MARRE DE LA REPRESSION ROUTIERE ! Faites le savoir à vos candidats !

Publié le 31 Mai 2012

Faites circuler un maximum !

Hello !

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSgiBARQ0sd-lmTDnEYjm6MSrYURUXNVo9rHlriSaIlKa1LvhAVjwCoup de gueule aujourd'hui donc ! Oui, y en a marre que les automobilistes soient pris pour des vaches à lait ! On finit par se sentir en insécurité dans notre voiture, à cause de cette répression effrénée qui jaillit de toutes parts ! A vous faire conduire de travers ! Faut arrêter d'infantiliser les gens, c'est bon. Y en a marre, comme dirait le cuistot bigleux ! On ne peut plus faire un kilomètre sans risquer d'enfreindre la loi ! C'est la loi du billet de banque. On sait qu'il y a magouille bien sûr, le fric des automobilistes va bien quelque part. C'est une grosse mafia ! Alors on aimerait bien savoir ce que nos candidats pensent de ce racket autorisé. On aimerait bien avoir leur avis, ce sera révélateur de leur intégrité. Ou bien de leur désir profond de bouffer leur part du gâteau ! Faisons comme les motards, soyons un bloc, unis contre cette dictature !

 

Lettre aux candidats : Rendez-vous sur le site pour signer la lettre !

 

Madame, Monsieur le candidat,

Je fais partie de ces millions de Français qui n'ont pas une conduite dangereuse, mais qui roulent dans l'angoisse de se faire piéger par des radars situés à des endroits absurdes, de perdre des points et payer une amende pour quelques km/h au-dessus de la limite autorisée.

La répression routière a pris des proportions effroyables :

  • on en arrive à 27.000 PV par jour pour excès de vitesse, principalement 4 ou 5 km/h ;
  • chaque année, 10 millions de points de permis sont retirés ;
  • à force de perdre leurs points sans avoir le temps de les récupérer, 90.000 personnes ont perdu leur permis l'année dernière – pour 60.000 d'entre elles, cela a entraîné la perte de leur emploi.

Il est grand temps de mettre un terme à ces dérives intolérables de la répression routière.

En tant que conducteur responsable et électeur de votre circonscription, j'attends de mon député qu'il me défende sur ce point à l'Assemblée Nationale.

Pensez-vous qu'il faut aller vers une politique de sécurité routière juste, mesurée et efficace, qui se fasse avec les conducteurs et non pas contre eux ?

A la veille du premier tour des élections législatives, je serai très attentif à votre réponse qui me sera communiquée par la Ligue de Défense des Conducteurs.

Respectueusement,

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRbr1Fh9u-3BGSs0JlDg30u5XXqhG7y0jrYZo1yBabdX7xRpGqkiw

 

 

Peut-on encore prendre sa voiture ?

 

 

Évidemment qu'une politique qui veille à diminuer les risques d'accidents sur la route, et donc le nombre de blessés ou de morts, ne peut être qu'encouragée. Personne n'est fou et ne mettrait le prix de sa liberté en balance avec celle de sa mort. Mais le nouvel arsenal de répression qui se met en marche depuis mercredi dernier ne semble pas relever de la même orientation.

 

S'il faut attendre septembre pour que tous les panneaux de signalisation des radars fixe soient enlevés, les premiers l'on été hier. Un à Besançon, sous l'injonction du préfet du Doubs : choix déterminant, puisqu'il aurait flashé quelque 12 727 automobilistes en 2010...Trois à Paris, sur l'avenue d'Italie et Quai de l'Hôtel de Ville. Et d'autres radars seront vraisemblablement installés dès cette semaine, sans que leur localisation soit annoncée, selon une information d'Europe 1.

 

Une manne financière considérable à terme. Déjà les chiffres parlaient tout seuls. Il y eu pour la seule année 2010 «  plus de 11 millions de messages d'infractions » envoyés par les radars automatiques au Centre national de traitement de Rennes : un peu moins de la moitié ont effectivement débouché sur l'émission d'un PV, soit quand même 4.6 millions. Multipliez par, en moyenne, une centaine d'euros, on arrivait déjà à 460 millions de bénéfices.

 

Avec le millier de radars fixes qui vont venir s'ajouter aux 1 740 déjà déployés, et l'absence totale d'information sur leur localisation, imaginez la note qui sera plutôt sucrée pour l'État.

