Le revenu d'existence

Publié le 16 Septembre 2011

 

LE REVENU D’EXISTENCE: une ( r )évolution économique pour notre Département.

Enregistré dans : LE PERREUX INFOS — unpaysanauperreux @ 8:40

propositionsps1.jpg
Le Conseil Général est la pierre angulaire du système des aides sociales à l’échelon territorial. C’est pourquoi nous vous proposons que le Département du Val-de-Marne soit le premier département français à mettre en œuvre le REVENU d’EXISTENCE en application.
Le Revenu d’existence universel est perçu par tous sans plafond.
Il est versé à tous sans obligation d’activité, d’un montant permettant d’exister et de participer à la vie en société.
Il fonctionne comme le dividende monétaire, basé sur une redistribution démocratique de la croissance des biens et des services :15 à 20% du PIB y est consacré et le revenu ainsi dégagé est distribué à chacun du seul fait de son existence.
Les autres revenus individuels, comme le revenu du travail, se rajoutent à ce revenu et procurent des revenus supplémentaires.
Il est versé aux personnes et non aux ménages comme les actuels minima sociaux.
Il coïncide pour les plus riches à une augmentation de leurs impôts, mais, au final, ceux-ci ne voient pas leurs revenus diminués.
Il supprime la trappe d’inactivité car il ne décourage plus les individus de rechercher un emploi lorsque le montant des rémunérations est supérieur au salaire de réserve.
Il est un filet de sécurité qui favorise la prise de risque individuelle, voire à commencer à développer une activité non-rentable.
Il n’a pas les effets pervers du RSA.

C’est un droit inhérent à la personne qui ne stigmatise pas les bénéficiaires d’allocation puisque tout le monde est allocataire.

En pratique :le département créerait une banque départementale. Le conseil général la doterait du fonds représentant la totalité des dépenses d’assistance qui sont à sa charge. Chaque citoyen de nationalité française, ouvre un compte d’existence dans cette banque. Ce compte est abondé chaque mois du montant du revenu d’existence par la banque. Le département passe un contrat de concession sur appel d’offres auprès d’un réseau bancaire existant. Il peut aussi créer une carte citoyenne de crédit, abondée du montant du revenu sur la base monétaire. Le département peut demander le soutien et la caution de l’état qui avec ses instances ad hoc étudie les conséquences et les modifications de comportements en vue d’une généralisation nationale.

Tout cela devrait intéresser les électeurs. La mise en œuvre réelle des modalités concrètes nécessite des compétences rassemblées à cette fin, et qui existent déjà parmi de nombreux économistes de notre département.

http://www.revenudexistence.info

Rédigé par plume de cib

Publié dans #REVENU UNIVERSEL

Repost 0
Commenter cet article

Bichau 18/09/2011 17:23



Bonjour plumette, ce journaliste humaniste courageux qui se présente comme sénateur dans le Jura, prône depuis un bon moment ce revenu. Voici son dernier message, sur le Post :Jura
: le grand cirque des sénatoriales : " Ceux qui vont mourir pour le César de 'la Décroissance' vous saluent ! ",


Bises et bonne soirée,



plume de cib 18/09/2011 17:29



merci bichette, je vais le publier. Bisous à toi