Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


La seule réforme marquante de Sarkozy, c'est l'enterrement de la démocratie

Publié par plume de cib sur 12 Janvier 2012, 14:41pm

Catégories : #C'est ma tournée !

Bonjour,

La démocratie n'est plus depuis le 4 Février 2008, jour où Sarkozy a décidé de passer outre la décision du peuple français. Le 13 Novembre 2007, il déclarait devant le Parlement européen : « J’ai été autorisé par le peuple à faire ratifier le traité par le Parlement sans passer par le référendum ».

le Conseil constitutionnel a rendu le 20 décembre 2007 une décision indiquant que la ratification du traité de Lisbonne nécessiterait au préalable une révision constitutionnelle. Un projet de loi modifiant en ce sens le titre XV de la Constitution a été présenté en Conseil des ministres du 3 janvier 2008.

Ce projet de loi a été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale le 16 janvier et par le Sénat le 28 janvier 2008. Son adoption définitive est soumise au Parlement réuni en Congrès à Versailles le 4 février.

Réunis en Congrès lundi 4 février, les 577 députés et 331 députés devaient voter, un à un, pour ou contre la modification de la Constitution nécessaire à adopter le traité de Lisbonne par voix parlementaire. Sur les 741 votes exprimés (sur 893 présents), une grosse poignée, 181, ont exprimer leur refus de soumettre au vote des deux chambres un texte presque similaire à celui rejeté par référendum en 2005.

LA DEMOCRATIE A ETE ASSASSINÉE ET ENTERRÉE COMME UNE PUTAIN ET JETEE DANS LA FOSSE COMMUNE DES VALEURS OUBLIEES, DANS L'INDIFFERENCE GENERALE. C'est nous tous qui sommes morts ce jour-là.

 

Voilà comme on s'est fait rouler dans la farine par Sarkozy mais aussi par les parlementaires qui, sans état d'âme ont bafoué la décision du Peuple.

 

Autre chose : on parle beaucoup de démocratie en France, seulement, cette démocratie que nous exportons si facilement, au nom de laquelle nous allons tuer des gens à l'étranger, n'existe pas en France. Il n'y a rien de démocratique dans le fait de dire "je vais consulter les partenaires sociaux", alors que l'ont sait que ceux-ci ne représentent même pas 10 % de la population active française. Il n'y a rien de démocratique dans le fait d'élire le président de la République sur un pourcentage de voix totalement faux dans la mesure où les votes blancs et les abstentions ne comptent pas ! Sur un nombre d'inscrits de 44 472 733, Sarkozy a été élu avec 18 983 138, soit un peu plus de 42 % des inscrits. C'est juste scandaleux. C'est juste scandaleux de passer à la trappe quelques 7 millions d'abstentionnistes, et les 1 568 000 votes blancs.

Tout comme il est scandaleux que tous les citoyens français ne soient pas représentés à l'Assemblée Nationale parce que les députés ne sont pas élus par un système de suffrage universel proportionnel.

Il est également scandaleux que les candidats à l'élection ne soient pas choisis par un système de récolte de signatures auprès du peuple, ou par des primaires, scandaleux de demander aux maires de rendre public leur parrainage alors que celui-ci n'est fait que pour faire fonctionner la démocratie en France. Scandaleux que ces maires soient soumis à un chantage à la subvention et autres joyeusetés s'ils ne donnent pas leur signature au candidat d'un parti choisi par le pouvoir. En aucun cas ces maires n'expriment une quelconque opinion politique en donnant leur signature, je le signale en passant. On leur demande d'être les garants de la démocratie et ils refusent ? Qu'ils montrent un peu plus leur détermination à honorer le peuple qui les a élus plutôt que battre en retraite la queue entre les jambes !

La France est une oligarchie, ce n'est plus un secret. Le Pouvoir n'est pas au peuple mais à une minorité de nantis qui font la pluie et le beau temps, et ont rétabli l'esclavage. Les Médias sont à la solde de ces parvenus et nous laissons faire ça ! Nous ne sommes pas dignes d'être français, vraiment pas. Quand à ceux qui trouvent normal d'aller bombarder des peuples sous le prétexte de leur donner la parole au nom de la démocratie, qu'ils ôtent déjà le bâillon qui les empêche de s'exprimer en France, qu'ils se déconnectent de la Pensée Unique. Il est plus que temps, le décompte a commencé. Il est l'heure de se demander si on veut vraiment continuer à marcher à quatre pattes ou si enfin on décide de relever la tête. Nous laissons tout faire sans rien dire, nous préférons promener nos airs désabusés, nous préférons compter les morts au travail, les morts de faim, les morts de n'être pas reconnus comme humains, et accessoirement nous indigner. Mais dire non au système corrompu, combien de NON ? Combien de Gavroche ?

Commenter cet article

naradamuni 14/01/2012 15:47


Dire NON au mésusage de langage !

naradamuni 14/01/2012 15:45


La démocratie ?


"Le gouvernement représentatif" n'est plus !


Bon continuation.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents