Candidats à la peine, cherchent élan démocratique.

Publié le 2 Février 2012

 

Pugnace, elle l'est Marine Le Pen ! Et elle a raison. En dehors de toute idéologie politique, son combat aujourd'hui est aussi le nôtre car il vise à faire respecter la démocratie, que dis-je, à la faire renaître, car depuis des décennies, les élus s'évertuent à la tuer. Sarko lui a donné le coup de grâce en négligeant le résultat du référendum sur l'Europe. Le pouvoir appartient à une oligarchie, les décisions sont prises par des lobbies. Le Peuple est juste invité à jouer le troupeau de moutons dociles lors d'élections cousues de fil blanc. Les militants de partis politiques ne sont plus que des adeptes de gourous, les fiefs sont bien installés, imprenables. Il n'y a pas de place pour les idées nouvelles pas plus que pour les électrons libres. Tout est verrouillé, manipulé, et je peux vous dire pour l'avoir vécu que les places sont bien gardées ! Les fous rêveurs sont particulièrement bien reçus ! Ces gens-là ne sont que mépris pour les "porteurs de bidon", les "colleurs d'affiches", pauvres nases au cerveau lobotomisé, main d'oeuvre gratuite, perroquets fidèles. Le droit de grève est bafoué. Les médias aux ordres ne sont plus que des outils de propagande. Le Peuple est appelé à trimer quand les élus se gavent de privilèges. La répression remplace la prévention. Nous sommes assis sur des bombes nucléaires et sans que nous ayons le droit de dire un mot, nous leur servons de cobayes sans arrêt. Ils nous assomment de médocs, de vaccins, d'air vicié. Nous sommes à bout et bientôt incapables de raisonner.

Que des élus soient menacés s'ils parrainent tel ou tel parti est juste insupportable. Pour cela, nous devrions tous être dans la rue en train de crier notre indignation. Si Marine Le Pen n'obtient pas ses signatures, c'est parce qu'à l'UMP, on a les foies ! Alors on est prêt à tout pour que le petit caporal reste sur le trône et achève la France pour finalement la brader aux USA, y compris à bricoler des élections. Tous les élus quels qu'ils soient ne songent qu'à continuer à engranger leurs privilèges mais aussi à cacher leurs petites magouilles. Ils s'accrochent comme des morpions. Il n'y a aucune velléité ou disposition citoyenne dans leur engagement. Et bien sûr, UMP comme PS n'ont pas envie qu'on fourre le nez dans leurs petites affaires, des dossiers qui s'amoncellent depuis plus de trente ans, des petits accords entre ennemis, etc... Les emmerdeurs, les sans cartes sont priés de passer leur chemin. Alors NON. C'est au peuple de France de choisir les candidats à la présidentielle et non pas à toute cette merdaille corrompue. Merdeuuuh !

Rédigé par plume de cib

Publié dans #C'est ma tournée !

Repost 0
Commenter cet article

H20 04/02/2012 03:39


La dame Le Pen n'est pas au top dans les sondages. Au mieux, elle fait du sur place. Elle reste un gros clou dans le pied de la droite, pas plus. Et puis: j'ai tout de même la sensation
que le coup des : "snifff, on n'a pas nos 500 signatures, encore un coup du complot trotsko-capitalo-judeo-islamo-tartiflette", il nous le font à chaque fois, et au final ils finissent toujours
par les avoir ! 

Bichau 03/02/2012 09:20


Bonjour plume, j'ai mis ton analyse sur mon blog ainsi que le lien sur la guerre (éventuelle) USA Iran. Bises et merci pour ces bons articles

plume de cib 03/02/2012 09:27



ah merci beaucoup ma bichette....



Charlotte 02/02/2012 23:33


Rin à ajouter ma biche, comme toujours une analyste juste. Bisous et bonne nuit ma biche


 

plume de cib 03/02/2012 08:48



ah merci de ta visite charlotte. Bisous cocotte



Vivi 02/02/2012 17:49


Je n'aurais pas mieux dit ...

dootjeblauw 02/02/2012 11:14


Bonjour Plume,


C'est maintenant la révolution populaire ou l'esclavage par les oligarques genre 1984. Jacques Attali nous avait prévenu, il  décrit le futur depuis des années dans ses interviews
au sénat, cherchez ses videos sur le net.


http://mega-streaming.info/video/4W616KKO4N79/La-revue-de-presse-de-Pierre-Jovanovic-avec-en-invité-Alain-Soral-01022012


Bonne journée et bisous