Les magistrats sonnent le réveil de la France, c'est historique !

Publié le 8 Février 2011

 

Bonjour,

 

La magistrature s'énerve ! Marre de servir de bouc émissaire dans le seul but de masquer l'échec cuisant de sa politique et tenter de gagner des voix pour les prochaines élections ! Les magistrats estiment que Sarkozy est multirécidiviste et qu'il mérite donc la peine plancher !

Il n'y a pas lieu de savoir si on est pour ou contre la révolte des magistrats. Nous ne sommes pas eux, n'est-ce pas ! Nous ne savons pas ce qui se passe derrière la façade des tribunaux. Nous savons par contre que Sarkozy a fait fermer des tribunaux alors qu'il a multiplié les lois. Nous savons qu'il s'est acheté un avion pour faire son Obama, qu'il voyage à grands frais, qu'il sert les riches et qu'il fait crever les pauvres, qu'il étrangle les administrations, qu'il cherche à privatiser l'enseignement tout comme la santé. Qu'il cherche à anéantir les acquis sociaux, qu'il ne se soucie nullement du peuple et passe par-dessus le non d'un référendum historique. Les magistrats ont leur raison de s'opposer aujourd'hui à Sarkozy comme nous avons les nôtres. Les unes comme les autres sont légitimes. Alors français, au lieu d'aller compter les petits pois dans l'assiette du voisin, cherchez plutôt à unir vos forces car nous nous battons contre les mêmes ennemis, Sarkozy et nous-mêmes.  C'est ça qui est important. Nous avons au gouvernement un type inculte, incompétent, assez blaireau pour se gaver de culture fast food américaine, vénal, autoritaire, menteur, vulgaire, je pourrais continuer comme ça pendant longtemps. Nous avons besoin de retrouver la France, nous avons besoin de nous rassembler sous la bannière de notre Pays pour faire renaître à nouveau l'égalité, la fraternité et retrouver notre liberté. Nous avons besoin de retrouver honneur et dignité. Croyez-moi, ce n'est pas ringard comme on vous l'a fait croire depuis des années. Ce n'est pas ringard d'être français pas plus que défendre nos valeurs, notre patrimoine, notre histoire. Cela ne nous empêchera pas d'aller de l'avant. Cela ne nous empêchera pas de briller dans le Monde comme nous brillâmes au temps des Lumières.

Le poète  Edouard Glissant décédé le 3 février 2011 à Paris, avait joint sa voix  à celles d'autres poètes pour dénoncer le déclin de la France. La France n'a plus de visage disait-il. Même la France colonialiste, c'était mieux que cette France sans visage, que cette France mutilée. On ne sait plus qui elle est, et du coup, nous ne savons plus qui nous sommes. Sarkozy n'a fait que nous plonger un peu plus dans la confusion. Et si la France n'a pas de visage, c'est aussi parce que ceux qui nous gouvernent n'ont pas de figure ! (voir mon article d'hier MAM son secret pour tenir si longtemps )

C'est à nous de redonner un visage à la France. C'est à nous de sortir de l'ombre, c'est à nous de cesser de nous voiler la face, c'est à nous de cesser de marmonner dans notre coin. Alors VIVE LES MAGISTRATS qui viennent de sonner la fin du règne de Sarkozy. Une fois de plus, c'était une fois de trop. Et nous en avons marre aussi. Alors levons-nous, résistons. Et je vous le rappelle, la révolution ne se fait pas seulement dans la rue. Elle se fait dans notre vie de tous les jours. Savoir garder son libre choix et son libre arbitre est le fondement de toute révolution.

