Le jeu des mesures approximatives ! + M/A/J.

Publié le 30 Janvier 2012

Le jeu des mesures approximatives et de l'enfoncement des portes ouvertes !

Hello !

 

090308_140941.jpgJe viens de réaliser que Sarko a inventé un nouveau jeu, le jeu des mesures approximatives ! Alors vous prenez un président incompétent, vous le mettez à la tête d'un énorme paquebot, et vous le laissez jouer avec les manettes. Voilà en résumé le mandat de Sarkozy. On comprend pourquoi il a démarré son mandat sur le bateau de Bolloré. Son riche ami a dû le briefer vite fait, enfin, il s'est assuré que lui et ses potes seraient en sécurité durant toute la croisière. Pour le reste, Sarko fait, fait, fait ce qu'il lui plaît, plaît, plaît. On laisse le gosse jouer avec les pions. Il fait des expériences un peu sadiques, genre, on va voir combien de temps les pauvres vont pouvoir tenir sans bouffer. Ou bien, on va mettre des fous en prison. On va "convaincre" les gens de travailler gratis en leur faisant croire qu'ils gagneront plus. On va les faire travailler jusqu'à ce qu'ils crèvent. Enfin, le but du jeu est finalement d'éliminer un maximum de rats confinés dans les cales du navire tandis qu'on danse la gigue sur le pont entre amis fortunés. Sarko, lui, il n'a pas de fortune personnelle. Alors, il se contente d'avoir les yeux plus grands que le ventre. Il essaie d'être estimé mais ce n'est pas facile dans ce milieu, on vous méprise vite. Alors, il s'agite. Il fait croire que la richesse, il l'a dans le cerveau. L'homme à la cervelle d'or !

Bon, comme les riches amis ne sont pas trop dupes sur ses qualités de chef de l'état, ils lui ont quand même filé deux JOKERS : Merkel et la Criiiiiseeeee. Merkel, c'est l'incarnation du vieux rêve allemand, devenir maître de l'Europe. Ca le fait en ce moment. Tel Pétain, notre Sarko ne cesse de balayer autour d'elle pour lui permettre d'avancer en toute tranquillité. Ah Ah ! Les anglais l'ont bien compris, eux, quand ils ont refusé de passer à l'euro-mark ! Après ça, on nous assomme avec la compétitivité de l'Allemagne. L'Euro = le Mark alors que nous, on a mangé bon le jour du changement de monnaie, on avait 100 000 francs, on s'est retrouvés avec un peu plus de 15 000 euros, bingo ! Alors bien sûr, on a ramé ensuite, tout est devenu plus cher, les entreprises ne peuvent plus être compétitives avec une telle dégringolade. Dire que des pauvres gens s'affolent quand on parle de revenir au franc dévalué de 30 %. C'est comme quand l'UMP vous jette que ce sera la ruine si on sort de l'Europe. Ce ne sont que des mots. Ils n'ont aucun argument à faire valoir. Ils jouent à nous faire peur, ils nous prennent pour des débiles primaires ne réagissant que sous le coup de la peur.

Et puis la Crise. Ah ! La Crise, c'est la guerre de la finance contre le Peuple, le vieux désir du retour à l'esclavage. Il n'est pas si vieux vous savez le temps des travailleurs à la mine. Dès la première semaine de congés payés accordée aux travailleurs, les entreprises ont prédit la ruine !!!

 

Les mesures annoncées hier, mon dieu, il est en bout de course là, le président, il a abattu toutes ses cartes. Relever le taux de TVA, c'est assommer des gens déjà groggy, c'est la deuxième mort des précaires, c'est précipiter les retraités au cimetière. Rien que ça, oui. Déjà, les prix augmentent toutes les semaines. Vous n'avez pas remarqué ? Ben, gardez donc vos tickets de caisse au lieu de continuer à payer sans voir ce que vous payez. L'essence atteint des prix records, uniquement pour l'Etat. 45 % des français ne partent plus en vacances. Les familles ne peuvent plus se rejoindre. Oui, on vit comme des rats, muets d'effroi au fond de notre trou. Non mais vous croyez un seul instant que le taux de TVA augmentant, les prix n'augmenteront pas, puisque déjà ils augmentent sans arrêt ?

Et puis quoi encore ? Augmentation du COS de 30 % ???? Non, mais ça veut dire quoi ça ? Le COS d'abord, ce n'est pas lui qui le fixe à ma connaissance, il varie en fonction des communes, des terrains. Et puis il y a des milliers et des milliers de logements à réhabiliter. L'autre jour tiens, je me suis perdue, j'ai atterri dans un quartier entièrement à l'abandon. Des barres d'immeubles vides ! Il y en a partout en France. De la friche, des usines abandonnées, des immeubles entiers. Déjà travailler sur la réhabilitation de l'existant au lieu de vouloir bétonner encore et encore ! La politique écologique, ça, il ne connaît pas. C'est pourtant la politique de demain et même celle d'aujourd'hui. Il y a un travail colossal à faire. Nous avons  pris beaucoup de retard.

Création d'une banque de l'industrie, boh ! Quand on file 500 milliards aux banques pour leur permettre de vous les revendre moyennent bons gros intérêts, je pense qu'on peut exiger de ces banques qu'elles financent les entreprises. Les banques existent déjà. Cette mesure n'est qu'un aveu sec de son échec total, Sarko n'est maître de rien, il est largement dépassé, piétiné par les marchés financiers.

Mais, mais..... la banque publique n'existerait-elle pas déjà ? OSEO, elle s'appelle, créée en 2007. Début 2011, le patron d'OSEO François Drouin nous disait, "la crise, c'est fini" ! Regardez la vidéo. C'est marrant de visionner ça un an plus tard ! On croit rêver vraiment. Il sort d'où le mec ? Paraît que des Pays sont venus nous dire "mais dites-donc en France, cela s'est rudement bien placé, comment vous avez fait ?????? Je vous assure, on croirait que c'est une blague !

 

 

 

Bref. A part ça ? Déblatérer sur Hollande. Sarko en fait une obsession. On peut donc d'ores et déjà dire qu'il perdra s'il se présente. Maintenant qu'il cesse de nous vendre de l'Allemagne. Le peuple allemand est dans une plus grande précarité que nous, c'est ça la vérité. Qu'il cesse d'être arrogant et de nous faire croire que c'est son principal adversaire qui l'est. Qu'est-ce que c'est que ces méthodes de pervers narcissiques ?

En Bref, nous n'avons pas à rougir d'être français. La France est un grand pays avec des ressources, de la matière grise, un esprit d'innovation. On a juste besoin d'être délivrés de Sarko, de l'Europe, et d'avoir à l'Elysée un président au service des français et non pas le valet de l'Allemagne et des USA, les deux pays qui ont intérêt à ce que cette Europe continue de vivoter, même en étant paraplégique ! Voilà. Comme je l'écrivais dans un précédent billet, ce n'est pas un programme que nous devons élire, mais un homme ou une femme qui aura confiance en son peuple !

Rédigé par plume de cib

Publié dans #PRESIDENTIELLES 2012

Repost 0
Commenter cet article