTIS, NOVARTIS-SYNGENTA, Nestlé, Pioneer, AREVA, Siemens, TOTAL Dupont,
Dow, WYETH nouveaux et anciens officieux et combien d'autres ? Les noms ont quelquefois changé mais « l'état d'esprit » est resté le même. Un des meilleurs exemples des héritiers
cyniques et arrogants est MONSANTO : Agent orange, hormone, PCB, OGM, tout est bon…


D'autres structure elles aussi n'ont pas beaucoup changé :  « Le quarteron » de collabo « à la retraite » - « le quarteron de généraux à la retraite » est
la citation exacte de De Gaulle ; cette « reprise » de citation permet de recadrer un quarteron parmi les plus célèbres : Bousquet, Touvier, Barbie et Papon. - n'est qu'une
pointe émergée de l'iceberg, il ne fait pour sa part que confirmer jusqu'où a été le copinage corporatiste entre hauts fonctionnaires (80% de Vichystes après la libération dans les
administrations).
A ce jour, une seule réponse : « il fallait bien que la France fonctionne. » - « Raymond Barre était invité dans l'émission “Le rendez-vous des politiques” enregistrée le 20
février 2007 et diffusée en Mars. Après les questions sur son arrivée au gouvernement, la campagne électorale en cours, il a été interrogé sur Maurice Papon, qui fut son ministre du budget de
1978 à 1981. A la question de savoir si Maurice Papon aurait dû démissionner de ses fonctions à la préfecture de la Gironde, Raymond Barre répond : “Quand on a des responsabilités
essentielles dans un département, une région ou à plus forte raison dans le pays, on ne démissionne pas. On démissionne lorsqu'il s'agit vraiment d'un intérêt national majeur. (...) Ce n'était
pas le cas car il fallait faire fonctionner la France.”.


Même s'il est dangereux de sortir une expression de son contexte, personne n'est dupe. Cette dernière phrase résume tout à fait le double jeux, cette trahison du politique et le gouffre qui le
sépare de la population.
Après Nuremberg, sous prétexte de guerre froide, ils ont laissé vivre le monstre et ses serviteur conscients ou pas à le nourrir, depuis il a essaimé par la sacro-sainte loi de la concurrence ou
par mimétisme.

dotblau 11/12/2011 11:16


Bonjour,


La recherche sur ce virus a été développée, et financée, à la demande de l' Amerikaanse National Institutes of Health (NIH), soi-disant pour trouver le vaccin contre la grippe avière dans le
cas d'une pandémie qui muterait et se propagerait chez les humains. Cette recherche est contrôlée par des inspecteurs du  “Centers of Disease Control” (CDC) à Atlanta aux E.U.


http://www.erasmusmc.nl/perskamer/faq-vogelgriep/


Bonne journée


 

plume de cib 11/12/2011 11:22



Les National Institutes of Health (qu'on peut traduire par « Instituts nationaux de la santé »), d'abréviation NIH, sont des institutions
gouvernementales des États-Unis qui s'occupent de la recherche médicale et biomédicale. Ils dépendent du Département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis.


! Merci dot, on comprend mieux !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents