Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


La cocaïne, l'amie des patrons

Publié par plume de cib sur 6 Février 2010, 10:06am

Catégories : #SOCIETE



Le marché de la drogue n'a jamais été aussi florissant. Et pourtant, les petits gars des stups font bien, bien leur boulot. Ils ramassent de la marchandise à la pelle. Et la brûlent ensuite en place de grève ? On ne se posera pas la question. Là n'est pas notre sujet

Bref . Le marché de la drogue est en plein boum. Bien sûr, ça fait circuler l'argent dans le Monde, ça renfloue les banques, ça paie l'armement. Bref, l'argent de la drogue est sale, on dit, mais l'argent n'est à la base pas très propre.

Rebref. Le marché de la drogue est en plein boum. Et en particulier celui de la cocaïne. Et ce n'est plus une drogue uniquement réservée au milieu festif déjanté. La cocaïne est maintenant l'alliée presque incontournable du cadre, et même de l'ouvrier. Nous sommes revenus à l'époque où il faut travailler beaucoup pour gagner rien et en plus la fermer sinon c'est dehors avec tes chiards et ta gonzesse. Les entreprises doivent être rentables. Il faut augmenter les cadences, les employés sont sous pression. Les cadres avancent avec le fusil entre les épaules. Certains se défenestrent, d'autres mettent le nez dans la poudre. Voilà où nous en sommes cher public.

Je ne parle même pas des mômes, beaucoup d'étudiants qui ne se voient pas dans la société de demain et se persuadent que "faut bien que jeunesse de passe", en se déchirant plusieurs soirs par semaine avec de l'alcool et/ou des drogues. Cette semaine, nous apprenons que l'héroïne fait son grand retour. Pourquoi ? Parce qu'il faut bien calmer la coke, té ! Les mecs sniffent de la coke toute la nuit, leur coeur bat à 100 à l'heure, ils ont l'impression qu'ils vont exploser. Alors le seul remède efficace c'est la belle héroîne. C'est une fée ! En plus, elle distille un plaisir sans équivalent dans le corps. Mais ce qu'on sait moins, c'est que l'héroïne, derrière ses belles parures est une traîtresse, une tueuse ! Car elle agit sur le mental, le psychisme et pour longtemps. Elle crée un état dépressif. Je ne vais pas là décrire les effets dévastateurs et souvent irréverscibles de l'héroïne. Mais juste pour dire que plus il y aura de cocaïne, plus il y aura d'héroïne. Or, l'héroïne est le produit idéal pour rendre quelqu'un dépendant, bien sûr dépendant du produit, mais aussi assisté, incapable de se prendre en charge. Elle isole. C'est un fléau pour l'humanité et peut être une bénédiction pour les gouvernements mafieux....

Commenter cet article

charlotte 16/02/2010 17:35


Les ravages physiques là>>>>
http://www.drugfree.org/Portal/DrugIssue/MethResources/faces/photo_3.html



Sylvie 07/02/2010 10:08


Que vaut la vie face à l'argent du trafic ? Rien pour certains. Mais derrière la face connue ou supposée connue du "deal", une économie souterraine et aussi internationale existe, souvent
cautionnée par des états qui en tirent de juteuses rentrées d'argent.
J'ai trouvé ce site (qui concerne plus particulièrement l'opium, donc l'héroïne) très intéressant :
http://www.geopium.org/


plume de cib 07/02/2010 10:26


Merci Sylvie. Le trafic de drogue ne sera en effet jamais éradiqué. La pieuvre est aujourd'hui bien trop implantée partout et soutient des économies... Les banques elles-mêmes sont de joyeuses
blanchisseuses ! Ce qui fait marrer, c'est qu'un article de loi a été pondu pour imposer aux banques d'avoir tous les coordonnées de leurs clients. Et donc, elles demandent en ce moment des
photocopies de cartes d'identité et des justificatifs de domicile. Ouaf ! ouaf ! ouaf ! Alors premièrement la loi ne dit pas qu'elles doivent demander des photocopies d'identité mais qu'elles
doivent vérifier l'identité des gens. Donc, ne pas laisser traîner de photocopies de carte d'identité, ne pas se la faire scanner non plus. Elles doivent juste relerver les renseignements
nécessaires.
Et deuxièmement, le trafic ne se situe pas dans nos petites agences merdiques, mais à un niveau où nous ne sommes ni présents, ni concernés..... Je vais lire ton article Sylvie; Merci


Fleche 07/02/2010 08:55


Jolis les anagrammes et les définitions des mots.

Pour revenir à l'héroïne, cette tueuse en effet, met les personnes qui l'utilisent dans un tel état de dépendance qu'il vaut mieux éviter même une fois pour voir.

Après, les personnes droguées si elles veulent arrêter pour autant qu'elles aient encore un peu de volonté, tombent dans des états de souffrance intolérable. Tout le corps fait mal, le corps n'est
que souffrance.

Et oui, la cocaïne mène à l'héroïne.

Et après c'est la spirale infernale.


plume de cib 07/02/2010 10:21


La souffrance du corps est assez peu de choses, en comparasion de celle du mental. Car l'héroïne agit sur le mental et lui donne un pli durable, quelquefois irréverscilbe. C'est en cela que
l'héroïne est un vrai danger. C'est assez incroyable qu'un produit puisse agir ainsi sur le psychisme et ce de manière durable, c'est-à-dire même longtemps après le sevrage.


naradamuni/sans ni + ni - 06/02/2010 17:38



Drogue décérébrante ?


 
Voilà ce qui est sorti de ma boîte à outils : Un bel et excitant anagramme à six temps à afficher au mur du séjour, au dessus de la télé.


ECRAN
ANCRE
NECAR
CRÂNE
CANER
CARNE
RANCE

On y va ?

ECRAN
Un Écran, dans son sens premier, c’est un « panneau ou séparation servant à protéger de la chaleur, de la lumière, du son ». Bizarrement, un panneau, c’est une trappe, comme dans l’expression «
tomber dans le panneau ». Et question de séparer, la télé est super. Il y a 50 ans, toutes les familles veillaient les unes chez les autres, un soir aprés l’autre. C’était le temps des chanteurs
des rues. L’écran a tout tué. Il protège parfaitement de la chaleur humaine, de la lumière intérieure, et du son profond.

ANCRE
Pas besoin de dessin, l’ancre empêche le navire d’avancer, et maintient au sol ce qui pourrait s’envoler.

NECAR
Tuer, en latin, rappelle le grec nekros, le cadavre. Le second des quatre termes de la devise des Jésuites « Iustum Necar Reges Impios » (au sens littéral : il est juste de tuer les rois impies),
basée sur l’acronyme INRI, censé avoir figuré en haut de la croix du Christ.

CRÂNE : que dire de plus ? Vous manque les os croisés pour mettre autour ?

CANER : reculer, flancher, mourir.

Juste pour faire joli, on peut encore y ajouter CARNE, la mauvaise viande RANCE, donc cadavre avancé.

Allez, je me lance dans la haute voltige :
« Ancrée devant l’écran nacré, la carne rance au crâne vide se prépare à caner car ne vit plus ».

Ai-je sollicité le sens, ou tombe-t-il du ciel ?


Détruisez vos télés avant qu’elles ne vous détruisent !


vieux jade





d 07/02/2010 10:18


Joli Naradamuni. Merci à toi pour ton travail toujours aussi efficace


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents