Isolé dans un Monde terrifiant. Nous sommes OVER !

Publié le 10 Juin 2011

 

Je, tu il, nous, vous, ils..... isolés dans un Monde terrifiant. Pourquoi est-il si terrifiant ? Parce que le Monde est immense pour les petits êtres que nous sommes, parce que nous avons besoin de frontières pour délimiter notre Terre connue, notre champ d'espoir et aussi notre champ de vision, si nous essayons de voir au-delà, très vite nous nous perdons. Nous sommes alors à la merci des escrocs, des prédateurs, de simples vilains cherchant comme nous leur chemin.

La Terre connue, notre entourage, notre quartier, notre ville. C'est déjà bien assez grand, le reste, c'est du virtuel. C'est pourquoi le Monde tel qu'on nous le présente aujourd'hui, est terrifiant. Politiques ou simples quidams, aucun n'a le cerveau assez développé pour embrasser l'Univers même si d'un simple clic, celui-ci nous semble offert. Il n'est est pas moins.... terrifiant. Trop d'informations à ingurgiter, à gérer ensuite, nous voici OVER ! Nous n'arrivons même plus à gérer le quotidien de notre terre connue. Notre entourage se défile comme un pull mité. Nous n'avons plus de repères. Nous essayons tant bien que mal d'exister dans ce Monde, mais ce Monde n'est pas à notre portée.

Voilà.

La Mondialisation est le plus grande crime contre l'humanité jamais perpétré. Des milliards d'êtres humains sur Terre, autant d'individualités, d'êtres complexes, uniques, comment voulez-vous que cela marche tout comme un seul homme ? Que cela réponde à l'ordre et obéisse au doigt et à l'oeil ? On a essayé de faire des villes toutes similaires, les télés se piquent les programmes, Mac Do a uniformisé la nourriture, l'artisanat a été tué, l'Art est devenu une industrie, les campagnes des immenses champs de production intensive, pour que tout le monde se nourrissent de la même façon.... La Haute couture a été balayée par les petites mains chinoises qui fabriquent par millions le même vêtement pour tous. Et puis quoi encore ?

Voilà comment on rend l'esprit stérile, comment on transforme l'humain en mouton. Cela n'a servi à rien, l'être humain qui a évolué jusque-là est en train de régresser à grands pas. Guerre et sexe en jeux, en cassettes, alimentent le cerveau des pauvres gens malades, leur esprit devenu stérile s'est envolé.

Pourtant, on l'a, oui. Il n'est pas mort, il suffit de le réveiller. Il nous aidera à reconquérir ce bout de terre connue qui aujourd'hui nous échappe parce qu'on nous force à regarder loin, loin, et bien au-delà de nos capacités. On a besoin de repères, de dessiner un périmètre de sécurité, et nous serons plus à l'aise ensuite. C'est ce que je pense ce matin, parce que moi aussi, j'ai le cerveau noyé d'informations, je n'arrive plus à faire face.... je suis OVER ! Bon Week End....

Rédigé par plume de cib

Publié dans #CHAMBRE DE REFLEXION

Repost 0
Commenter cet article

Charlotte 14/06/2011 10:21



On avale, on avale et arrive le moment de tout dégueuler, même si ce n'est pas le moment de flancher trop c'est trop et si tu essaies d'en parler autour de toi, tu t'aperçois que tout le monde
s'en fout, qu'on te catalogue comme parano.


Bon j'arrête sinon je vais saper le moral de tous ceux qui te lisent;


Bisous gros



Jo des RG 11/06/2011 11:41



Tiens ! moi aussi, pour la première fois, j'ai eu une forte allergie aux pollens, et j'ai pris  de l'oscillococcinum mais tardivement, donc sais pas si c'est cela qui m'a soulagée ou si
c'était simplement la fin de ma crève.  En tout cas c'est un excellent traitement pour stopper net rhinos, angines etc. (avec aussi des infusions de racines et plants de chiendent )


C'est vrai, c'est une belle réflexion, et réconfortante, merci à toi !



plume de cib 11/06/2011 12:15



c'est quand même bizarre cette histoire d'allergie aux pollens... Moi aussi tardivement, au bout de trois mois, j'ai pris du polanine, c'est un complémentaire alimentaire (c'est comme ça qu'ils
l'appellent maintenant) composé de 7 plantes et de vitamine C, manganèse, vendu en pharmacie... S'il y a une prochaine fois, j'essaierai l'oscillococinum en début de crise. Je connais et très
efficace...



Bichau 11/06/2011 08:44



Belle réflexion Plumette, presque tout le monde sait inconsciemment que le bonheur est dans les choses simples : l'amour, l'amitié, la nature, mais tous ne le comprennent pas puisque nous avons
été gorgés d'images qui nous incitent à posséder toujours plus, c'est-à-dire acquerir ce dont nous n'avons pas besoin. Lorsqu'on a un toit agréable, de bonnes choses saines à manger, un livre à
lire ou a écrire et la présence proche, ou accessible, de ceux qu'on aime, que demander de plus ?


Bon week-end et vive les petites tomates plantées par tes soins ;-)



plume de cib 11/06/2011 10:06



Mon Dieu, comme tu as raison Bichau... Je te remercie de ces paroles douces...



Jo des RG 10/06/2011 21:00



Moi aussi,  je jardine et ne fais plus que ça, même plus envie ni besoin de sortir, le miracle du printemps et la beauté des plantes et des insectes suffisent à mon bonheur, et tant pis
si le bonheur n'est plus que dans le pré et n'est plus qu'une parcelle de bonheur.


Courage !


 



plume de cib 11/06/2011 10:06



j'aurais jardiné davantage si cette année je n'avais pas été victime d'allergies au pollen. Depuis le mois de février, je ne pouvais plus mettre le nez dehors. C'est la première fois de ma vie
que cela m'arrive. Je suis dégoûtée.



dootjeblauw 10/06/2011 11:46



Plume, ce n'est pas le moment de flancher car on a pas encore eu le crash financier, les guerres civiles, la pénurie et pour couronner le tout une guerre mondiale. Newton l'avait prédit ainsi que
la fin de la terre pour 2060 avec ce qui ressemble  à une explosion atomique ou un déluge de feu. En attendant, on prend un bon livre, on va voir ses amis, on cultive son jardin, on se
promène en foret, on prépare une tarte aux fruits, on visite une exposition ou un musée, on repasse les vieux dvd ou cd, bref on savoure les moments de bonheur simple. Bon weekend et plein de
bisous!



plume de cib 10/06/2011 11:57



mince, ma réponse s'est barrée. Donc, je te disais que je suis allée biner mes tomates ce matin. Cela m'a fait le plus grand bien. J'ai découvert ma première petite tomate, de la taille d'un oeuf
de caille quand même. C'est génial, suis contente car je suis partie de graines pour faire mes pousses, et puis j'ai planté, et tout...


Et puis pour la Fin des hommes en 2060, cela ne m'étonne pas. Je ne sais pas si Newton avait prévu les centrales nucléaires... Notre petit confort nous tuera à coup sûr... Bises à toi, merci
beaucoup et bon WE...