 

Alors, ils plaident un mois d'avril meurtrier, avec des chiffres répartis à la hausse, même si la France, passée sous la barre de 4 000 morts en 2010, reste dans la moyenne des 27 pays de l'UE. Mais combien de morts a vraiment évité l'apparition des radars fixe ? Est-ce que les progrès technologiques n'y ont pas une plus large part ? Il y a des chiffres qui donnent un autre son de cloche à leur plaidoyer : force a été de constater le déclin de la productivité des radars fixes, depuis 2009. Les résultats étaient en baisse. La nouvelle réglementation tombe à pic.  A LIRE LA SUITE ICI

Rédigé par plume de cib

Publié dans #SOCIETE

Repost 0
Commenter cet article

webpierce 10/02/2014 12:50

J'aimerais mettre la ceinture de sécurité quand j'en est envie car c'est ma propre vie donc je suis contre cette atteinte a ma liberté

plume de cib 10/02/2014 13:56

entièrement d'accord... mais ça fait des années qu'on se fait voler notre liberté... sans rien dire.

roland 22/06/2012 19:45


et si vous doutiez encore qu'on vit mantenant dans une dictature policière, tout à fait comparable à certains bien connus, voici ce qui se passe en france http://globalpresse.wordpress.com/2012/06/22/le-gfn-ce-convoi-pas/#more-8517 :


Ce convoi exceptionnel appelé GFN (go fast nucléaire) (en anglais dans le texte ! en France,
voilà qui est lourd de sens quand on y pense bien, surtout associé avec la suite... ) n’est pourtant pas une première, mais on peut s’interroger sur le choix de circuler en plein jour avec un tel
convoi exceptionnel, traversant, comme ça vient d’être le cas des agglomérations ou des boulevards dits « de ceinture », provoquant d’importants bouchons, et surtout mettant la
population en danger, en cas d’accident.


Long d’environ 200 mètres, d’un poids de 232 tonnes, hors gabarit, occupant toute la largeur de la route, pour un seul container transporté, le convoi consistait
en une douzaine de véhicules, estampillés EDF, accompagnés de véhicules de gendarmerie, dont certains était banalisés, l’un d’entre eux diffusant un message pour le moins
curieux : « interdiction de photographier, veuillez apporter vos cartes mémoire  ». 

roland 01/06/2012 20:40


exact pour les feux, il y a ça aussi qui contribue à diviser par deux la vitesse moyenne des déplacements d'aujourd'hui par rapport à dison 1980.


Avant on savait que l'orange c'était fait pour ça,  pour prévenir simplement, mais qu'on avait parfaitement le droit de passer à l'orange. Maintenant moi aussi quand j'arriveà un feu
(jesouhaite qu'il soit au rougemaintenant ! c'est plus confortable !) qui est au vert, je freine un max, et je passe tout doucement au pas le pied sur le frein et les yeux rivé sur le feu.

plume de cib 01/06/2012 23:48



voilà exactement. Moi aussi j'ai la hantise de voir ce feu vert de loin. Je me demande quand est-ce qu'il va passer à l'orange et pendant ce temps, on stresse et on conduit mal...



Justine 01/06/2012 18:29


Avant chaque radar il y a une prostitué. Je me demande qui annonce qui ?


Quel pays !

Roland 31/05/2012 17:36


maintenant on vit en se déplaçant pratiquement deux fois moins vite qu'il y a 30 ans (années 80, si loing déjà ???? )
avant en agglo c'était 60, et  on savait que jusqu'à 65 on ne risquaot rien. Maintenant, vu le caractère de plus en plus prano, formaliste et sadique de la répression, on sait que au
contraire il ne faut même pas risqueer de froler 50 par inadvertance. Donc c'est limité à 45km/h


En campagne avant c'était 90,  mais dans les faits quand on roulait sagement à ... 95, on se faisait doubler par TOUT LE MONDE, et avec plein de klaxons rageurs ! Et il y avait des 4voies à
110. Maintenant les 4voies après avoir saloppé la campagne avec, on les ramène à 2 voies, quand on y met pas un panneau 70. En pratique maintenant en campagne c'est pratiquement 70 partout, ce
qui veut dire rappellons-le 65km/h surtout  pas plus !


Ce qui fait que quand on se retrouve obligé de passer sur des autoroutes on devient dangereux, car on a complètement perdu l'habitude de rouler vite.

plume de cib 31/05/2012 17:43



eh oui, si loin déjà Jean-Pierre. on peut dire maintenant "c'était le bon temps" !


A côté de chez moi, il y a trois radars sur trois kilomètres de distance en tout. Trois radars de feu rouge. Alors comme on ne le sait peut-être pas, il faut regarder sur la rue, il y a une
première ligne, puis une deuxième un mètre plus loin. Si on passe la première ligne, le radar flashe une fois, mais ne prend pas de photo. Il flashe une deuxième fois si on atteint la deuxième
ligne ! Et là, la photo est prise. Donc quand il flashe la première fois, stopper net ! Le problème, c'est que maintenant, j'ai la hantise de ces feux. J'arrive, il est vert, j'avance, il est
toujours verts, je ralentis, il est encore vert, et puis, et puis, yes ! je suis passée au vert ! Voilà, c'est comme ça. J'ai pris la trouille d'avancer au feu fert parce que j'ai peur de passer
à l'orange et de me retrouver sur la deuxième ligne démarquatrice ! ouah ! belle avancée technologique ! Le stress au volant, quoi de plus plaisant, de plus rassurant ?