Le clan des faux-cul se prend un gros pavé dans la gueule !

Publié le 13 Décembre 2010

 

En appliquant la politique du président actuel, dit politique du fait divers, le clan des faux-cul vient de se prendre un gros pavé dans la gueule. Réagissant aux propos de Marine Le Pen qui ne fait que constater un fait, la totalité de la classe politique française y est allée de son couplet. C'est un véritable festival de conneries.

Les propos de Montebourg et de Aubry par exemple, associant le fait que des algériens ont contribué à la libération de Marseille et le fait qu'ils transforment la rue en lieu de prières, est un must ! Donc, tous nos parents et grands-parents qui ont contribué à rendre la France Libre ne devraient plus se faire chier à se rendre à l'Eglise le dimanche. Qu'ils dressent l'autel au milieu de leur rue !

Assoiffés de voix, les élus politiques de tous bords vont nous assommer de contre-vérités, de propos béniouioui pendant dix-huit mois. Oui, il est peut être temps d'éteindre la télévision. Je vois hier par exemple, Bruno Le maire, je crois mais pas sure je zappais, exprime devant les journalistes sa volonté de répondre à l'attente des français "si les français ont des problèmes, dit-il, qu'ils nous en fassent part, nous sommes là pour résoudre leurs problèmes"!!!!! Non, mais franchement, c'est-y pas qu'ils nous prennent pour des gogos ? et ces gens-là sont au gouvernement hein !Qui a dit déjà "il n'y a pas plus stupide qu'un homme politique ?". Je vais trouver, mais il a raison. Cupides, ils sont et ça ne rend pas intelligent !

 

Bref. Concernant les propos de Marine Le Pen, toute la classe politique s'est vautrée copieusement en ignorant publiquement le fait quand même important, la France est un Pays Républicain ! Elle est donc la seule à présent à défendre la la¨cité ? Depuis des années, les habitants du 18e arrondissement de Paris se plaignent d'être obligés de subir les prières des musulmans dans la rue. OUi, la rue est bouchée, impossible de passer à pieds ou en voiture. A Lyon, ville que je connais bien, très bien même, dans certains arrondissements, c'est pareil. Alors, on dit qu'il ne faut pas faire de ghettos, moi je veux bien, mais je connais des français qui habitent dans des quartiers du 7e majoritairement peuplé de "on ne sait plus comment dire pour ne pas faire raciste", et bien faut vivre à leur rythme et selon leurs coutumes, c'est-à-dire, merguez et méchoui dans la rue, prières dans la rue, occupation des cours par des poubelles envoyées par la fenêtre etc... Ce n'est pas du racisme que demander d'être tranquille chez soi, merde ! Chacun est libre de pratiquer la religion qu'il veut en France dans la mesure où cela reste dans le domaine privé. Que dirait-on d'un mec qui décide de porter une croix sur le dos dans la rue en dehors du vendredi saint ?

Les français tiennent au principe de laïcité  et aux valeurs républicaines qui sont aujourd'hui et depuis longtemps bafoués par les classes politiques, et je parle surtout de l'UMP et du PS dont on ne peut que constater le rapprochement aussi bien dans le domaine de la politique intérieure que celui de la politique extérieure. C'est pourquoi il n'y a pas d'opposant à Sarko au PS. Le PS et l'UMP, c'est exactement le même parti politique ! Voilà, ça c'est fait.

Rédigé par plume de cib

Publié dans #SOCIETE

Repost 0
Commenter cet article

Bichau 15/12/2010 13:23



A propos des derniers Wayanas, chassés de chez eux, j'ai mis une pétition sur mon blog, à la date du 19 novembre :


http://bichau.canalblog.com/archives/2010/11/p10-0.html


merci à ceux qui veulent bien la signer.



plume de cib 15/12/2010 15:03



merci bichau...Bise



Fleche 14/12/2010 19:55



J'ai vu le tir de boulets rouges qu'a affronté Marine Le Pen et quand on regarde d'un peu près ce qu'elle a dit, en effet, elle ne fait qu'énoncer une vérité, certes dérangeante, mais c'est le
quotidien de beaucoup de Français.


Y savent pas regarder la vérité en face ces gens qui nous gouvernent pas plus à droite qu'à gauche.


Les réactions toutes plus hautaines les unes que les autres n'empêchent pas le racisme rampant d'envahir la France, car c'est ce à quoi on assiste depuis quelques années et qui ne fait
qu'accroître depuis que N.S est au sommet. Il attise les réactions les plus élémentaires et surfe dessus.


Alors oui d'un côté il y a cet envahissement de certains quartiers et de l'autre par rapport aux personnes immigrées bien intégrées, de plus en plus elles ont affaire aux remarques très
désobligeantes de confères, connaissances ...


 



plume de cib 15/12/2010 08:02



de la bouche même des personnes intégrées, la France trop laxiste envers des minorités qui foutent le bordel. Elles souhaitent vivre tranquille comme tout le monde sur ce territoire.


J'ai retenu de la vidéo très très intéressante envoyée par xavaix que l'islam est plus une doctrine politique que religieuse. C'est là qu'est le réel danger. Que les musulmans pratiquent leur
culte dans des lieux adaptés, hors des lieux républicains, il n'y a pas de problème. Ou bien, je ne comprends pas pourquoi on décide de virer une employée de crèche sous le prétexte qu'elle porte
un voile. On peut donc étaler sa religion en pleine rue mais pas porter le voile ????



naradamuni/Sans, ni+, ni- 13/12/2010 20:37



Seulement voilà, les politiques sont en général stupides, on leur accorde beaucoup trop d'intelligence, ils ne dirigent rien du tout, ils se contentent de brasser de l'air pour faire croire
qu'ils sont efficaces.


