Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


Mon grand OUI au retour à la semaine de quatre jours et demi....

Publié par plume de cib sur 24 Mai 2012, 07:50am

Catégories : #CHAMBRE DE REFLEXION

Et même davantage !

Non, ce n'est pas une blague. Avec la compression des heures de cours, les enfants ont tout juste le temps d'avoir un enseignement théorique, le nez dans le cahier, les doigts dans l'encre, les fourmis dans les jambes. Or l'enseignement est aussi et même essentiellement pratique. Ce n'est que mon avis, certes, mais ma petite expérience est plutôt réussie.

Depuis trop d'années, on a fabriqué des "enfants-roi", petits prodiges de la publicité, experts en regardage de télévision et en manipulation de télécommandes, manifestement incultes dans la matière la plus importante, "la vie". Ces enfants sont totalement déconnectés de la réalité. Ils vivent dans un fantasme de ce qu'ils appellent la télé-réalité.

Hollande a précisé que sa priorité était la Jeunesse ! Ô combien Monsieur Hollande ! Mais je ne sais pas si vous avez bien mesuré l'importance de votre slogan de campagne. Oui, l'avenir ne pourra sourire à nos enfants que si, dès aujourd'hui, on leur apprend à se sortir les doigts du cul et les yeux de l'écran de la télé ! Et cela passe bien sûr par l'enseignement. On les a privés de parents en obligeant ceux-ci à marner comme des dingues pour avoir "tout le confort à la maison", mais cela a un prix, on sacrifie les liens du coeur, les liens de l'âme, et on privilégie les liens du porte-monnaie ! Bien sûr, cela n'a rien à voir, le résultat est même catastrophique. Les gamins planent à 2000, sans parachute doré, sans ailes dans le dos. Dure, dure sera la chute, je vous l'accorde !

 

Alors oui à l'allongement des heures de cours. Oui, au mercredi à l'école, matin et même après-midi !  Oui aux cours pratiques, oui au travail dans la nature, oui au retour à l'essentiel. Car si on n'apprend pas l'essentiel, le superflus est d'autant plus inutile !

 

http://farm9.staticflickr.com/8148/7158357952_df16d9b3fd_b.jpgLe patronage n'existe plus malheureusement, et pourtant, c'était bien sympa. Si on apprend aux enfants dès le plus jeune âge à jardiner, prendre soin des animaux, développer leurs goûts, découvrir leurs talents, qu'ils soient manuels, intellectuels, on leur apprend à "se" découvrir et c'est ce qu'on peut faire de mieux. Les parents font des gosses, ne veulent plus trop s'en occuper, on dira que c'est la faute à la société et que celle-ci doit prendre les enfants en charge. Ils feront peut-être alors de meilleurs parents que les leurs. Charlotte me disait, "oui, mais les enfants seront-ils d'accord ?" Les enfants ne peuvent pas être d'accord ou pas sur ce qu'ils ne connaissent pas. On n'apprend pas à aimer en regardant la télé. Il faut mettre la main à la pâte pour sentir vivre le pain. Il faut pousser la chansonnette pour goûter au plaisir de chanter. Il faut manger ce qu'il y a dans son assiette pour savoir si on l'aime. La pratique a disparu de l'enseignement à l'école, c'est con et malheureux. Dessiner, peindre, sculpter, jardiner, écrire, coudre, bricoler, cuisiner, donnent à l'être humain la notion de ses capacités. Il font de lui un être responsable. Comme le dit roland, si on veut que le monde change, on doit éduquer nos enfants en conséquence. Si on veut développer plus d'autonomie dans notre Pays, c'est à nos enfants qu'il faut donner le goût de cette autonomie et pour cela, il faut leur apprendre les gestes de la vie, ceux qui ont toujours sauvé les hommes depuis la nuit des temps, se vêtir, se nourir. Je le répète, si on n'apprend pas aux enfants l'essentiel, le superflus est totalement inutile.  Apprendre à savoir ce qu'on aime, c'est aussi un enseignement, et pour moi, il est primordial, car il conduit tout droit à apprendre à s'aimer ! Bonne journée à tous !

Commenter cet article

dot 24/05/2012 11:11


Plume, je te mets un lien sur le viol présumé d'une petite fille sur une péniche par Jack Lang dont nous avions parlé précédemment, la plainte du père est re-ce-va-ble !


http://dondevamos.canalblog.com/archives/2012/05/24/24332477.html


L'article mentionne aussi les liens de ce groupe de pedos qui se retrouvent chaque année au Maroc...

dot 24/05/2012 10:33


Bonjour,


Des enfants je n'en ai jamais désiré mais j'ai été prof dans un collège de rattrapage et je connais bien les ados du moins les hollandais et mon expérience est que leur parcours scolaire est basé
sur la rentabilité comme des petits managers ils consacrent le moins de temps possible pour maximiser les résultats. Chercher toutes les réponses sur internet, les livres et les
manuels ne sont pas lus mais on y cherche les analyses,  les sujets d'examens sont potassés les autres non,  on passe le temps à consulter son portable, on calcule le nombre d'heures
d'absence autorisées, on donne une impression d'élève sérieux et sympathique... pour profiter pleinement du weekend avec ses beuveries et l'ectasy. Toujours connectés, jamais disponibles
mais bien entraînés à sauver les apparences.

plume de cib 24/05/2012 11:00



Excellent, dot ! Excellent ! le comble, c'est que d'ici ou d'ailleurs, les mômes occidentaux se ressemblent tous maintenant. On fait tout un tas de pataques pour la fameuse diversité mais il n'y
en aucune !



Jean-Pierre 24/05/2012 08:51


Il y a tout de même quelque chose qui ne va pas.


Depuis plus de 30 ans, des expériences sont faite, on fait, on défait, on refait autrement, on redéfait autrement, bref ne me dite pas que
depuis tout se temps on n’a pas compris comment fonctionne le rythme nos enfant.


Il y a donc d’autres critères qui rentrent en jeux, économique, social, idéologique, etc.…mais cette société en a pas assez de sacrifier leurs
propres enfants pour des enjeux à cours terme (rentabilité) ??!!!!


 


Je pense même que le problème est beaucoup plus profond que cela, je pense que sciemment on empêche nos enfants d’acquérir une bonne base
(lecture, écriture, mémoire) puis de les former à penser par eux même, à aller chercher sans compter sur personne les infos, à percevoir leurs orientations, à les analyser, etc…


Je pense qu’au contraire on fait tout pour ne pas qu’ils puissent être des adultes réfléchies, le système les maternalisent, les abrutissent,
les formatent dans des schémas qui les enferment dans l’illusion que nos enfants payeront toute leur vie ensuite sans pour autant pouvoir changer quoique se soit puisqu’ils reproduiront se quoi
ils ont été conditionné.


 


Je doute très fortement que nos sociétés veuillent former des adultes éveillés et le système éducatif dans son bloc est complètement obsolète,
déconnecté et politisé et pour cause….

plume de cib 24/05/2012 09:22



oui je suis d'accord avec toi jean-pierre, c'est tout à fait ça. On forme des petits blaireaux, et les parents sont bien contents finalement d'avoir des gosses aussi éveillés qu'un lampadaire !
On peut faire autrement si on le veut. Seulement, les parents qui ont des gosses blaireaux sont déjà des blaireaux. C'est comme le savoir-vivre, ça s'apprend. Quand tu vois tous les problèmes de
voisinage à cause de gens qui ne sont pas élevés. Ca te donne juste l'envie d'aller vivre au fond des bois, ou au sommet d'une montagne...



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents