Le Projet de Villepin

Publié le 14 Avril 2011

 

Bonjour,

Personnellement, je ne suis pas contre une avalanche de prétendants à la candidature présidentielle. Je pense même qu'il devrait exister des primaires et que le président devrait être ensuite élu à la proportionnelle.

La concurrence devrait faire rage ce qui motiverait les troupes et les pousserait à s'irriguer le cerveau un peu plus qu'en attendant le projet d'un parti tranquillement lové dans son nid de privilèges et de certitudes et ensuite faire les beaux à la télé en nous prenant pour des nouilles. Sarko n'aurait pas été aussi facilement hissé sur le trône, pas plus que Chirac d'ailleurs.

Se déclarer candidat à la candidature montre qu'on prend les français pour des êtres mâtures, capables de lire un projet, un programme, et non pour des consommateurs de lieux communs et de slogans publicitaires. C'est aux français de choisir qui peut prétendre à la candidature et non pas aux partis,  aux lobbyistes de tous genres et autres influents Pays qui rêvent de se faire la France.

Que Hulot, Borloo, Villepin, Hollande, proposent leur candidature, je suis pour donc. Il en faudrait encore et encore. Que chacun présente son projet et nous déciderons. Voilà.

Dominique de Villepin a donc présenté les grandes lignes de son projet présidentiel. Je dis bien les grandes lignes. Pas plus que chez les autres candidats il n'y a une véritable envie de changer profondément le système et la 5e république., pas d'envie de se mouiller. Or, le changement est fondamental et il nous faut un candidat kamikaze en quelque sorte. Cela fait trop longtemps qu'on ne fait que réparer des trous avec des mesurettes ponctuelles qui n'apportent rien au Pays.

LE LURON AU TOP DE L'ACTU.

Hier soir, je regardais un spectacle de Thierry Le Luron sur Paris Première et j'ai été surprise de constater à quel point ce spectacle diffusé en 1986 aurait pu l'être en 2011 sans changer une ligne ! C'est-à-dire que la France de 2011 a les mêmes problèmes que celle de 1986, et ce alors que la gauche de Mitterand était à l'époque au pouvoir et aujourd'hui c'est la droite de Sarko. Et vu la façon dont Le Luron croquait Mitterand à l'époque, il n'y a qu'à changer de tête, mettre celle de Sarko à la place et ce sont les mêmes critiques. Imbus de leur personne, populistes, méprisants, épris de pouvoir. MItterand a lessivé puis essoré la France, Chirac n'a fait que se payer du bon temps tout en se faisant passer pour un brave type (la preuve, il est encore le politique préféré des Français) et Sarko danse sur les cadavres en buvant du champagne et en se la jouant Jet Set avec sa pouf. C'est le résumé de plus de trente ans de règne d'opportunistes qui se sont entourés d'autres opportunistes et se sont assurés de belles retraites dorées tandis qu'on crève la gueule ouverte.

La France devrait être très riche à une époque pour que ces présidents successifs fassent autant de conneries, dépensent autant de fric, nourrissent les multinationales, sans tout à fait épuiser notre trésor. Trésor de patience, je préfère croire cela plutôt que les français sont des cons.

Nous en reste-t-il encore pour le prochain ? Pas sûr, quoique.... Un an avant les présidentielles de 88, Mittérand n'était qu'à 27 % dans les sondages, il a été réélu. Alors prudence est mère de sûreté. Ne nous réjouissons pas trop vite, Sarko n'est pas encore à la rue. A la manière de Bush, il va vouloir s'adresser aux cons, ceux à qui Bush doit d'avoir été élu.... Il a un an pour nous enfumer et ça ne va pas être triste.

PROGRAMME DE VILLEPIN DONC !!

Le revenu citoyen : Villepin en parle depuis un moment déjà. Ce serait le fils du revenu universel et des allocations familiales en fait. Ce n'est pas très précis. A partir de 18 ans, les citoyens français percevraient un revenu de 1500 euros minimum. Ce serait une allocation ou un complément de salaire, ce serait le RSA quoi ! A la différence près que Villepin demanderait en contre-partie que les bénéficiaires fassent des travaux d'intérêt général, un peu comme des taulards ! La peine est lourde Monsieur Villepin. Vous encouragez ainsi les entreprises à payer les employés au rabais, c'est-à-dire que vous essayez de nous faire avaler un SMIC européen basé sur le salaire moyen polonais, ce que les autres politiques hésitent encore à nous servir. Car pour que l'Europe subsiste, il faudra forcément aligner les salaires et pour que la France soit compétitive... vous comprenez la suite. Bref. dur, dur.

 

Le statut de citoyen : retour du service militaire. je suis 100 % d'accord. Et les jeunes aussi. Les nouveaux français devront passer par le service militaire, je suis d'accord aussi, c'est la moindre des choses d'apprendre à aimer son Pays de naissance ou d'accueil et d'apprendre à le servir.

 

Impôt plus progressif. Oui, bien sûr. mais là, il ne se mouille pas trop.... donc rien à dire..

 

Imposer la cogestion des entreprises par un tiers des salariés. On ressort les idées de De Gaulle, l'intéressement aux bénéfices, etc... C'est bien beau, mais depuis les entreprises ont appris à détourner le problème. Et la Crise leur a grandement servi à spolier les employés au profit des actionnaires. Dernièrement encore, Carrefour distribue 6 milliards de bénéfices aux actionnaires et ... 10 euros à chaque employé. Je connais des gens qui travaillent dans le milieu bancaire. Là, c'est pas triste non plus. les primes, interessements, tout ça a disparu, les actionnaires sont prioritaires ! Donc, on ne pourra jamais en France imposer quoique ce soit au secteur privé !

 

Création d'un service public bancaire obligé de financer les PME. A mon avis, ça c'est du mot. Les banques ont été privatisées, elles font ce qu'elles veulent. Créer un service bancaire public, faire appel à des fonds ? lesquels ? où acheter l'argent vu que nous ne maîtrisons plus les taux d'intérêt ???

 

Voilà. C'est peu et ce n'est pas avec ça qu'on va relancer le Pays n'est-ce pas ? Va falloir bosser M. Villepin, vous n'avez pas encore réussi l'examen de passage. Mais c'est bien de vous présenter. On attend la suite donc.

 

Rédigé par plume de cib

Publié dans #PRESIDENTIELLES 2012

Repost 0
Commenter cet article

roland 14/04/2011 12:54



oui, sur les banques il faudrait le prendre au mot et lui dire : ça on ne l'imposera jamais à des banques privée. Allez-vous recrer un pôle bancaire nationalisé ? Comme votre pote De Gaulle
( ) avait fait à la Libération ?


Pareil pour son allocation universelle tordue et spécieuse, l'idée est bonne il a le mérite de la populariser, il ne faut pas la refuser mais le prndre au mot et lui demander de retirer les
clauses qui en font un cheval de bataille Liébéral-fasciste.


Pareil pour la mère Le Pen, qui tourne le dos à 30 ans de programme économique de son père, elle ale mérite de populariser la sortie de l'Euro et le refus des agences de notation.



plume de cib 14/04/2011 13:16



tout à fait d'accord Roland. Villepin, Le Pen lance des pistes. je reproche à Villepin de demeurer dans le flou, mais ça c'est exprés, les gens comprennent ce qu'ils veulent. Pourquoi le revenu
citoyen et pas directement le revenu universel ??? Car l'idée du revenu universel est excellente et nous y viendrons forcément un jour.


Pour Marine Le Pen, je pense qu'on ne peut pas sans cesse l'assimiler à son père. On n'est pas responsables de nos parents. Et je crois qu'elle a suffisamment de caractère pour être une personne
une et entière et non le reflet de son père ou de l'image qu'il donne. Un exemple frappant, le ragot qui paraît aujourd'hui, repris en fanfare dans tous les médias "Botey, le parrain de Marine Le
Pen en prison pour proxénétisme." Est-ce qu'elle a choisi son parrain à l'époque ? Elle n'avait que quelques mois. Et puis cette histoire est malheureusement un gros coup bas, les flics ne
viennent pas de découvrir que Botey est proxénète. Il a toujours été connu des services de police, il a été arrêté plusieurs fois, a été la cible de plusieurs règlements de compte. Donc, à 77
ans, le mec est plutôt rangé des affaires, et cette arrestation est ni plus ni moins qu'un coup pour manipuler la population. Je trouve moche et dégueulasse que des journalistes qui sont des gens
comme nous, enfin je suppose, se soient transformés en chiens pour nous maintenir dans l'enclos de l'obscurantisme.