Mister Hollande a sa guerre.

Publié le 13 Janvier 2013

Bonjour,

 

Je ne suis plus beaucoup le fil de l'actualité. C'est pourquoi en ce moment je n'écris qu'avec parcimonie... C'est si répétitif, si téléphoné. L'AFP continue à faire des merveilles, les journalistes continuent à briller par leur talent de recopier les brèves. Parfois, ils en font des pataquès. La plupart du temps, ils nous submergent de Pensée Unique. Mais enfin, quels qu'ils soient, ils plaident toujours pour le gouvernement. De gauche, de droite, c'est idem. Tandem.

Heureuse nouvelle, les français commencent à saturer avec le sujet "mariage pour tous". Tant mieux. C'est sûr qu'un sujet aussi "essentiel" qui sent la retape à plein nez, ne peut que nous mettre le foie en vrac. Tout ce qu'on peut tirer de cette triste mise en scène, c'est que de gauche comme de droite, on prône la mondialisation. Les deux partis se sont bien partagés le travail, la droite s'est attachée à détruire la patrie, la gauche s'en prend à la famille. Car ce mariage gay n'a d'autre but que discréditer le sacrement du mariage en voulant le détourner de sa fonction première, la seule valable : la protection de l'enfant et de son cadre familial. On a beau essayer de nous faire croire que la nature s'est trompée, une seule réalité existe pour la procréation, elle est universelle. A vouloir détruire ainsi le fondement même de notre existence, on procède à la destruction pure et simple de la famille et finalement on prépare l'homme à devenir un clone. Père et mère vont fondre dans le cloaque de la mondialisation. Ils deviendront interchangeables, lisses comme des poupées. Je vous laisse réfléchir. Alors bien sûr, ils sont malins. Ils se servent de la fibre affective et parviennent à faire croire à certains que les homos sont des pauvres êtres maltraités en France à qui on refuse le droit d'aimer, comme si mariage rimait à présent avec amour éternel. C'est dans les mots, mais dans les faits, le mariage n'est rien d'autre qu'un carcan, un tue l'amour dont le seul intérêt est effectivement la protection de l'enfant. Le mariage n'est plus rien qu'un acte juridique qui empoisonne la vie de millions d'êtres frustrés. Et des crétins les suivent en croyant détenir la vérité universelle. Le plus drôle dans tout ça, c'est que les homos pensaient échapper à ce schéma imposé en ne se comportant pas comme des hétéros. Bref. C'était tellement chiant que j'ai décroché.

 

Enfin. 2012 est enterré. Vive 2013 ! Comme cadeau de bonne année, Hollande a eu sa petite gueguerre ! Il a gagné le Mali ! Ouah ! Ce matin, un français a déjà payé de sa vie. Et de Un ! Je me souviens, il y a quelques semaines, Hollande et Ayrault nous annonçaient avec des yeux pleins de larmes que la France n'avait pas de sous et qu'en conséquence, on allait devoir se contenter de...... 3 centimes d'augmentation du SMIC ! Ouiiiiiiii !

Et par ailleurs, je me permets de vous signaler un fait dont les journaux ne vont pas parler : Les tribunaux de commerce sont actuellement engorgés par les dépôts de bilan ! Les chambres de compensation ne vont bientôt plus pouvoir suivre, c'est pourquoi les entrepreneurs se pressent de déposer le bilan. L'agonie de notre société se poursuit donc en 2013. Aujourd'hui, on ne peut absolument pas savoir où nous en serons à Noël 2013. La seule chose que nous savons, c'est que maintenant la plupart d'entre nous est prête pour le grand chambardement ! C'est déjà ça ! A bientôt les amis ! Et surtout,, soyez heureux, sans condition.

 

http://farm9.staticflickr.com/8148/7158357952_df16d9b3fd_b.jpg

Rédigé par plume de cib

Publié dans #CHAMBRE DE REFLEXION

Repost 0
Commenter cet article

Roland 19/01/2013 22:31


eh beh !!!! surréaliste !


et qui donne vachement à penser ....


on en est donc là ?.....


FRANCOIS HOLLANDE A PEUR DES CONSEQUENCES DE LOUVOIS ET DESARME LES MILITAIRES
FRANCAIS
Tout président d'un pays court le risque d'y laisser sa vie, surtout lorsque tout va mal. Et voilà, "C... molle" (je cite texto Martine Aubry dans le New York Times) a maintenant peur des
militaires, témoin cette information
révelée par Marianne comme quoi les services de l'Elysée ont demandé aux militaires de ne pas disposer d'armes en état de fonctionnement (sans percuteurs) lors de sa visite au 12e Régiment de
Cuirassiers d'Olivet dans le Loiret!


