L'Islande, le pays qui a su dire non et qui aujourd'hui sort de la Crise !

Publié le 18 Février 2012

 Bonjour, bonjour,

 

Qu'on se le dise et qu'on se le rappelle chaque heure, chaque minute. L'Islande a dit non à la dictature Européenne et à celle des marchés. L'Islande a dit oui à la démocratie citoyenne. L'Islande vient de voir sa note relevée par une agence de notation ! Vous savez ces organismes qui font la pluie et le beau temps. Et bien pour une fois, il fait beau en Islande. Pourquoi les merdias n'en parlent pas ? Parce que cela pourrait nous donner des idées tiens ! Les européistes convaincus, c'est-à-dire les sbires de la finance mondiale verraient très très mal l'élection d'un non européiste ! Alors les amis, ce qui leur fait si peur à ces petits messieurs, à ces petites dames, et bien c'est bon pour nous. Il n'y a plus de Gauche / droite, il y a les Pro et les Anti européens, point barre. Sarko / Hollande, les merdias, essaient de nous faire croire le contraire. Ils se battent à coups de mesurettes insipides, ils n'ont aucune vision globale d'une politique d'avenir. Normal, ils ne font que suivre les directives des financiers, des pro-européens. Parler du mariage gay, de l'ouverture des magasins le dimanche, mais grave on s'en fout, grave. On n'en est vraiment plus là. Seulement, ils ne semblent pas s'en apercevoir. Regardez un peu le pauvre candidat Sarko qu'on trimballe sur un terrain préparé, qu'on met en face de gens qui ne feront que lui caresser l'échine, il ne lui en faut pas plus pour s'en aller dormir heureux le type.... Je ne suis même pas certaine qu'il soit conscient d'un millième de nos problèmes.

Bon, sur Internet, une foule de viviers à idées voit le jour, ce qui démontre bien notre intérêt pour la politique, pour notre Pays, mais aussi notre déception face à des politicards opportunistes et si peu concernés par le Peuple. C'est à nous de créer le Monde Nouveau. Eux ne veulent pas que ça change, vous pensez bien ! Imaginez un peu tous ces nantis obligés tout à coup de bâiller devant la source tarie. Ils vivent à crédit pour la plupart, ils sont installés dans leur train de vie et si demain, on dit stop, les gens, à présent vous vivez comme ceux qui vous ont élus, ils vont devenir vert de gris !

Fitch relève la note de l’Islande, qui redevient un emprunteur fiable

Le pays dont il ne faut pas parler puisque c’est semble-t-il un mauvais exemple pour l’union européenne, sort petit à petit de la crise! Pas de mesures d’austérités pour 2012, pas d’augmentations indécentes des taxes, l’Islande qui a préféré faire mourir les banques privées plutôt que de les sauver a non seulement sa situation financière qui s’améliore mais en plus, voit sa note augmentée par l’agence de notation Fitch. Nous aurions tous du être islandais…

L’agence de notation Fitch Ratings a relevé vendredi d’un cran la note de dette long terme de l’Islande, pour la porter à BBB-, ce qui permet au pays, au bord du chaos à l’automne 2008, d’être désormais considéré comme un emprunteur fiable.
Le retour de la note de long terme en devise étrangère de l’Islande dans la catégorie +investissement+ traduit les progrès accomplis par le pays pour restaurer sa stabilité macroéconomique en menant à bien des réformes structurelles et en reconstruisant sa crédibilité financière, a souligné l’agence dans un communiqué.
Fitch était la dernière des trois grandes agences de notation à considérer encore la dette de l’Islande comme un placement spéculatif.
L’agence rappelle que l’Islande a été le premier pays frappé par la crise financière mondiale en 2008 et qu’elle a mené à bien le programme de sauvetage sous l’égide du FMI, achevé en août dernier. 
Malgré quelques revers en chemin, le programme a jeté les bases d’un accès renouvelé aux marchés de capitaux internationaux à la mi-2011 et d’un rebond encourageant de la croissance économique de 3% sur l’ensemble de l’année 2011, note l’agence.
Elle relève également que le déficit primaire du pays (avant les intérêts de la dette) a été considérablement réduit, passant de 6,5% du PIB en 2009 à 0,5% en 2011, et que l’Islande est en bonne voie pour être en excédent primaire en 2012 et en excédent budgétaire en 2014.
Selon Fitch, la dette brute du pays a atteint un sommet à 100% du PIB en 2011, tandis que la dette nette n’est que de 65% en raison des dépôts conséquents auprès de la Banque centrale d’Islande.   Afp

Petit rappel sur la situation Islandaise

Source: realinfos

Rédigé par plume de cib

Publié dans #EUROPE

Repost 0
Commenter cet article

Roland 18/02/2012 20:02


L'Islande, l'Argentine, deux pays qui nous montrent  la voie à suivre.


Et la seule qui permet de s'en sortir

plume de cib 18/02/2012 20:05



oui c'est le seul moyen de s'en sortir. C'est tellement évident. Je ne comprends pas pourquoi ceux qu'on taxent péjorativement de souverainistes n'ont pas plus la cote. Les sondages ne
seraient-ils pas juste des armes de guerre pour nous faire aller là où ils veulent qu'on aille ? Est-ce que les français vont enfin ouvrir les yeux ? La France forte, oui, mais seulement si elle
est libre. Aucun pays sous influence n'est fort, c'est l'évidence même.