Les humains, ces inutiles...

Publié le 28 Mai 2010

 

A nous regarder vivre, je déduis que les humains sont inutiles, nuisibles même. L'humain n'entre même pas dans la chaîne alimentaire. Vous le supprimez, non seulement aucune espèce animale n'en pâtira mais pire, tout le règne animal et végétal s'en portera mieux. Je l'écris sans affect et mon esprit n'est pas négatif.. Je fais simplement le constat de l'inutilité navrante des humains sur terre.

Les humains, ce ne sont pas tout à fait des animaux, mais ce ne sont pas non plus des esprits éclairés. On dirait que ce sont des bâtards. Des trucs mal finis, à qui on avait peut être voulu donner un peu de liberté pour la finition, mais qui sont restés coincés au minimum. On les a certes dotés d'un petit supplément d'âme mais ils se sont acharnés à n'en rien faire, voire à s'en défaire. L'homme nourrit son corps, chie, se reproduit bêtement, meurt bouffé par les vers. Alors vous me direz, il peut servir de compost.

On dit que l'humain n'utilise que 5 % de son cerveau. Tous ceux qui essaient d'en utiliser davantage sont versés dans la catégorie des fous, voire démoniaques. En effet, on nomme Mal tout ce qui n'est pas dans la norme. Les génies doivent leur capacité, leur soif de savoir au diable. NORME ! Les humains sont conditionnés un peu comme des sardines. S'ils ne rentrent pas dans le moule, on les évacue. Il fut un temps où on les traitait d'hérétiques, de sorciers, de suppôts de Satan. Finalement tout ce qui touche à l'excellence est démon. Pendant longtemps, l'Eglise avait la maîtrise de la science. Allez donc savoir pourquoi hein ? Ne trouvez-vous pas cela étrange ? L'homme n'utilise son cerveau qu'au minimum et pourtant, il a des capacités énormes. Autrefois, certaines d'entre elles étaient utilisées, comme la télépathie, le sixième sens etc... Mais peu à peu, des esprits dits très malins ont rangé tout ça au rayon des chimères et ont rationalisé le cerveau humain pour qu'il ne soit plus une bête à penser mais une bête à reproduire. L'arme la plus efficace est la peur et on a rendu l'inconnu source de peur, la conquête des pouvoirs humains, forme de science occulte et donc dictée par l'esprit malin. Il est un humain qui dirige un pays non pas en répandant la peur mais en réconciliant les hommes, en les manipulant pour qu'ils s'aiment. Cet homme s'appelle Nelson Mandela. Il fut enfermé pendant 30 ans dans un geôle à peine plus grande qu'un placard.


Autrefois, les humains étaient utiles à la société. Il y avait celui qui savait cuire le pain, celui qui savait faire des godasses, le vitrier, le charbonnier, le crémier, la couturière, le vigneron, le maréchal ferrant, le poète, l'écrivain public etc.... Chacun avait une fonction, une place et pouvait exploiter son don inné, développer un talent ou se sentir utile. Il assurait la continuité en initiant sa descendance. Se sentir utile. C'est ce qui nous manque tant aujourd'hui. Nous sommes inutiles. Nous faisons du bruit, c'est tout. Nous parlons pour ne rien dire. Nous nous écoutons parler, respirer, nous avons peur de disparaître et pourtant nous ne sommes déjà que des ombres.

Nous sommes devenus des êtres foncièrement inutiles !!! On ne sert qu'à remplir des caddies de bouffe et à passer à la caisse. Il est alors normal que les jeunes sentent qu'ils n'ont pas leur place dans la société. Nous avons été transformés en tubes digestifs., en pot de fleurs devant la télé. En fait, on ne sert à rien d'autre qu'à consommer de la bouffe terrestre. Rien pour le cerveau !

Bien évidemment, cette société-là a été longuement chiadée par les grands mondialistes. 

Prenons pour exemple la scolarité. Autrefois, les jeunes faisaient leur école primaire. Ils passaient leur certificat d'études. La plupart apprenait un métier. Il y en avait des tas, pour tous les goûts, toutes les capacités. Les plus doués poursuivaient leurs études., devenaient médecin ou avocat. Mais il a bien fallu changer tout ça en prévision de la mondialisation. En effet, si on n'avait pas mis la scolarité obligatoire jusqu'à 16 ans,  avec la mort des métiers, une quantité phénoménale de jeunes se seraient retrouvés au chômage, et de plus désoeuvrés, donc enclins à fomenter des révolutions. Tandis que sur les bancs d'école, on leur apprend à glander tranquillement, à s'endormir le cerveau en attendant d'arriver péniblement en fin de cycle, non pas à 16 mais à 20 ans. En effet, comme les choses sont bien pensées, un jeune qui poursuit ses études ne va pas s'arrêter pile poil à 16 ans. De toute manière, il n'aurait rien à foutre et de toute manière il ne sait rien faire. L'école se garde bien de l'aider à découvrir ses talents. Bien au contraire, elle arrondit les angles, soustrait les donc, rétame les vélléités. Donc, on le prépare  à entrer dans une société où il devient un bon à rien qui gagnera juste de quoi bouffer, s'habiller. Faire travailler les petits chinois quoi. Car en France tous les métiers ou presque ont disparu.

