Les candidats s'expriment dans le vide

Publié le 28 Février 2012

 

Bonjour,

J'ai essayé de regarder l'émission de TF1 hier soir, "Parole de candidat". L'émission pourrait s'appelait "Paroles de candidat" et la musique de générique pourrait être celle de la célèbre chanson "paroles, paroles, paroles" de Dalida. En effet, l'émission est pour moi un bijou de démagogie pure. Chiante au possible par ailleurs car on voit bien que chacun se force à rester naturel tout en cassant des noix avec les fesses pour essayer de battre le record du monde. Bref. Je n'ai pas tenu longtemps. C'était soit je casse la télé, soit je mets un DVD. J'ai choisi la seconde solution, moins traumatisante pour mon porte-monnaie.

Le peu que j'ai entendu de Hollande m'a néanmoins confortée dans mon opinion. Hollande n'a strictement rien à proposer si ce n'est "Nous resterons où nous en sommes, nous continuerons à nous agenouiller devant les marchés, l'Europe, le Monde. Nous continuerons à nous renier et à nous sacrifier pour faire plaisir à la finance mondiale. " D'après ce que j'ai compris, il n'est donc pas question de taxer les produits chinois, pas question d'aider les petits agriculteurs à mieux gagner leur vie en les protégeant d'une politique européenne meurtrière. Il n'est question de rien, si ce n'est continuer à rouler vers le mur, mais disons avec plus d'élégance comme il le précise. On quitte le style brutos sarkozyste pour adopter le style vaseline mittérandien. C'EST TOUT ! Sarko, Hollande, c'est double patte et patachon, deux ventouses de la pieuvre qui est en train de nous bouffer. Je l'écris sans haine, sans à priori. J'ai commencé à écouter Hollande avec l'envie de croire qu'il était porteur d'un projet pour notre Pays. Et bien il n'en est rien. Hollande est là parce qu'il représente l'autre face de Sarko, car il faut bien qu'il y ait l'alternance. N'importe quel mec ou nana du PS pourrait être à sa place, il est interchangeable car il ne sert à rien, si ce n'est à maintenir la France sous le joug des marchés financiers.

Ce qui me rassure finalement, c'est que visiblement je ne suis pas la seule à le penser. Les candidats parlent dans le vide et si beaucoup gardent l'espoir d'un renouveau nécessaire, vital, peu croient dans les paroles des deux candidats qu'on essaie de nous imposer. Les médias, les sondages font ce qu'ils peuvent pour entretenir l'illusion, mais quelque part, ça pousse encore plus les gens à déserter ces deux partis morbides. Donc, il va y avoir de grosses surprises. Car on va tous se retrouver agglutinés sur les territoires que les partis du pouvoir appellent pudiquement les extrêmes mais qui sont aujourd'hui la vraie droite et la vraie gauche, je parle de Mélenchon et de Le Pen. UMP et PS ont fusionné pour devenir le parti européiste, de part et d'autre, les extrêmes qui les encadrent sont anti européens, avec quelques petites nuances cependant. Ce n'est pas l'objet de mon article.

http://farm8.staticflickr.com/7163/6744291345_8dabf3eb62_b.jpgSur le plateau de TF1, on a bien vu que ce qui intéressent les gens des différentes professions et milieux représentés, c'est comment faire bouillir la marmite ! Comment survivre lorsqu'on est en permanence passé sous le rouleau compresseur de l'Europe ? C'est une question de survie, on en est là !  UMP et PS ne peuvent donner aucune réponse car déjà ils nient le bilan catastrophique de 10 ans de monnaie unique, comme ils nient le résultat catastrophique de 30 ans d'union européenne. Vu qu'ils nient l'évidence, ils vont pouvoir bientôt partir prendre quelques vacances et apprendre un peu mieux l'histoire du Pays qu'ils étaient censés défendre et qu'ils ont lamentablement abandonné aux bras de la pieuvre.

Rédigé par plume de cib

Publié dans #PRESIDENTIELLES 2012

Repost 0
Commenter cet article