Les voeux d'Hervé Morin m'amusent...

Publié le 5 Janvier 2011

Ce sont des voeux sympathiques, certes, loin du cadre guindé d'une bibliothèque, avec pour oriflamme la flamme d'une bougie vacillante et l'absence du drapeau français. Avec pour couleur dominante le rouge, adouçi par des touches de blanc. Il est certain que les conseillers d'Hervé Morin ont peaufiné leurs recherches qui ont abouti.... dans une cuisine !

Mais il y a un petit problème. Quelques heures avant le Réveillon, ma cuisine à moi était encombrée, il y avait du feu sous les casseroles, de la vapeur sortait de leur gorge ouverte et mon tablier blanc n'était plus immaculé. Ca crépitait, ça tonitruait, ça dégoulinait d'envie, ça jutait à l'envi. La cuisine d'Hervé Morin est sobre et propre, silencieuse, voire aseptisée comme une salle d'op. Et Monsieur Morin qui se dit amoureux de la bonne bouffe et du bon vin, nous a plutôt servi de la cuisine.... électorale. Et à la fin du speech, il sort une assiette pleine de barbaque, alors qu'il vient de nous dire qu'il allait aller à la rencontre des français qui souffrent Quand on fait de la com. mieux vaut s'entourer de bons conseillers, et ils ne sont pas légion car la plupart en place n'ont aucune idée de la vie des Français. On en arrive toujours au même problème. Ceux qui parlent de nous et qui nous mettent en image ne nous connaissent pas. Cela me fait penser à ce film "mariages" programmé sur France 2 dimanche. Je ne l'ai pas regardé, non, je n'ai pas eu ce courage là. Mais il m'a suffi de voir la bande annonce et puis quelques images du début de film pour me rendre compte que le scénariste, réalisateur etc.... s'est servi d'un paquet de clichés qu'il a balancé les uns à la suite des autres. Et tout ça vous fait un film chiant, bridé, bouffon. On ne peut qu'avoir la nostalgie d'un Audiard....

J'ai eu l'occasion de rencontrer Hervé Morin, homme effectivement disponible, bon entendeur, et toujours en phase avec ce que vous lui dites. Un genre de Bayrou avant que celui-ci perde les pédales et se prenne pour le Messie. Malheureusement, les français ont pris l'habitude des politiques au profil tapageur et ne mesurent leur efficacité qu'au nombre de décibels libérés. et de gesticulations désordonnées, voire de haussements d'épaule intempestifs !  Hervé Morin n'a pas la voix qui porte et son profil de gentil risque de lui porter préjudice, voire de le rendre transparent, à moins qu'une savante mise en scène le mette en valeur. C'est pas gagné. Monsieur Morin s'est abstenu de voter la loi LOPPSI quand même. On peut juste regretter qu'il n'ait pas tout simplement voté NON. C'est tout le problème du Nouveau Centre et de tous ces groupes Centristes. C'est le vote du ni oui ni non, et tout un tas d'explications à la place, un peu comme le jeu qui consiste à dire ni oui ni non. Or, Les groupes Centristes se trouvent coincés entre l'UMP et le PS qui eux ont exactement le même programme politique. Alors que faire, que dire ? Comment sortir de ce magma opportuniste ? C'est toute la question qu'il doit se poser..... Bon courage à lui et à ses troupes. Mais si son engagement n'a de but que celui de rassembler les troupes centristes pour les verser dans l'écuelle UMP, ben, nous, on ira se chercher une crèmerie ailleurs !

 

Rédigé par plume de cib

Publié dans #PRESIDENTIELLES 2012

Repost 0
Commenter cet article

Pamphile 05/01/2011 16:31



Pas de doute, c'est un rabatteur de voix pour Fanfaron 1er ! La "cuisine" centriste... gross symbole !



plume de cib 05/01/2011 16:45



par défintion la cuisine centristes, c'est tiède....