Independenza webTV : conférence contre l'ingérence des peuples.

Publié le 22 Mars 2012

L'instrumentalisation de la tuerie de Toulouse ne fait aucun doute. La longueur de l'intervention pour neutraliser un homme seul dans un immeuble vide est pour le moins étonnante. N'existe-t-il pas des gaz asphyxiants ? Enfin quoi, le RAID, célèbre unité d'intervention devrait peut-être laisser la place au GIGN alors, moins aux ordres de Sarko, quoique.... les gendarmes n'ont plus guère d'indépendance depuis leur rattachement à l'Intérieur voulu par Sarko. Bref. Ah mais oui, faut que le mec se rende à une heure de grande écoute ! Tous les médias du monde sont installés dans la fameuse rue de TOulouse. On a même installé des émetteurs. Une forêt de journalistes a été invitée à faire le pied de grue en permanence. Oui, oui. Ceux qui dorment, on les réveille. Faut que tout soit filmé. C'est le grand cirque ! Plus fort que "The Artist" ! Faut bien qu'on se justifie aux yeux du monde de ce qu'on va faire bientôt ! Faut bien qu'on justifie aux yeux du monde l'embrasement du monde !

Ne nous prépare-t-on pas à l'ingérence de la France dans le conflit Syrien ? Ne nous prépare-t-on pas à une guerre contre l'Iran tant souhaitée par Israël ? J'ai été surprise qu'on nomme les victimes de la fusillade de Toulouse par leur confession. Les médias, les politiques ont du "juif" pleins la bouche comme s'ils voulaient nous marquer au fer rouge de la honte, nous faire porter le chapeau de ces morts. Oh ! ils ne se privent pas d'ailleurs. Chaque politique en tribune se vante de parler au nom de tout le peuple français. Le Peuple français, tant et tant dragué en ce moment, objet de toutes les intentions, les promesses, n'a plus son mot à dire depuis longtemps...  Au nom du Peuple français, Sarko et son pote givré BHL sont allés tuer des innocents sur le territoire libyen. Au nom du Peuple français, Sarko envoie des militaires se faire tuer en Afghanistan. Et aujourd'hui, au nom du Peuple français, Sarko pleure les enfants d'Israël.  Le Peuple Français lui, crève en silence. Le Peuple français lui, se suicide en silence. Mais ce n'est pas vendeur. On pourrait s'indigner de cet interruption du débat démocratique en pleine campagne présidentielle. On pourrait s'indigner de cette soudaine union sacrée des politiques derrière la grande cause communautariste. Mais on ne dit rien, on n'arrive même plus à faire la part des choses.

On se demande finalement si les victimes de Toulouse sont françaises. Leur dépouille a vite été envoyée en Israël. On en fait un peu trop dans le mélo, dans le spectaculaire, dans le voyeurisme. Le président vient de trouver un rôle à la hauteur de sa mégalomanie. On va pouvoir lui dire Ciao l'artiste.

Puisque aujourd'hui on rend hommage à ces trois enfants dont à priori la confession prime sur la nationalité, j'aimerais rappeler la mort d'autres enfants et qu'il leur soit rendu hommage à eux aussi, qui ont versé leur sang pour satisfaire la barbarie des adultes. Et n'est-il pas meilleur jour pour rappeler le droit des enfants, de tous les enfants du Monde ?  De ceux qu'on laisse crever de faim aussi, de tous les petits esclaves qui permettent aux occidentaux de vivre dans un simili confort ! N'est-il pas meilleur jour pour rappeler que les terrains de guerre ne sont pas pour eux des terrains de jeu ? La honte est déjà sur nous de toute manière. Alors ce n'est pas la peine de faire tout un cinéma pour ces trois enfants-là. Vraiment pas. Tous ces discours outrés, condescendants puent l'hypocrisie. Ils sont dans la récupération, ils se lavent les mains dans le sang de ces gamins...

 

 

 

 

Rédigé par plume de cib

Publié dans #CHRONIQUES

Repost 0
Commenter cet article

Justine 22/03/2012 17:44



Bonjour Plume


J’ai lu tes derniers articles et je voudrais commenter certains.


-L'exibitionisme n'apporte rien.


 - Un malheureux fait divers a été imposé comme une affaire nationale au détriment du reste. Je suis d’accord pour les quatre gamins morts, eux, ils ne comptent pas, n’ont pas le
droit à l’édition spéciale.


J’ai été choquée par la minute de silence dans les écoles. Imposer le poids de trois meurtres aux enfants d’un pays entier est criminel mais c’est une forme de manipulation à
l’asservissement, j’ai détesté.