Alors voyez chacun votre cas personnel et posez-vous cette question bête et méchante ? A quoi je sers dans ma ville, dans mon quartier, dans ma famille ? A rien d'autre qu'à aider les petits chinois à grandir et à se multiplier ? Et eux, ces milliards de petits chinois, à quoi servent-ils ? A polluer la planète comme nous. Ils deviendront comme nous des énormes tubes digestifs !

Je repense à ce Yogi qui ne mange plus et ne boit plus depuis l'âge de 8 ans, c'est-à-dire voici plus de 70 ans ! Quel choc ! La Science en a le souffle coupé ! Ainsi donc toute cette bouffe n'est utile qu'à nourrir les comptes en banque des maîtres de ce Monde !!! Le yogi se nourrit de soleil. hé, hé. Renouvelable à l'infini. C'est certes une découverte sans précédent, mais je vous parie mon billet que ce pauvre yogi va bientôt tomber dans les oubliettes. Pourtant, dans l'ombre des laboratoires, des apprentis sorciers en auront appris un peu plus sur le corps et l'esprit humain.....


Ca laisse pantois hein ? Aujourd'hui encore qui serait prêt à donner son âme au diable pour acquérir le savoir, pour accéder à ces 95 % du cerveau non utilisés ? Ca fout les jetons, hein ?

Je vous laisse la suite de la réflexion.....

Rédigé par plume de cib

Publié dans #SOCIETE

Repost 0
Commenter cet article

Les RG 28/05/2010 23:42



Une poignée d'humains de bonne volonté, les "guerriers de lumière", tentent d'éveiller les consciences, mais ils sont malmenés et épuisés.


Il faut les réanimer avec de grands seaux d'amour !


Qui sont-ils ? nous, hé hé ! guerriers de lumière certes, mais pas très futés , faillibles,  souvent malheureux . On s'envoie des petits signes d'amitié et d'estime pour rester debouts et
continuer ...


Merci pour ton texte.


Les "Conversations avec Dieu" (de Ronald Walsh ?) décrivent bien notre libre-arbitre et donnent plein de petites leçons fort utiles : à lire ! quoique, c'est une  lecture de jeunesse
et  qu'on serait peut-être  déçus de relire ces bouquins. 


On a fait des expériences  d'utilisation du subconscient (voyance, radiesthésie, télépathie avec les animaux etc) avec Nostradamou: c'est fantastique ! le subconscient, c'est Dieu: il
connait tout, abat les limites spacio-temporelles.


C'est notre conscient, limité, qui est source d'erreurs (ex : un témoin qui croit avoir vu une voiture bleue alors qu'elle était verte)


Pour revenir à ton article: "ils" ont inventé des concepts abstraits - crise etc - pour  éviter qu'on s'en prenne physiquement à eux et pour échapper au statut de responsable -
coupable  . Les attentats contre De Gaulle, terminé !


Sarko est assez con pour ne pas suivre cette récente règle (années 70).



plume de cib 29/05/2010 10:00



Merci RG. On s'est inventés aussi la prison du temps. On a inventé le passé, le présent, l'avenir alors que le temps est une tout indissociable.


J'ai moi aussi testé la télépathie avec les chats. De manière tout à fait fortuite d'ailleurs. En fait, ça ne se réfléchit pas, on constate.


Et d'accord aussi pour les concepts abstraits. Ce n'est pas nouveau. Nous sommes enfermés dans une multitude de concepts abstraits, genre de cubes qui s'encastrent. CUBE.... le tome 1



Yog 28/05/2010 18:50



Heureusement qu'il reste Djidji l'âme rose!


 


Quelque chose pour te réconforter? Yog est là: Se nourrir de prâna ou de lumière


 


Un autre frisson? Yog est toujours là: Kool Shen...avec Le texte en entier pour accompagner!


 


Un petit sourire?





 


Tout de même y'a des humains qui sont bien!


 


 



plume de cib 28/05/2010 20:02



ho là là merci Yog ! J'aime beaucoup kool shen. Je vais donc relire ce texte et voir la vidéo de l'homme qui ne se nourrit plus depuis quatre ans. Un autre. tiens, tiens.... Merci beaucoup