La situation n'est pas maîtrisée à Fukushima !

Publié le 27 Mars 2011

 

La situation est gravissime et non maîtrisée !

 

On est très au-delà de la polémique qui consiste à opposer les avis sur le pourquoi du comment. Seul le résultat compte. On sait à présent de manière très précise qu'en cas d'accident nucléaire, si le circuit de refroidissement tombe en panne, il n'y a aucun moyen d'enrayer la catastrophe. C'est tout, clair, net et précis, les experts de TEPCO sont totalement démunis. Encore pire qu'à Tchernobyl où il n'y avait qu'un seul réacteur qui posait problème, je le rappelle. Donc, ce n'est pas la peine de palabrer sur les conditions météo, sismiques ou autres, il n'y a qu'un seul fait à retenir, c'est la conséquence.

Les grands apprentis sorciers du monde entier demeurent coi devant l'ampleur de la catastrophe et de leur incompétence. On a lancé des programmes au petit bonheur sans jamais demander l'avis des populations. De toute manière, les populations n'auraient jamais pu être clairement informées vu que les grands manitous ne l'étaient pas. On a joué avec la vie de milliard d'humains mais aussi la faune, la flore, tout l'écosystème terrestre. On a programmé la fin du Monde tout simplement, avec la même légèreté qu'on fait montre en jouant au Monopoly.

Il n'y a qu'une chose à faire, sortir de ce merdier tant qu'il nous reste encore une porte de sortie. J'écoutais hier Zemmour nous faire l'apologie du nucléaire devant le représentant de Greenpeace violemment pris à parti sur le plateau de On n'est pas couché. Son seul supporter était Michel Picouly qui a su se faire entendre parmi ces cris d'enragés qui ne défendaient qu'une seule chose : LEUR PETIT CONFORT ! Et ce, ouvertement !!! Pour tous, c'était, après moi le déluge pourvu que je puisse user de l'énergie mise à ma disposition comme j'en ai envie. Ce gens-là, poignée de nantis capricieux, égoïstes, ont osé parler au nom des français ! Je tiens à dire qu'ils ne représentent qu'eux-mêmes et leur caste d'inconscients !

Car pour nous, le mal est fait. On nous bassine avec le prix de l'énergie moins chère en France soi-disant, 40 % dit le grand spécialiste Besson, 25 % rectifie Greenpeace. Mais ce dernier souligne plusieurs faits établis qu'il nous faut prendre en compte :

- Il faudra des milliards de milliards pour démanteler ces saloperies ! Car de toute manière, elles vont être démantelées, demain, dans dix ans, dans vingt ans. Le nucléaire est une énergie obsolète comme le charbon et le pétrole ! Les gens devront payer nos conneries pendant au moins 10 000 ans !!! On nous rétorque que le charbon a fait des morts et Zemmour a eu l'odieuse idée de dire que les français craignent davantage de coup de grisou que l'accident nucléaire. Il a tout faux le gars. Les coups de grisou ont fait de nombreux morts certes. Mais en comparaison avec les dégâts du nucléaire, puisqu'il faut faire des comparaisons maintenant, ce n'est rien. Et puis même. Ce n'est pas parce que le charbon a tué que ça nous donne l'obligation de continuer le massacre avec l'exploitation d'autres énergies, et de faire pire même, c'est complètement con comme raisonnement. Aller de l'avant, ce n'est pas faire pire, mais mieux, non ?

- Ensuite, imaginez un peu les archéologues du futur qui, au lieu d'extraire du sol des merveilles d'art, vont se retrouver en présence de déchets radioactifs qui vont les tuer et à nouveau endauber la planète !!! Jamais une telle chose s'est produite dans l'histoire de l'humanité. Nous sommes les pires merdes ! Les ancètres n'ont eu de cesse d'ensevelir la beauté, c'est tout ce qu'il voulait nous transmettre, l'art, la beauté, et nous, on ensevelit la mort !

 

Que se passe-t-il don en France ? Pourquoi le débat est-il si fermé ? Comme d'habitude, nous sommes à la traîne, largement !!! Parce que les politiques français sont parmi les plus corrompus du Monde et n'ont de cesse des satisfaire des lobbies qui leur assurent aisance jusqu'à la fin de leur vie !

On va faire le parallèle avec le Minitel tiens, pour reprendre les propos de Ruquier. En France, on était si contents de notre petit Minitel qu'on refusait de voir que les autres Pays avançaient avec Internet ! C'est un exemple parmi tant d'autres. Il y a trop d'intérêts concentrés dans une cercle restreint de bénéficiaires.

Aujourd'hui, la place est à l'innovation. Il n'est pas interdit chez Areva de plancher sur de nouvelles énergies n'est-ce pas ! Si on ne va pas de l'avant, on recule, c'est un concept incontournable. Nous sommes au 21e, il y a l'avenir, il y a le monde à préserver. Alors cessons ce débat réducteur sur les éoliennes, les panneaux, etc. Cessons pour une fois ce refus systématique de voir les choses telles qu'elles sont.

Il y a nécessité de consommer moins, c'est-à-dire déjà diminuer le gaspillage énorme , indécent, d'énergie. Car nous avons pris l'habitude de gaspiller l'énergie soi-disant bon marché et nous nous retrouvons devant un fait violent, intolérable. Nous l'avons fait au prix de millions de vies.

Prenons conscience de notre pouvoir, de nos droits, mais aussi de nos devoirs. Ou alors cessons immédiatement de faire des gosses, car, c'est comme si on les envoyait sciemment à l'abattoir. Voilà.

Autrement, les gens se sont rués dans les commerces pour faire le plein de Nigari, algues et autres produits censés protéger de la radioactivité. Ils ont créé la pénurie, égoïstement, comme toujours. Chacun pour sa gueule, hein ! La commerçante me disait hier que s'il venait à y avoir une famine, le gens se battraient comme des chacals pour s'approprier le maximum de denrées . pas question de partager. En cas de catastrophe nucléaire, ne comptez pas sur le voisin qui a un abri anti atomique, il vous tuera plutôt que vous laisser partager son petit paradis. Vous n'aviez pas 200 000 euros, tant pis pour votre gueule, vous allez crever  dans la rue.

Ce que ces gens oublient c'est que depuis les années 60, avec les essais nucléaires, nous avons été bassinés de nombreuses fois par des nuages radioactifs. Le mal est fait depuis longtemps. L'ère du nucléaire est terminée. C'est tout ce que nous avons à retenir. A notre imagination pour trouver de nouvelles énergies. Nous le pouvons, nous le savons. Qu'on nous laisse faire, c'est tout !

Voilà un petit coup de gueule qui fait du bien ! Baissez la lumière mes amis.

Rédigé par plume de cib

Publié dans #FUKUSHIMA et NUCLEAIRE

Repost 0
Commenter cet article