La machine à fabriquer du pauvre est florissante !

Publié le 9 Novembre 2010

 

Sarkozy peut être fier de sa politique et de son Pôle emploi. Ce nom qui ressemble à un leurre en est un effectivement. La machine du Pôle emploi ne fournit pas d'emploi, il n'y en a plus depuis que la Chine nous déverse sa camelotte. Elle fonctionne un peu comme une moissonneuse batteuse, j'ai envie d'écrire. Elle sait trier l'ivraie du bon grain. Réglée avec minutie, elle casse, elle concasse, elle envoie la poudre à la gueule des français. Regardez ces fainéants comme ils vous polluent l'atmosphère ! Ca vous pique les yeux de payer des charges sociales pour eux ! Exterminez moi cette racaille ! On compte sur vous, les français hein ?

Le système social, il a fallu se battre pour l'obtenir, longtemps et autrement plus durement qu'aujourd'hui quand il s'agit de le défendre. C'est grâce à des ouvriers qui se sont sacrifiés, ont sacrifié leur famille, que nous avons la sécurité sociale, la retraite, les allocations familiales. C'est un système basé sur la répartition et la solidarité. Alors comment le remettre en question ? Comment faire croire aux cons qu'ils se crèvent le cul pour engraisser des fainéants ? Sarkozy a trouvé ! Travailler plus pour gagner plus ! Y a pas de boulot, on s'en fout ! tous ceux qui ne travaillent pas sont des déchets ! Ils se la coulent douce avec leur 450 euros par mois ces salauds hein ! Il fait monter la sauce et ça fonctionne. Et pire, il allonge la durée du travail !!! Comme ça, au lieu de percevoir leur retraite, les séniors iront pointer à Pôle emploi !!! Et comme il n'y a pas de boulot, après leur avoir cassé les pieds et les oreilles, on les enverra au RSA !!! Et comme c'est le département qui paie le RSA, qu'il doit normalement recevoir des fonds de l'Etat qui ne les lui envoie pas, le département  sera encore un peu plus fragile. Il augmentera les impôts locaux, investira moins dans les infrastructures nécessaires à la vie courante. Comme les départements sont en majorité de gauche, on dira que la politique de la Gauche est calamiteuse ! Voilà donc une politique ultra libéraliste diablement bien ficelée. Et ce, avec l'aide de qui ? Des français bien sûr ! De tous les français qui rament pour gagner de quoi payer leurs impôts et qui en ont marre de payer pour les autres !!! Vous me suivez ?

 

En 2009, le secours populaire a  dû s'occuper de 80 000 personnes supplémentaires.  Et ce n'est qu'une petite partie de l'iceberg. Des associations caritatives, il y en a de plus en plus. Elles ne sont pas connues mais les bénévoles travaillent comme des fous pour essayer de répondre à la demande croissante des gens qui crèvent de faim. Alors, on ramasse dans les poubelles, on fait les fonds d'invendus des grandes surfaces, on appelle à la générosité. Je connais une association dirigée par une mamie de 93 ans qui fait tous les jours à manger pour 1000 personnes !!! Et je peux vous dire qu'aucune d'entre elles n'est ravie de quémander sa nourriture. Arrêtez donc de vous monter le bourrichon bordel ! Tous ces commentaires à la suite d'articles de journaux sont à gerber. Ah oui, Sarkozy est bien le président des cons. Il a même suscité des vocations.

Je suis d'accord avec Villepin " Sarkozy est bien un des problèmes de la France !"  Un gros, gros problème ! Comme il le dit, nous vivons entre parenthèses depuis 2007, il est temps que ça cesse !  Depuis six mois, il nous fait le coup de l'émission de télé réalité la plus longue du PAF "qui va être le prochain premier ministre ? "On s'en fout. Le premier ministre, c'est Sarko et on l'aura jusqu'en 2012 ! En attendant, sa politique continue à faire des ravages. Des jeunes de 20 ans sont sur le carreau, des vieux, des mères, ceux qui travaillent sont traîtés comme de la chair à canon, dans les entreprises, on serre la vis sous le prétexte de la crise, mais les gros bonnets sont de plus en plus riches ! C'est l'exploitation universelle ! Qu'ils s'en aillent tous, oui, c'est tout ce qu'on souhaite.

