Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


Les médias résistent à tout renouvellement du paysage politique.

Publié par plume de cib sur 29 Mars 2012, 10:30am

Catégories : #PRESIDENTIELLES 2012

 

Bonjour,

 

Les médias ont du mal à accepter le renouvellement. C'est ce qu'affirme Nicolas Dupont-Aignan.  Entièrement d'accord avec lui. Les éditorialistes sont cul et chemise avec les politiques, ils n'ont pas envie qu'on vienne les déranger dans leur petite cuisine ! Dupont-Aignan dénonce le fait que depuis le comptage du temps de parole, tout à coup, il n'y a plus d'émissions politiques sur les chaînes TV. Je l'avais remarqué, effectivement ! Et regardez comme c'est bien fait : Avant le comptage, on était abreuvé d'émissions politiques, avec toujours les mêmes ténors politiques, économistes et éditorialistes qui tournaient pratiquement en boucle, se suivant quasiment sur les plateaux, à la queu-leu-leu. Mais on a pu très rarement voir des Dupont-Aignan, Corinne Lepage, Philippe Poutou etc... Pour moi, ce sont les trois candidats les plus intéressants, les plus sincères, chacun dans sa catégorie. Et comme ils n'ont pas beaucoup de moyens pour financer leur campagne, et bien, on les voit très peu, on les entend très peu, tandis que les autres Hollande, Sarko, Mélenchon tonitruent de partout, en campagne et sur les montagnes, dans les cieux et au fond des mers. Ca voltige à tout va, ça peste, ça postillonne, ça fait trembler les pupitres devant des milliers de pèlerins racolés au filet à mailles minces. Alors comme ce sont eux qui gueulent le plus fort, on croit que leur parole est d'or bien sûr. Nous, on est devenus un peu durs de la feuille ! On est un peu grabataires aussi, faut qu'on nous serve la soupe en boite, chauffée, réchauffée au micro-ondes. On absorbe tels des ventres. Tels des ventres, nous ne sommes plus sensibles qu'aux vibrations. Forcément habitués aux mensonges maintes fois répétés par la publicité, nous ne comprenons plus que des slogans. Et les slogans, les Sarko, Hollande, Mélenchon, ils vous en servent autant que vous en voulez ! Et bizarrement, ces gens-là sont en tête des sondages ! Et ben oui, on ne va pas changer une équipe qui gagne ! Une belle équipe de truands !

Tandis qu'à côté, ces candidats qu'on dit "petits", qui ne doivent donc avoir que de "petites" idées, et bien, on ne les entend pas. Pourtant, ils n'arrêtent pas de vous mettre la vérité en face. Oui, mais on ne veut pas la voir la vérité finalement. Nous, on est comme les éditorialistes, on n'aime pas qu'on nous déménage les meubles de notre petite cuisine.

Alors voici un entretien de Dupont-Aignan sur le site de télé-loisirs. Et ouais, il faut aller chercher des interviews sur des sites de programme télé... il n'est pas interdit de cliquer sur les liens pour lire l' interview de Corinne Lepage par exemple. Oui, elle est éliminée alors qu'elle avait nettement plus de punch qu'Eva Joly, que j'apprécie par ailleurs, mais qui était moins à l'aise que dans son cabinet de Juge d'instruction. Et oui, le baveux a plus l'habitude de baragouiner des sottises et de dérouler de la mauvaise foi que le juge d'instruction.

Bref. Dupont-Aignan demande des débats avec les autres candidats. Il n'a jusque-là reçu aucune proposition !

 

Tele-Loisirs.fr : Comment expliquer que vous soyez aussi peu présent dans les médias ?
Nicolas Dupont-Aignan : Par une injustice criante et par une volonté des deux partis qui nous gouvernent depuis 30 ans de monopoliser la vie publique et d'éviter qu'il y ait une alternative crédible. Je l'explique aussi parce que je suis plus récent et il faut être honnête, beaucoup de médias ont du mal à accepter le renouvellement dans le pays. Il y a des éditorialistes, quinze personnes à Paris, qui font l'information. Les Elkabbach, les Duhamel... Vous les connaissez par coeur. Ça fait 40 ans qu'ils règnent, qu'ils tournent à vide et qu'ils vivent avec les mêmes hommes politiques des deux mêmes partis. Nous sommes tous conscients de ça. Et il y a beaucoup de journalistes qui pensent comme moi.