En plus, le candidat du « peuple » a complètement oublié les ouvriers d’Arcelor.


 - Mélenchon, un bon rabatteur et un diffuseur de la pub sur la sixième république. J’ai lu que des groupes, dites de pression proposent leur idée à un politique pour qu’il fasse
la pub pour eux et le politique serait payé pour cela. Après Montebourg, ce groupe a choisi Mélenchon.


 - pour L’URSS = L’UE, je peux en parler puisque j’habitais dans un pays du bloc soviétique. Pour commencer je dirais que les français ont vécu et vivent dans le mensonge. Des
reportages qui ne correspondent pas à la réalité, des films où il y a toujours un bon et un méchant, contribuent au formatage des cerveaux, on
dresse les gens comme on dresse un animal.


- les républiques soviétiques gardaient leurs traditions, leurs coutumes ce qui leur a permis de former de nouveaux pays.
L’indépendance a apporté aussi la misère, ce que les médias ne disent pas.


- L’URSS a explosé à cause d’ingérence extérieure. Après de nombreuses difficultés, la vie s’organisait dans la bonne direction ce qui n’était pas acceptable pour les prédateurs
occidentaux. (les communautaristes perdaient le pouvoir, Staline les haïssait, les tenait pour responsables de la mort de sa première femme qu’il adorait, d’après ce qui se disait). Poutine ne
les laisse pas faire non plus, il est diabolisé en retour mais les russes le soutiennent contrairement à ce qu’on raconte à l’occident. Bizarrement, les dirigeants russes, détestés par les russes
sont donnés en exemple par les médias occidentaux (Eltsine alcoolique, Gorbatchev mondialiste, l’ukrainienne Timochenko qui pourrait être accusée de la haute trahison)


- l’URSS « tirait » leur population vers le haut contrairement à l’UE. Les savants, les instruits devaient travailler dans l’intérêt de leurs populations. (Au début du XX
siècle le servage existait encore en Russie et la majorité de la population était illettrée). Le lien entre la population c’est, ce que les français méprisent : le patriotisme, l’intérêt
pour les siens d’abord (le FN n’a pas inventé la formule).


- Je ne sais pas qui est ce Boukovsky, ni pourquoi il a été emprisonné mais un dissident parlera forcément en mal de ceux qu’il a quitté.


- En France la liberté de parole ne serre à rien, tout le monde parle mais personne n’écoute personne. J’ai remarqué que chacun retourne vers le prêt à penser médiatique. Entre eux,
les gens ont peur d’aborder certains sujets. On a fourni aux gens un maximum pour les distraire et isoler : la télé, la radio, les jeux vidéo… La propagande est sournoise.


Rien n’est rose nulle part mais il faut éviter de noircir ce qu’on ne connaît pas car ceux qui sont visés détesteront ceux qui les calomnient et au lieu d’échange s’installent
l’incompréhension et la haine.


C’est long mais mon commentaire fera, peut être, réfléchir ceux qui le liront, si tu juges bon, Plume, de le publier. J’ai déjà écrit sur ce sujet sur un blog et on m’a répondu que
j’enjolivais et pourtant…

plume de cib 22/03/2012 17:50



je vais le publier Justine. il ne peut pas resté confiné dans un commentaire. j'espère qu'il apporte des réponses, mais aussi de nouvelles questions.


Et oui, le cerveau des français est formaté, comme celui des américains qui sont quand même les inventeurs de la bipolarité, le bien, le mal. Tous leurs films sont faits sur ce schéma... En
France le mot liberté signifie juste PENSEE UNIQUE. à trés vite...



dot 22/03/2012 12:37


Bonjour Plume,


 


Les policiers du RAID  auraient pu balancer des grenades lacrymogènes ou soporifiques (? connais pas le mot exact en français) dans l'appartement du tueur présumé, non? Je ne cherche plus à
comprendre.


Bises

plume de cib 22/03/2012 13:17



oui, de toute manière, ils ont même des gaz paralysants, ou des trucs qui font de la fumée et oblige à la personne à sortir.. Ils sont bien équipés va. Seulement les gars du RAID, ils se prêtent
bien à ce genre de show hollywoodien. Et bien sûr, ça rappelle fortement le coup de l'école maternelle de Neuilly, sauf que là, y pas eu de morts.... le mec est tombé pile poil à la bonne heure
pour les infos. C'était juste bien fait quoi, et en plus en pleine campagne électorale ! Et je ne sais pas si tu as lu le témoignage de cette femme qui a porté plainte plusieurs fois contre ce
type qui apparemment terrorisait le quartier depuis longtemps....