 

Rédigé par plume de cib

Publié dans #C'est ma tournée !

Repost 0
Commenter cet article

naradamuni/Sans, ni+, ni- 11/11/2010 20:34



@ Renard et cib


naradamuni... pour - il ! - .*

Renard 09/11/2010 15:37



Comme je suis d'accord avec toi!!! Balayée moi même par ce système, je n'ai plus beaucoup de temps à consacrer au net, mais je continue à lire les sites que j'aime.


Bien m'en a pris, car le lien fourni par Nara est une étude fantastique de ce qui est en place.. Merci à elle



plume de cib 09/11/2010 15:51



oui c'est à lire et à diffuser largement. Ca peut en aider plus d'un à sortir du carcan de la culpabilité... bonne journée à toi.



naradamuni/Sans, ni+, ni- 09/11/2010 12:43



L’EMPLOYABILITÉ :


UN DISCOURS MYTHIQUE, UNE PARANOÏA INSTRUMENTALISÉE !


La rhétorique de l’employabilité ne peut qu’évoquer le fantasme d’unité qui a été à l’œuvre tant pendant la Terreur révolutionnaire que dans les régimes totalitaires du XXème siècle.
Selon ce phantasme, la société est un tout uni et tout représentant d’une quelconque altérité devient un ennemi du corps social.

L’actuel fantasme de l’unité primordiale de la société se construit principalement autour de la valeur travail. Le phénomène de rejet de
l’altérité qu’organisent les politiques pour l’emploi, pour être efficace et compréhensible, se doit d’opérer un retournement paradigmatique dans lequel la société s’exonère de sa responsabilité
dans le phénomène du chômage pour le réassigner politiquement dans le corps même de la victime. La volonté de sauvegarder le mythe d’une société bienveillante et infaillible est inséparable de la
désignation de boucs émissaires.
L’aspect délirant du discours de l’employabilité, imperméable à tout bon sens grâce à son fondement tautologique, n’est pas alors sans rappeler la fibre des raisonnements totalitaires. Comme le
souligne Hannah Arendt, ces derniers s’autonomisent complètement de la réalité, et «le totalitarisme ne se contentera pas d’affirmer contre l’évidence que le chômage n’existe pas ; sa propagande
lui fera supprimer les indemnités de chômage.»


L’employabilité, élément d’une idéologie travestie, ne cherche pas à expliquer le réel, mais à l’abolir. Il y a ainsi une inquiétante et dérangeante ressemblance entre le chômeur
ontologiquement inemployable et l’Untermensch, le sous-homme des nazis, ou encore avec le parasite social qu’incarnait le koulak durant le
Stalinisme.


Salut...



plume de cib 09/11/2010 13:36



merci beaucou Nara pour le lien. Le texte dans son intégralité est long mais il vaut largement le temps qu'on prend à le lire....



xavaix 09/11/2010 09:12



Salut Cib ,entièrement de ton avis , reste un problème : les cons sont vraiment majoritaires c'est assez décourageant , je me demande comment t'arrives encore à résister. Amitiés Xavier



plume de cib 09/11/2010 10:20



Ah salut mon ami xavaix ! Je résiste parce que je reste persuadée que les cons ne sont pas majoritaires ! Ils font grand bruit parce qu'ils ont leur icône au pouvoir. Ils se croient tout permis
vu qu'il se permet tout. Mais on va les remettre à leur place en 2012. Du moins je l'espère. On ne peut pas se permettre de se passer d'espoir mon xavaix. Pas dans l'état où il a mis notre Pays.
Sa politique ringarde à l'américaine nous a certes bien secoués, mais le positif est qu'il nous a sortis du sommeil. On se faisait avoir avant aussi mais en douce. Là, c'est un grand service
qu'il nous rend finalement. Gros bisous Xav.