Notre lecteur David nous dit: "Les Famas des militaires sont maintenant neutralisés lors des visites de François le Mou ! On leur demandera
bientôt de défiler avec des pistolets à eau pour le 14 juillet! On voit en tous cas que la confiance règne entre notre Flamby, censé nous représenter, et l'institution chargée de représenter et
défendre la Nation. Tout simplement incroyable! Le chef de corps s'est fait dessus à l'idée de recevoir Flamby dans son casernement! Un peu comme recevoir une grenade dégoupillée dans une
voiture... Il a pris les mesures qui s'imposaient..." Il les a désarmés.


Pourquoi??? Tout simplement parce qu'une partie des hommes n'a pas été payée par Louvois, ensuite parce que vu l'estime que les militaires lui
portent, il est en effet préférable de ne pas tenter le diable, comme on dit...


Laurent ajoute: "Lors des derniers vĹ“ux aux armées par le président de notre triste France, les militaires revus à cette occasion se sont
vus, en plus de la mesure habituelle des "chargeurs vides", se faire dépouiller des percuteurs de leurs fusils d'assaut ainsi que d'une partie du
mécanisme de détente de leurs pistolets semi-automatiques. Juste au cas où nos gentils militaires voudraient faire un carton avec des cartouches sorties de l'arsenal en douce. Les
militaires se sentent bien évidemment trahis par le Chef de l'Etat. Bien évidemment, personne ne sait d'où vient cet "excès de zèle", des politiques ou de l'Etat-Major? Cela doit grogner encore
plus maintenant dans les rangs. A mon avis, à la tête de l'Etat ils sont bien conscients de la situation déplorable dans laquelle nous nous trouvons".


D'autres lecteurs me l'ont aussi souligné: le PS et François Hollande n'ont jamais fait confiance aux militaires français. Et cela n'augure
rien de bon pour la suite. Selon Olivier, gendarme, seul Mitterrand avait demandé une semblable opération. Depuis, des centaines de milliers de militaires ont été virés ou mis à la retraite,
l'Armée Française n'a plus que la peau et les os, mais malgré ça Hollande pisse dans son froc en visitans une caserne où on trouve des hommes pas mous du tout, et surtout avec des vrais
pistolets, grenades, etc. (comme dans les films) ha ha ha.


Comment la France, qui a donnée Jeanne d'Arc (une gamine qui a massacré des bataillons d'Anglais), a-t-elle pu tomber si bas?


Marianne écrit: "Qui a pris cette décision qui a froissé de nombreux militaires, estimant que le chef des armées mettaient en doute leur
loyauté? ... Les militaires ont trouvé cet épisode aussi vexatoire que déplaisant"... Comme vous le savez, maintenant que la France a été vendue et livrée totalement ligotée aux Anglois de
Bruxelles, le seul espoir qui reste se trouve en effet chez les militaires, les rares encore capables de prendre l'Elysée par la force.


Question aux lecteurs bien placés: qu'en est-il des gendarmes en poste à l'Elysée? Sont-ils vraiment armés ou bien munis de pistolets à eau
sans percuteurs?


PS: vous avez remarqué que Hollande a repris tous les kilos qu'il avait perdus. Cela montre surtout qu'il s'est réfugié dans la nourriture pour
se remonter le moral. Il ne lui reste que ça.

sixtine 14/01/2013 16:15


Ma pensée profonde rejoint la tienne, d'un bout à l'autre de cet article ...


Je ne parviens plus à ressentir de la nostalgie envers un passé récent moins angoissant et déstabilisant ... Je crois que nous façonnons notre destin et courons allègrement à notre perte, mais
qu'il est impossible de faire machine arrière, tant les consciences individuelles et collectives ont été annihilées ... Mais nous ferons face par nous-mêmes à l'adversité, pas vrai ! Quoi qu'il
advienne, grâce à notre liberté de pensée !


Bises.

plume de cib 14/01/2013 16:19



entièrement d'accord Sixtine. Si j'ai cessé d'écrire pendant un petit moment, c'est pour assimiler tout ça justement. On ne reviendra pas en arrière. On va de l'avant avec ce qu'on à ! bravo et
gros bisous !