Et dire qu'il y en a encore pour participer à leur cagoulardes périodiques.



naradamuni/Sans, ni+, ni- 13/12/2010 19:59



Ouais tu as surement raison, depuis qu'il est arrivé avec ses décrets et ses lois tout le monde se sent beaucoup plus libre et H ment beaucoup plus en sécurité !


Heureusement que marine nous en parle ... de l'occupation.


Ce n'est pas des léa et tom avec leur
tipis et autres yourtes qui vont envahir notre territoire n'est-ce pas ? Et puis heureusement  les prefets vont pouvoir venir aider la DDE ou certains maires qui bloquent déjà actuellement combien de projets écologiques et
environemental...


 



naradamuni/Sans, ni+, ni- 13/12/2010 17:57



Je sais, je suis long... Mais il se pourrait bien que ce qui préoccupe le législateur, ce n'est pas le fait d'une
précarité ou d'un ordre public sécurisant quelconque, non, c'est le fait que ces populations ne paient pas d'impôt. Ces habitations sont illégales parce que leurs occupants ne paient pas d'impôt
et c'est peut-être une des raison de ce projet de loi, enfin cette karschérisation .


Si on prend le cas des amérindiens, voilà ce qu'on peut lire dans un communiqué de l'association des villages amérindiens de Guyane. L'état s'apprête à céder à la Commune de Maripasoula les
terrains des villages de Elaé, Kayodé, Twenké, Taluhwen, Antecume Pata et Pidima. Dans la plus grande discrétion administrative et à l'insu des villageois, on troque des bouts de terre dont on
ignore l'histoire : il portent les noms illustres des anciens chefs de famille des amérindiens Wayanas.


Les gens de Guyane doivent prendre conscience que quatre cent années après la première colonisation du pays, les amérindiens du Grand Sud ne sont toujours pas propriétaires des terres qu'ils
occupent : ni de leurs zones de chasse, ni de leurs lieux de sépulture, ni des abattis qu'ils cultivent, ni des villages qu'ils ont créés, ni même des maisons dans lesquelles ils vivent. Le sol
qui est depuis toujours sous leurs pieds ne leur appartient pas.


Il ne se passe pas une semaine sans qu'on évoque le problème foncier en Guyane : chacun s'en plaint, ou fait mine de s'en plaindre. Pourtant nous ne croyons pas que ce problème puisse être
ressenti aussi douloureusement que par les Wayanas, les Emerillons et les Oyampis - qui oserait dire qu'ils ne sont pas des peuples ? - qui ont gardé la mémoire collective de l'intrusion et de la
confiscation des terres. Comme nouvelle humiliation, ils devront bientôt renoncer définitivement à la libre administration de leurs espaces de vie. Pour ces citoyens en tutelle perpétuelle, la
précarité foncière résume toutes les précarités.


A quoi servent ces leçons d'histoire dont nous avons été si abondamment instruits ? La Guyane fut envahie et colonisée. Cependant les terres confisquées sont encore là, et les héritiers des
premières victimes sont présents, présents sur les terres que l'on a volées à leurs ancêtres. Mais il n'est jamais question de leur rendre droit. Que faire aujourd'hui de l'objet du délit ?
Chacun y va de sa proposition, ou de sa convoitise. Ceux-ci réclament les terres du sud au profit de la future collectivité territoriale de Guyane, d'autres veulent livrer le butin aux tours
opérateurs ou aux exploitants miniers dans le futur Parc national. La mairie de Maripasoula de son côté, cherche à annexer des villages qu'elle n'a jamais été capable d'administrer. Tous ces
décideurs décident sans se soucier de discuter, d'évoquer, ni même de se souvenir : à qui appartiennent les terres des Wayanas, des Emerillons et des Oyampis ?





Il ne s'agit pas d'un bidonville, mais bien de constructions traditionnelles locales, très courantes et très anciennes de ce département. Ces villages se sont construits au fur et à mesure de
l'histoire même du département, sans autorisation, ni levée d'impôt. Ces habitations de fortune font partie d'un patrimoine culturel. Le préfet donnera t-il l'ordre de détruire ces villages ? A
compter du 21 décembre la loi le permettra.



plume de cib 13/12/2010 18:26



non, tu n'es pas long Nara. Ces rappels de l'histoire sont indispensables. Nous sommes souvent et largement passés à côté d'un grand nombre de ses pans.


En ce qui concerne les lois, souvent votées mais jamais appliquées, j'ai l'impression qu'elles sont un peu comme les cadeaux dans les paquests de Bonux.  j'ai de plus en plus l'impression
que des lois sont votées uniquement dans un but électoral. Des centaines restent dans les tiroirs, impossibles à mettre en oeuvre. Le Nabot, c'est un peu Napoléon remarque, il aime faire du
papier dans le JO. Que dire de la loi Hadopi qui a fait couler beaucoup, beaucoup d'encre et qui au final accouche d'une souris ? On croyait que cette loi allait nous priver de notre liberté
d'expression, pas moins, et c'est sans doute le but. Seulement voilà, les politiques sont en général stupides, on leur accorde beaucoup trop d'intelligence, ils ne dirigent rien du tout, ils se
contentent de brasser de l'air pour faire croire qu'ils sont efficaces. Alors, ils pondent des lois de 700 pages totalement surréalistes. Aucun moyen de les appliquer. Je présume qu'il en va de
même pour la loi Lopsi. Il arrive aussi un moment où les maires en ont ras-le-bol de se faire dicter leur conduite par des gens enfermés dans leur petit boudoir et qui n'ont aucune notion de
citoyenneté....