Nous sommes otages des banques !

Publié le 7 Novembre 2011

 

Bonjour les amis !

Otages des banques.

Je me disais tout à l'heure en prenant mon dèj. : en fait, la finance a pris le pouvoir dans le monde entier. Il est là, le nouvel ordre mondial. Les Etats n'ont plus aucune autorité, elle les tient par les couilles. ce n'est même plus une guerre, c'est une prise d'otages gigantesque, et nous on admire nos bourreaux, syndrome de Stockolm à grande échelle. Mais il n'y a pas de flics, de raid, pour nous sauver. On est tous dans le chaudron, on nous mijote à petits feux avant de nous dévorer. Alors que faire, que dire ? Pas de solution miracle. Attendre que l'ogre attrape une indigestion ? profiter d'un moment d'inattention pour fuir ? Chercher la faille. Et la trouver si possible. Jouer au petit Poucet, quoi ! sutout ne pas ramper devant ces salopards, putain !

NIKO0431On ne peut plus rien attendre de l'Etat qui n'a plus aucune marge de manoeuvre. Regardez ce qu'ils ont fait à la Grèce ! Droit d'ingérence rétabli, ensuite on met l'Italie "sous tutelle", et ils vont accepter ? Jeter Berlusconi peut être, on lui fait porter le chapeau, pourquoi pas. Et les Grecs sont en train de s'autodétruire en acceptant une nouvelle aide de l'Europe. Ils sont tous accrocs au pognon. On leur a lavé le cerveau. Le fric, le fric, le fric. Plus personne n'est capable de réfléchir. Du plus grand au plus petit, ce n'est qu'attitude obsessionnelle, le fric, le fric, le fric. Faut arrêter tout ! Arrêtez tout ! Le Monde est fou ! Il n'y a plus personne au gouvernail. Le Monde est livré à la machine financière. La finance n'a pas d'âme, pas de patrie, pas d'enfants, pas d'affect. La Finance nous bouffe, et en même temps, elle se bouffe. Faut arrêter tout ! Revenir aux fondamentaux, se foutre de la dette ! La dette, c'est du virtuel, c'est un moyen de pression sur les Etats.  La Finance va nous dresser les uns contre les autres. On va tous se foutre sur la gueule dans pas longtemps les amis. Arrêtez tout ! C'est fini. OVER ! Ca ne sert à rien d'avoir peur. La peur alimente la finance figurez-vous. Les plus hauts placés sont sur la sellette. Ils vont tous dévisser. On va aboutir à l'anarchie, à la foire d'empoigne. ALors il suffit de dire non, stop, on arrête ! refus de se serrer la ceinture pour gaver les banques, refus de crever de faim, refus de dormir dehors.

Les indignés sont bien gentils, mais ils nous font un mouvement light, pour rester dans le politiquement correct. Les indignés sont des bisounours. Ce n'est pas comme ça qu'on arrêtera le train fou qui nous fonce dessus !  J'ai même vu sur leur facebook qu'ils refusaient d'être récupérés par des partis politiques. OH, ils sont si mignons. On peut être utopistes si vous voulez. On peut lever les bras en croix et dire Paix à toi mon frère ! Et en deux secondes, tu ressembleras alors à une pièce de monnaie, mon frère, laminé comme une pâte à pizza ! osez donc dire non au système. Au lieu de pleurer  pour avoir des boulots de merde payés au lance-pierre, sortez-leur votre dignité, dites-leur, plutôt crever que ramasser ta ferraille mon frère. S'ils n'ont plus personne pour faire leur boulot de merde, ils vont faire quoi à votre avis ? On ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs ma poule ! Vous voulez faire la révolution mais sans vous machurer les joues, hein, sans vous écorcher les genoux. On vous a tellement culpabilisé que vous n'avez plus que du sang de navet dans les veines. On fait love and peace, mes frères. Et oui, mais la finance, elle vous pisse à la raie, mes frères !

NIKO0409Au lieu de ramper pour entrer dans le système, refusez-le tout net ! C'est le seul moyen d'arrêter tout et de repartir sur des bases humanistes. Après, vous faites ce que vous voulez, moi je m'en fous.


Rédigé par plume de cib

Publié dans #C'est ma tournée !

Repost 0
Commenter cet article

dotblau 07/11/2011 17:22



Ton fils fait son droit et il pourrait peut-etre étudier des lois ou jurisprudence qui pourraient faire condamner les banques?


la Banque Populaire de Bourgogne Franche-Comté a pratiqué des taux usuraires, délit prévu et réprimé par l’article L.313-5 du code de la
consommation ainsi rédigé : Quiconque consent à autrui un prêt usuraire ou apporte sciemment à
quelque titre et de quelque manière que ce soit, directement ou indirectement, son concours à l'obtention ou à l'octroi d'un prêt usuraire ou d'un prêt qui deviendrait usuraire au sens de
l'article L.313-3 du fait de son concours est puni d'un emprisonnement de deux
ans et d'une amende de 45 000 euros ou de l'une de ces deux peines seulement.


...en Suisse par l'article 157 du code pénal : "Si l’auteur fait métier de l’usure, la peine sera une peine
privative de liberté de un à dix ans".


et La Convention américaine des droits de l'homme, (http://www.cidh.oas.org/Basicos/French/c.convention.htm) : Article 21 Alinéa 3 "L'usure ainsi que toute autre forme
d'exploitation de l'homme par l'homme sont interdites par la loi."


Ah oui, c'est un canard, bientôt on en sera réduit à la chasse, la peche et la cueillette, c'est bon le canard.




plume de cib 07/11/2011 17:29



Oui, c'est un canard sauvage en plus. On se balade le dimanche avec nos appareils photos. on adore ça avec mon fils. Mais pour la cueillette et tout ça, ça va être dur, il n'y a plus grand chose
à cueillir.


DOnc ok, je lui passe le bébé. Là, il va passer sa licence en fin d'année, et ensuite il se dirige vers le droit du commerce justement ! Il peut faire passer le message à un de ses profs et faire
une étude commune. Bises, je te tiens au courant !



dotblau 07/11/2011 16:52



bien dit mais c'est quoi le truc dans l'eau sur la photo?



plume de cib 07/11/2011 16:53



c'est le canard qui se barre. Symbolique. je m'en fous, je m'en vais barboter !