 

Rédigé par plume de cib

Publié dans #REVOLUTION 2011

Repost 0
Commenter cet article

naradamuni/Sans, ni+, ni- 10/02/2011 09:35



" [...] Il y a trois sortes de "Tyrans". Je parle des mauvais Princes. Les uns possèdent le Royaume - le droit de régner, et non la possession du territoire - par l’élection du peuple, les autres
par la force des armes, et les autres par succession de race. Ceux qui l’ont acquis par le droit de la guerre, s’y comportent, on le sait trop bien et on le dit avec raison, comme en pays
conquis. Ceux qui naissent rois, ne sont pas ordinairement meilleurs ; nés et nourris au sein de la tyrannie, ils sucent avec le lait naturel du tyran, ils regardent les peuples qui leur sont
soumis comme leurs serfs héréditaires ; et, selon le penchant auquel ils sont le plus enclins, avares ou prodigues, ils usent du Royaume comme de leur propre héritage. Quant à celui qui tient son
pouvoir du peuple, il semble qu’il devrait être plus supportable, et il serait, je crois, si dès qu’il se voit élevé en si haut lieu, au-dessus de tous les autres, flatté par je ne sais quoi,
qu’on appelle grandeur, il ne prenait la ferme résolution de n’en plus descendre. Il considère presque toujours la puissance qui lui a été confiée par le peuple comme devant être transmise à ses
enfants. Or, dès qu’eux et lui ont conçu cette funeste idée, il est vraiment étrange de voir de combien ils surpassent en toutes sortes de vices, et même en cruautés, tous les autres tyrans. Ils
ne trouvent pas de meilleur moyen pour consolider leur nouvelle tyrannie que d’accroître la servitude et d’écarter tellement les idées de liberté de l’esprit de leurs sujets, que, pour si récent
qu’en soit le souvenir, bientôt il s’efface entièrement de leur mémoire. Ainsi, pour dire vrai, je vois bien entre ces tyrans quelque différence, mais pas un choix à faire : car s’ils arrivent au
trône par des routes diverses, leur manière de régner est toujours à peu près la même. Les élus du peuple, le traitent comme un taureau à dompter : les conquérants, comme une proie sur laquelle
ils ont tous les droits : les successeurs, comme tout naturellement. [...] "


Etienne de la Boétie - Le discours de la servitude volontaire ou le
Contr'Un.



plume de cib 10/02/2011 10:14



pour être élu du peuple, il faut en avoir envie. Il faut donc avoir envie de dominer, tout le reste en découle malheureusement...Peu de Mandela sur terre...


Mais nous, on attend forcément le Messie. Mais si bien sûr...



xavaix 10/02/2011 08:28



Salut CIb ,


je lisais, il ya queques temps, que Condorcet avait travaillé comme l'équivalent d'un secrétaire d'état auprès de Turgo pendant deux ans sans percevoir d'indemnité ,il ne recevait que son salaire
modeste de secrétaire de l'académie des sciences . La comparaison est assez marquante par rapport à ce que l'on voit aujourd'hui .


 Autre "délire" entendu à l'émission de Mermet sur France Inter , le budget ( supplémentaire ?) alloué à la magistrature pour améliorer son fonctionnement est égal à la moitié du cout de
l'aménagement intérieur du " Sarkozy one " . On comprend dès lors que les ministres sarkoziens aiment à passer leurs vacances chez les dictateurs , ils ont le sentiment de rester à la maison tout
en étant ailleurs . @+


 



plume de cib 10/02/2011 09:06



bonjour Xavaix !


C'est sidérant ! je reste sans mots....


oui les ministres ont l'air d'apprécier les vacances chez les dictateurs. Comme tu dis, ça ne leur change pas leurs habitudes comme ça ! ils risqueraient de se sentir perdus autrement, et puis
ils pourraient aussi attraper la maladie de la démocratie s'ils allaient ailleurs. Sarko est un bon papa qui veille à la santé de sa troupe. En recevant Kadhafi, il a donné le ton ! man diou...



nadine 08/02/2011 16:28



Bon quand est-ce que tu te présentes, je vote pour toi, ou je suis avec toi, rassemblons nous. Ca se rebelle de tous les côtés et nous aussi faut lutter...



plume de cib 10/02/2011 09:09



hello nadine ! Merki beaucoup !


Je ne sais pas si le fait de se présenter à une élection n'est pas l'erreur à ne pas commettre dans notre Pays. le système est trop corrompu....