La lait, devenu symbole de mort.

Publié le 2 Avril 2013

Bonjour,

 

http://aucerisier.files.wordpress.com/2010/05/vaches.jpgOh, ne vous attendez pas à ce que je fasse le procès du lait. Non, je m'en garderai bien. Je le consomme depuis mon enfance et mes enfants ont été élevés au lait de vache. ah Ah Ah ! Certains verdissent. Pauvres idées préconçues, elles ont la vie dure. Mais il fut un temps pas si lointain où le lait n'avait pas cette réputation, aussi violente que injustifiée. ALors pourquoi le lait a-t-il été autant rendu détestable ? Il n'y a pas de hasard dans notre société, rien n'est gratuit....

Hier, je suis allée chercher mon lait dans une ferme.  Je suis passée devant le champ où paissaient une quinzaine de vaches, tout ce qui reste d'un troupeau  de cent cinquante bêtes. J'ai marché dans la merde, passé un groupe d'oies qui montaient la garde, vu les poules courir, affolées par deux ou trois chats qui ne voulaient que faire mumuse. J'ai entendu le coq sonnerle rappel. je suis rentrée dans l'étable. Je fais ça chaque semaine et franchement, je ne me passerai de cette petite visite chez un des derniers fermiers de la région, pour rien au monde. Surtout pas pour aller au supermarché. Beurk !

Alors avec ces gens-là, madame, au début, on ne discute pas. On se regarde. Ils sont méfiants, surtout depuis qu'on les montre du doigt, pour crimes. Car ce lait cru qu'ils vendent, madame, parait que c'est du poison. Alors au début, il nous dit de bien le faire bouillir, de ne pas le conserver plus de deux ou trois jours. Et puis ce qu'il appelle "les arabes", sans ciller et sans se sentir racistes car il ne l'est pas, les arabes défilent dans son étable. Ils sont pratiquement les derniers à ne pas s'être laissés emporter par la vague anti lait qui sévit depuis trente ans en France. Et les arabes, madame, boivent le lait cru, mais aussi quand il est caillé.. Et ouais. Et quand on lui a dit : mais nous aussi, monsieur, on sait ce qui est bon. Et oui, je ne jette jamais le lait cru caillé, car il est bon. On boit le petit lait. On se sert du caillé pour faire des gratins, des gâteaux. Que du bonheur, comme dirait notre paysan de foire. Alors le fermier va chercher ses grands récipients où il fait les fromages blancs. Il y en a un qui est vide, mais plein de petit lait.  De l'or liquide... Il nous remplit une bouteille et on part content. On vous le dira quand on sera mort à cause du lait ! Ah Ah Ah !

Alors pourquoi cette chasse au lait ? C'est simple en fait ! Avant, les fermiers vendaient leur lait. Autour des villes, il y avait des troupeaux de vaches en veux-tu en voilà. Ca faisait partie du paysage n'est-ce pas. Des troupeaux de cent, deux cents vaches paissaient tranquillement dans des grands champs verdoyants. C'était le bon temps. Et puis l'industrie alimentaire, largement soutenue par l'industrie pharmaceutique est venue s'en mêler. On a décrété que le lait cru n'était pas bon pour les enfants. Il leur fallait du lait en boite ! Ah Ah AH ! du lait en poudre ! Danone, Nestlé avaient touché le gros lot... Alors comment ça se passe ? Et bien le lait est récolté dans des coopératives, acheté à prix très bas aux fermiers. On le laisse ensuite reposer puis on prélève la couche supérieure qui est la caséine !!!! Sans caséine, le lait ne tient plus. Et celle-ci est envoyée aux usines qui fabriquent les médicaments ! Elle est aussi assimilée au vin blanc. Sans caséine le lait ne peut plus être liquide. Il forme des morceaux. Alors on le met en poudre, et il est reconstitué avec de l'eau. Ah Ah Ah ! Mais la couche de caséine rapporte à ses coopératives l'équivalent du prix du lait payé au fermier. Donc, la vente du lait de merde que vous buvez en brique, dit UHT, c'est tout bénef. Or, ce lait ne vaut rien. Il est de surcroît indigeste et rend les enfants hyperactifs. Et mon fermier qui s'esclaffe en nous racontant que parfois des familles viennent lui acheter des produits de la ferme. Le gosse court avec son biberon plein de lait, mais pas le lait cru. Oh non, madame, le lait cru, c'est poison. SI jamais le fermier en donne au gosse, les parents vont vite le jeter une fois franchi le seuil de la ferme !!! On en est arrivés là quand même. Je me demande comment on en est arrivés là d'ailleurs parce que moi qui vous parle et vous qui m'écoutez, vous êtes vivants et pourtant vos parents, grands-parents et aussi loin qu'on puisse remonter, tout ce monde-là a été élevé au lait de la mère et ensuite au lait de vache ! Le lait de vache actuel est mauvais parce qu'on l'a débarrassé de l'essentiel ! C'est un produit transformé, un produit industriel. Facile à entreposer, facile à conserver, on lui a donné le nom de lait, mais ç'en n'est pas.

Conséquences : En France, un fermier se suicide par jour, madame, c'est bon de le rappeler. En 2012, 450 fermiers se sont suicidés, acculés par les dettes, obligés de détruire une exploitation familiale transmise depuis des générations ! Voilà ce qu'est l'industrie alimentaire en France ! Un tissu d'aberrations, tout pour le profit. Sachez une fois pour toutes que votre santé, ils s'en tapent, c'est le profit qui compte et pour ça, ils sont prêts à vous faire avaler n'importe quelle couleuvre. Un jour, ils vous vendront de l'air ! Car ça, ils n'en manquent pas ! Ils sont gonflés ! Rien ne les arrête !

Allez bonne journée... et si jamais vous croisez une ferme un jour, qui deviendra bientôt un ovni, entrez, goûtez le lait cru et vous verrez, vous ne crèverez pas....

Rédigé par plume de cib

Publié dans #CHRONIQUES

Repost 0
Commenter cet article

Lucas Duplan on Google Plus 18/09/2014 08:53

These greenery locations were suitable for people like myself, who would probably like to go for treking with some friends. Thanks for the share.

Lenoirijaune 21/03/2014 14:27

C'est assez bien résumé. Merci pour cet article mais si tout cela est triste, mais courage il y a toujours de l'aitspoir !

plume de cib 21/03/2014 14:30

merci...

site 10/08/2013 15:48


Merci!

plume de cib 10/08/2013 16:58



de rien !



Le rônin 19/05/2013 01:39


Bjr


L'article est intéressant... J'ai de sacrés soucis avec le lait actuel... Bien sûr ps de ferme dans le coin, rien que des grandes surfaces avec leurs prduits indistriels... Même qu'ils vendent le
litre de lait bien plus de 6 euros ! qui a dit qu'on pouvait se payer du "bio" ?...


Alors je réduis les lactages, prêt à faire une croix dessus(y en aura plus pour les autres, hein ?)


 

le nouvel over-blog c'est de la merde 20/04/2013 18:30


moi aussi maintenant je ne prend plus que du lait frais de Gaborit.


fait avec du lait de petites vaches jersiaises (cherchez l'article sur ces vaches, elles sont mignones)

plume de cib 20/04/2013 18:42



nous on ne prend que ce lait aussi. bouchon jaune pour le lait entier et bleu pour le demi écrémé !