>>> Corinne Lepage : "Beaucoup de journalistes sont dans la brosse à reluire"

Vous n'avez pas participé aux émissions comme Parole de candidat ou Des paroles et des actes. On ne vous les a jamais proposées ?
On m'a adressé une fin de non-recevoir. Démocratiquement c'est très grave. On vous répond qu'en dessous de 5% dans les sondages, ce n'est pas possible. Or l'équité ne veut pas dire l'absence. Je regrette qu'une émission comme Des Paroles et des actes (France 2, ndlr) ait été réservée à cinq candidats. Je comprends très bien de ne pas avoir le même temps de parole que les autres avant la phase d'égalité, mais ce qui me choque c'est d'en avoir zéro. Pour Des paroles et des actes, on aurait très bien pu couper l'émission en quatre morceaux pour quatre autres candidats. Ce qu'a fait Ruquier d'ailleurs. Les gens ont pu me découvrir dans son émission. Il a donné la parole à tous les candidats même si ce n'était pas pour la même durée. Mais ça c'est normal.

Mais est-il vraiment possible pour les chaînes de donner un temps de parole conséquent à tous les candidats ?
Pourquoi ce ne serait pas possible ? Dans toutes les démocraties c'est le cas. Malgré tout, il ne faut pas caricaturer. Ce n'est pas tout noir. Il y des gens ouverts comme Ruquier, les France 3 Régions qui font un super travail ou encore BFM TV et RMC qui donnent la parole à de nouvelles personnes et qui en plus gagnent de l'audience. Quand France 2 a organisé les débats des primaires socialistes, ils ont eu un succès fou. Et y'avait pourtant des gens comme Montebourg et Valls qui avaient encore moins de poids dans le pays que moi et ils ont pu intéresser les français. C'est la preuve que lorsqu'on veut bien ouvrir les antennes aux nouvelles personnalités politiques, les Français suivent, car c'est ce qu'ils attendent.

Le passage à l'égalité va-t-il vous permettre de mieux faire passer vos idées et d'être plus visible médiatiquement ?
Ca permet d'être un peu plus présent donc c'est mieux que rien. Mais ça vient trop tard car les esprits ont déjà été conditionnés à l'avance. Et puis le scandale c'est qu'on supprime les émissions politiques au moment où il y a l'obligation d'égalité. C'est ahurissant ce qui se passe. Certains ne supportent pas que tout le monde ait le même temps de parole.

Savez-vous dans quelles émissions vous allez pouvoir être reçu ?
Ce seront des émissions où je suis seul. Encore une fois, c'est mieux que rien, mais moi je voudrais débattre. Je sais que France 2 essaie de monter un débat (*). Mais le problème, c'est que les principaux candidats refusent les débats. Ce serait intéressant pour les journalistes, pour les Français. Les deux grands partis n'en veulent pas. Tout est fait pour éviter les débats, transformer le citoyen en consommateur de masse, pour abrutir les cerveaux. Donc ce n'est pas que la faute des médias, mais aussi des candidats. C'est un vrai problème démocratique. On se moque de la Russie mais on n'est pas loin de la Russie.

Votre nom aura tout de même fait le buzz durant la campagne lorsque Gérald Dahan a réussi à vous piéger deux fois en se faisant passer pour Eric Cantona. A posteriori, qu'avez-vous pensé de ces canulars ?
Une fois, une seule fois. La deuxième fois j'étais totalement conscient. On a fait croire le contraire mais ça n'était pas vrai. Je pense que ça prouve justement qu'on s'intéresse trop aux petites histoires et pas aux sujets de fond. Les français en ont ras-le-bol.

Quelles sont vos propositions pour permettre une plus grande représentation des différents courants politiques dans les médias ?
Déjà, je propose comme François Bayrou que les groupes économiques qui dépendent des commandes de l'Etat n'aient pas le droit d'être propriétaires d'un journal ou d'un média. Dans le cas de France Télévisions, je pense que ce serait mieux également si le président n'était pas nommé par le chef de l'Etat. Certains présidents de chaîne sont dans une position instable. Je ne dis pas que tous les matins il y a une intervention mais il y a clairement aujourd'hui un système qui ne résonne qu'à travers deux partis. Il faudra donc dans le futur des règles différentes, des débats organisés, sinon ça finira dans la rue parce que les gens sont écoeurés.

* France 2 souhaiterait organiser deux numéros de Des paroles et des actes avec cinq candidats présents dans chaque émission. Le projet serait en bonne voie mais rien n'est officiel pour le moment.

