Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La plume dans l'kawa

réflexions - réactions - humeurs -


Jouano, une de celles qui nous gouvernent

Publié par plume de cib sur 10 Janvier 2010, 10:56am

Catégories : #C'est ma tournée !



Bonjour,

Ce blog tourne un peu au ralenti en ce moment, un peu comme s'il s'était replié sous le manteau de neige.... Pour mieux méditer peut être. Je ne sais pas. Il est vrai que je me contente d'observer ces temps-ci. Je vois que Bachelot se dépatouille pour fourguer ses vaccins au plus offrant, après son passage au TGI de Paris où elle fut convoquée pour répondre de l'accusation d"empoisonnement à grande échelle. Le 26 janvier, le tribunal se prononcera sur sa compétence. Il faut simplement noter que s'il se déclare incompétent, il se déclarera également de mauvaise foi. Il y a eu des précédents. Bon, Bachelot essaie de minimiser les effets de sa propre incompétence en nous affirmant que les labos vont récupérer leur daube sans demander de dédommagements. Mon oeil ! Les labos, par l'entremise de leur filiale, l'OMS, nous ont assez largement prouvé qu'ils n'étaient pas là pour faire de l'humanisme mais bien pour faire du business. Et les états sont des clients comme les autres. Le commerce mondial du médicament est devenu florissant depuis que les labos ont inventé la pilule du bonheur et celle de la vie éternelle. Bref. Pour une telle gestion du catastrophisme, pour avoir vendu de la peur, Bachelot devrait rendre compte auprès des hautes autorités. Qu'on la renvoie dans ses terres ne changera pas grand chose. Dans le monde politique, il y a des pièces de rechange, non pas des génériques mais bien des pièces d'origine. La cinquième nous en a fabriquées à la pelle.

Ah oui, j'avais pensé vous parler de Maâme Jouano. J'ai découvert la dame hier soir chez Ruquier. J'avoue ne pas avoir été surprise, elle est bien du même moule que ses consoeurs, et confrêres d'ailleurs, loin de moi l'idée de faire de la discrimination. Avec un petit supplément d'eugénisme servi dents blanches sur fond de naïveté. Heureusement, Ruquier nous a dit qu'avant de faire de la politique, elle vendait des voitures chez Citroen. Alors quel exploit d'en être arrivée à grimper jusqu'au ministère de l'écologie, hein ? Oui, mais Ruquier a aussi dit que son mari travaillait chez Pernod Ricard. De là à ce que ma mauvaise langue fasse le rapprochement avec le patron de Maâme Jouano, il n'y a pas loin. Bref, Ruquier n'a quand même pas réussi à lui faire dire que Borloo buvait un petit verre de temps en temps.  Pour compenser un peu, Ruquier a quand même rappelé que Maâme Jouano avait fait l'ENA, après que celle-ci ait dit qu'elle avait été trés mauvaise élève. Oups ! Je connais de très bons élèves travailleurs et pugnaces qui ne parviennent pas à entrer à l'ENA. Nous avons donc affaire à une surdouée !!! Décidément, le milieu sportif est devenu le nouveau vivier des bourgeons politiques. Ca pousse, ça pousse, comme dirait l'autre ! Ca se frite un peu avec le milieu du showbiz, remarquez, ça se bouscule au portillon. C'est joli comme paysage hein ? Regardez-les, avocats ratés ou ayant eu leur diplôme sur le tard, anciens nageurs, karatéka, judoka, coureur, entraîneur etc... Ca fait la claque au président, lit chaque matin le bulletin des nouvelles édité par l'UMP, mange et se déplace à l'oeil, se fait prêter des vêtements par les grands couturiers, passe à la télé. Quand voulez-vous qu'ils trouvent le temps de faire de la politique ? D'autant qu'ils n'y connaissent rien ! Naaannn, faudrait faire des études et tout, et tout. Parader, ça ils savent le faire. Et pis c'est mignon, on fait des déjeuners entre filles, dans l'intimité, sous l'oeil attendri des caméras de TF1, on fait des clips avec les d'jeunes pour montrer comment on sait bien faire les blaireaux !

C'est marrant, mais... vous n'avez pas remarqué qu'il n'existe plus de courant de pensée en politique ? On parle des courants de pensée avant Mittérand, mais après..... zéro ! Cela me fait penser à une réflexion de ma grand-mère :"on ne pense plus maintenant, on tue !". On tue tout ce qui pourrait donner à réfléchir. On se laisse gouverner par des cons, ce qui signifie que nous sommes des cons !

Re-bref, quand il s'est agi de parler d'écologie, elle nous a servi tous les clichés des manuels scolaires  de CP. C'était à mourir de rire. Le comble, c'est qu'on aurait dit qu'elle croyait à toutes les âneries qu'elle débitait. Pour la Taxe carbone, elle nous a fait cette fois le coup de la maîtresse d'école qui ne veut pas faire de leçon à personne mais qui recommande et blablabla... Des phrases comme ça, elle en avait plein, des contresens aussi gros que des truffes de fin limier.
A propos de la taxe carbone, elle ne s'est pas plus que ça étonnée que la France soit le seul Pays à vouloir taxer les entreprises polluantes. Bien évidemment, l'idée serait bonne si tous les Pays en faisaient autant, si au moins la taxe carbone était une décision Européenne. Mais non, il faut absolument continuer à taxer les entreprises françaises afin que, si elles n'avaient pas encore l'idée de délocaliser, cela leur soit chuchoté assez fort pour qu'elles le fassent le plus rapidement possible. Remarquez, il ne nous reste presque plus d'entreprises en France, cela ne nous changera donc pas beaucoup. Continuons donc à augmenter le coût du travail en France, celle-ci ne tardera pas à n'être plus qu'un lieu de villégiature pour  touristes argentés. Et la plèbe aura le choix entre servir de larbins et  se délocaliser vers l'Est pour chercher un emploi au rabais dans les entreprises gérées par des français. C'est la grande transhumance ! Bigre !

Cette pauvre Maâme Jouano avait été envoyée au feu pour se faire éplucher, elle est repartie à poil. Mais elle s'en fout, elle n'a pas d'idéal. Avant elle vendait des voitures, maintenant elle vend du sarkozie, et essaie de nous mettre un maximum d'options. Elle brille comme elle peut, son compte en banque n'est pas à plaindre, le reste n'est que du blabla. Vous pouvez éteindre la lumière et dormir en paix, le gouvernement pense pour nous. Avec deux neurones certe, mais vu que c'est nous qui les avons élus, nous ne devons plus en avoir du tout.

Commenter cet article

charlotte 11/01/2010 11:14


Hélas, on a les dirigeants qu'on mérite paraît-il mais est-ce que le résultat des élections est le VRAI ?


sylvie 10/01/2010 18:25


Bonsoir Cib,
pour moi aussi, activité blog ralentie, et neige blanche qui recouvre le paysage d'un voile virginal. Pas aussi virginal que le dévouement à la cause publique de bien de nos dirigeants… comme tu en
donnes un exemple, parmi d'autres.
La seule certitude, c'ets que la neige disparaîtra après avoir apporté son lot gratuit et bienfaisant d'azote pour les terres, bien à l'opposé de ce que tu dénonces, à juste titre.
Bisous, et bonne soirée.


plume de cib 10/01/2010 18:42


Nous nous sommes mises au rythme de la nature, couchée sous le blanc manteau neigeux. C'es joli, toutes ces maisons habillées de fourure blanche, et les sapins, et les voitures même....
Bisous à toi sylvie.... Une douce soirée, tranquille....


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents