Les amis de Sarko sondent et passent à la caisse !

Publié le 5 Novembre 2009



Au moins, il y aura un truc que Sarko aura réussi, c'est dilapider l'argent de l'Etat à son profit et à celui de ses amis.

Libé vient de sortir un article intéressant. Sondages à gogo commandés par l'Elysée, miroir de Sarko qui demande chaque matin à son sondeur :" Miroir, génie de miroir, dis-moi quel est le plus beau aujourd'hui ?" Et comme magie n'est pas au rendez-vous, l'activité sondage la remplace. Moyennant monnaie bien sûr.

Donc, j'apprends dans l'article de Libé que les conseillers du Président sont aussi présidents de sociétés de sondages !

Trois acteurs se partagent le gâteau: le conseiller de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson, via ses cabinets de conseil Publifact et Publiopinion (1,474 million en 2008 et 963 520 euros prévus pour 2009); l'institut de sondages Ipsos (889 824 euros en 2008 et 358 963 euros pour 2009) et un autre cabinet de conseil, GiacomettiPéron, de l'ex-dirigeant d'Ipsos, Pierre Giacometti, aujourd'hui conseiller auprès du président de la République (723 580 euros en 2008, 665 574 euros prévus en 2009).

Patrick Buisson et le chouchou Opinion Way

Le plus gourmand, c'était lui: Patrick Buisson, conseiller opinion de Nicolas Sarkozy. Désormais patron de la chaîne Histoire, filiale de TF1, l'homme est un ancien directeur du journal d'extrême-droite Minute, passé ensuite par Valeurs actuelles et LCI. Son principal fournisseur: l'institut Opinion Way. Près d'1,1 million d'euros pour 110 études facturées en 2008 à l'Elysée (24 autres études vendues près de 243 000 euros concernaient des sondages Ifop, BVA, CSA et Isama).


Suite de l'article sur Libération, ça vaut le coup de perdre quelques minutes pour le lire. Ca ne sert à rien, me direz-vous.... Et vous aurez raison.

C'est dire si les conseillers conseillent de faire des sondages ! N'y-aurait-il pas conflit d'intérêts par hasard ? Bof, on s'en fout ! On préfère détourner l'attention des con-citoyens sur Chirac et ses pauvres 23 soi-disant emplois fictifs de chargés de mission !!!
Ceci dit, on ne reste pas sans rien dire. La Cour des Comptes épingle !!! Woui, mais après ? Après, rien ! La 5e république est si bien ficelée que le président peut se permettre tout ce qu'il veut, il ne sera jamais inquiété !
Bizarre que Sarko, le néo conservateur à forte expression américaine n'ait pas songé à faire comme au Pays qui n'a pas de nom, créer une institution indépendante qui serait là pour cadrer le président !

Rédigé par plume de cib

Publié dans #Sciences du quotidien

Repost 0
Commenter cet article

falconhill 06/11/2009 09:30


Alors qu'il serait tellement plus simple d'écouter un peu parler les français, et de sortir de sa Tour d'Ivoire Elyséenne... De sortir un peu de ses dogmes du moment.

Ouais, ça couterait moins cher d'écouter un peu les gens...

Bon billet


plume de cib 06/11/2009 14:27


COmme tu dis, faucon... Ce n'est pas compliqué d'écouter les gens... Sauf qu'on peut moins leur faire dire ce qu'on a envie d'entendre...


sylvie 06/11/2009 01:31


Vivement le jour où les sondes remonteront l'info : t'es foutu !
J'aimerai bien être mouche ce jour là…


plume de cib 06/11/2009 08:40


Ah niark niark niak