Commenter cet article

dot 29/03/2012 22:52


Mélenchon je ne peux pas l'analyser car je ne l'écoute plus, populiste ou tribun ça va bien un temps car cela change de la langue de bois et de la phraséologie creuse mais les politiciens
qui se mettent à éructer me font tout de suite penser à Hitler mais tu me tiendras au courant s'il se passe quelque chose. Ma mère qui habite la région Paca me dit que beaucoup de gens
adulent Sarkozy dans son entourage, surtout les femmes. Beurk, passe-moi le seau. Oui c'est vrai quand on sait à qui appartiennent les instituts de sondages, un pote à sarko et à Parisot la boss
du Medef et les élections pourraient bien etre surprenantes. Bonne nuit !

plume de cib 29/03/2012 23:00



hello bichette !


Je ne sais pas où ta mère habite dans la région PACA, mais il est vrai qu'une partie de la région est habitée par des retraitées plutôt aisées, des gens à qui on ne doit pas parler de la gauche
forcément bolchevique ! En 81, quand MItterand est passé, ces gens-là, plus jeunes, disaient déjà que les chars allaient déferler sur Paname ! Les retraitées ont-elles une vision altruiste de
l'avenir ou n'ont-elles dans le regard que la semaine de leur agenda ? Bigre...


Mélenchon est fort porté par les médias. Et lui aujourd'hui, en plein délire est en train de raconter qu'il est là pour battre Hollande. Ce même Mélenchon qui a fait perdre Jospin en 2002. Je ne
sais quelle mission il a le type, mais il y va  ! Le discours de slogans, poing levé et gueule rouge, il bat la campagne, le lascar. Et des gens qui ont forcément besoin que ça change
finissent par être endiablés par Mélenchon. Mais lui, s'est-il seulement demandé s'il avait la carrure d'un président... Bref... Bonne nuit à toi. Avec tout ça, j'ai du mal à roupiller en ce
moment....



dot 29/03/2012 21:25


Bonsoir Plume,


On commence à entendre les "petits" candidats mais pas longtemps et des débats avec eux seraient très instructifs, pour ceux qui ne regardent pas les blogs politiques sur internet. J'ai écouté
plusieurs fois les 5 principaux candidats et franchement c'est toujours pareil, une ou deux nouvelles mesures ou promesses vaines pour Hollande, des mensonges sarkozystes à la pelle,  et le
reste ce sont des slogans. La majorité veut que cela change en France et c'est pourquoi Mélenchon et Marine Le Pen sont populaires. L'UMPS reste sur la ligne blanche de l'ultra libéralisme au
service exclusif des banques. Il faudrait que ces deux partis disparaissent au second tour, ce serait une révolution.J'espère que le 6 mai soit un jour de liberté et de démocratie
citoyenne et non ploutocrate mais même Pierre Jovanovic dans sa dernière revue de presse économique pense que Sarko va gagner les élections et là je dirai que les Français sont des cons et
qu'ils ne viennent plus se plaindre de la crise et de la baisse du pouvoir d'achat.


Bisous!

plume de cib 29/03/2012 22:17



et bé ! Moi quelqu'un me pose un énorme problème, c'est Mélenchon. On dirait qu'il est payé par Sarko pour le faire gagner. Je ne sais pas, ou alors Mélenchon a l'air d'avoir pris la grosse
tête...


Mais quand même, il ne faut pas se fier aux sondages. je ne veux pas croire qu'il y ait autant de cons en France. Mais la manipulation est vraiment forte. Il faut absolument être curieux et ne
rien croire sur paroles, quitte à être trop suspicieux.... Bisous à toi Dot !



Justine 29/03/2012 17:03


Mais qui vboudrait se séparer de bonnes places liées aux amis d'amis, etc.


Je veux lire le programme de NDA, c'était bien intelligeant ce qu'il a dit à la radio, dernierrement.

plume de cib 29/03/2012 17:12



je ne sais pas si NDA ferait un bon chef d'Etat, je ne le connais pas suffisamment. Son jeune âge joue sans doute contre lui, car on attend tous plus ou moins un père pour notre Pays. Mais en
tous cas, ce mec ne cesse de dire des choses sensées, avec beaucoup de calme, de lucidité. on ne le sent pas revanchard, le couteau entre les dents. Ou habiter d'ambitions pour lui-même. Lis son
programme Justine et dis-moi ce que tu en penses.


Devant le vide interprêté par les autres candidats, NDA est non seulement un havre de paix, mais en plus quelqu'un qui te donne confiance en l'avenir. Il a des solutions, elles sont viables,
réalistes... NDA, il faut aller le chercher, le découvrir, et ne plus céder à la facilité ou à la fatalité de croire qu'il n'y a que Hollande et Sarkozy.... si on pouvait pour une fois les faire
mentir, se foutre des leurs petites magouilles et mettre à mal leur petite cuisine....



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents