Honte à Bruxelles, Honte à l'EFSA ! + M.A.J.

Publié le 4 Octobre 2012

 

Combien sont-ils à ne pas encore de faire graisser la patte par les lobbies  ? Honte à ces organismes qui se disent gardiens de notre santé et qui ne voient que leurs intérêts personnels. Nous avons bien compris, mais nous ne changerons pas d'avis sur MONSANTO. Dehors !

 

Voici le témoignage d'une victime de Monsanto.... parce qu'il faut que les langues se délient, il faut que le combat des agriculteurs soit aujourd'hui mis au grand jour !

 

....

Tu sais, j'ai un ami d'enfance (Paul François, un agriculteur qui habite à Bernac pas loin de Ruffec en Charente) qui s'est battu dernierement contre Monsanto pour intoxication de produit chimique (pesticides, etc...) et bien ce qui n'a pas été dit s'est que partout ou Paul allait, des avocats arrivaient à savoir ou les réunions se passaient pour dénoncer Monsanto (quel argent fou Monsanto a dépensé pour suivre partout Paul et essayer de l'intimider).

Ils étaient là à chaque fois et le prévenaientt de ne pas prononcer tel mot ou un autre sinon il y avait procès et restaient tout le long de la réunion pour contrôler ce qui était dit. Paul a gagné son procès contre cette firme à la fin mais il a laissé une partie de sa santé après avoir frôlé la mort.

L'ironie du sort est q'un jour il a rendu visite a un autre agriculteur atteint d'un cancer suite au produit de Monsanto et il a constaté que la chimio que suivait cet homme et bien elle venait de Monsanto.....la boucle est bouclée !

Cette firme est très puissante et extrêmement dangereuse et elle a du infiltrer tous les niveaux de la politique française et européenne. Les faibles se rangent toujours du coté des forts par interet bien entendu. Grrrr

Bonne soirée

 

Pour rappel, Paul François

 

Justice

Monsanto reconnu responsable de l'intoxication de Paul François

Monsanto, le géant de l'agrochimie, a été jugé ce lundi responsable de l'intoxication à un désherbant de l'agriculteur français Paul François. Le Tribunal de Grande Instance de Lyon a ordonné une expertise pour évaluer les préjudices subis, ouvrant la voie à des dommages et intérêts.

Paul François arrive au tribunal de Lyon le 12 décembre 2011 pour assister au procès contre Monsanto © Jean-Philippe Ksiazek / AFP

Paul François arrive au tribunal de Lyon le 12 décembre 2011 pour assister au procès contre Monsanto © Jean-Philippe Ksiazek / AFP

"Monsanto est responsable du préjudice de Paul François suite à l'inhalation du produit Lasso" . Le jugement du tribunal de grande instance de Lyon rendu ce lundi en début d'après midi est on ne peut plus clair : le géant de l'agrochimie Monsanto est condamné « à indemniser entièrement Paul François de son préjudice ».

Le 27 avril 2004, ce céréalier charentais - longuement rencontré par La Vie en février 2010 à Bernac - reçoit au visage, en ouvrant une cuve, des vapeurs de Lasso, un puissant désherbant produit par Monsanto. Nausée, évanouissements puis bégaiements, vertiges, maux de tête...Paul François, en prise à de multiples troubles suite à cette inhalation est contraint d'arrêter son activité pendant près d'un an... SUITE ICI

 

 

BRUXELLES/PARIS (Reuters) - L'étude menée par une équipe de chercheurs français sur un maïs OGM et un pesticide de Monsanto est d'une qualité scientifique insuffisante pour en tirer des conclusions, selon un avis rendu jeudi par l'Autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa).

Selon cette étude du biologiste Gilles-Eric Seralini effectuée sur une population de rats, la consommation de maïs NK603 de la firme américaine provoque des effets dommageables pour la santé, comme des tumeurs mammaires et des troubles organiques des reins et du foie.

"Aucune conclusion ne peut être tirée sur l'apparition de tumeurs chez les rats testés", a déclaré dans un communiqué l'EFSA, qui pointe les défauts méthodologiques de cette étude publiée mi-septembre.

Les scientifiques de l'EFSA critiquent notamment le choix d'une espèce de rats particulièrement prompte à développer des tumeurs ainsi que l'absence de groupes de "contrôle" - des groupes test - suffisants.

L'autorité, qui rendra un avis définitif fin octobre, estime dans cette première analyse que l'étude est "d'une qualité scientifique insuffisante pour être considérée comme valide pour l'évaluation des risques" mais elle demande quand même aux auteurs de lui fournir plus de données.

Le professeur Gilles-Eric Seralini a immédiatement déclaré que son équipe mettrait en ligne toutes les informations nécessaires à condition que l'autorité européenne en fasse de même.

"Je demande immédiatement les informations qui leur ont permis d'autoriser ces produits. Leur autorisation repose selon nous sur des données et sur une méthodologie encore plus insuffisantes", a-t-il dit à Reuters par téléphone.

"CONFLITS D'INTÉRÊTS"

Au lendemain de la publication de cette étude choc, Gilles-Eric Seralini et Corinne Lepage, co-fondadrice avec lui du Comité de recherche et d'information indépendants sur le génie génétique (CRIIGEN), avaient mis en cause l'honnêteté des experts européens. A SUIVRE ICI

 

 

ET NE LACHONS PAS LE COMBAT CONTRE LA MALBOUFFE !

Rédigé par plume de cib

Publié dans #AU VERT

Repost 0
Commenter cet article

Roland 06/10/2012 15:27


achetez uniquement des affaires, draps, etc, en coton BIO, les boutiques qui en vendent du comme ça se multiplient depuis quelque temps, sur internet en tout cas.


tiens ! voilà encore un geste de résistance citoyenne à faire.

plume de cib 06/10/2012 17:23



ou, c'est ce que je fais déjà ! Privilégier les boutiques, les magasins bio plutôt que les grandes surfaces. C'est un geste de résistance, de responsabilisation, de conscience. Achetez français
aussi. C'est possible. Là, je vais changer ma vieille machine à laver qui a tourné 20 ans, pour une autre, française. Ca existe encore.



dot 05/10/2012 10:03


En Inde, selon une journaliste du journal l'Indu, 200.000 agriculteurs se seraient suicidés en conséquence de mauvaises récoltes, ce qui n'est pas une exception en soi, mais les graines OGM
Monsanto doivent etre achetées chaque année, les agriculteurs ne peuvent plus faire de stock pour l'année suivante comme par le passé et donc mauvaise récolte, pas de stock, impossibilité de
rembourser ses prets et  la boucle est bouclée.TOUT le coton indien est OGM Monsanto ! Et les soi-disants produits OGM qui ne nécessiteraiennt plus de traitement pesticide selon Monsanto,
c'est FAUX aussi.


bisous

Jean-Pierre 04/10/2012 20:16


Oui il n'y a pas de soucis  Il faut dénoncer, ne plus se taire.


 

Jean-Pierre 04/10/2012 19:04


 Rien ne les arrête ma chère Plume.


Tu sais, j'ai un ami d'enfance (Paul François, un agriculteur qui habite à Bernac pas loin de
Ruffec en Charente) qui s'est battue dernierement contre Monsanto pour intoxication de produit chimique (pesticides, etc...) et bien ce qui n'a pas été dit s'est que partout ou Paul allait, des
avocats arrivaient à savoir ou les réunions se passaient pour dénoncer Monsanto (quel argent fou Monsanto a dépensé pour suivre partout Paul et essayer de l'intimider).


Ils étaient là à chaque fois et le prévenaientt de ne pas prononcer tel mot ou un autre sinon
il y avait procès et restaient tout le long de la réunion pour contrôler ce qui était dit. Paul a gagné son procès contre cette firme à la fin mais il a laissé une partie de sa santé après avoir
frôlé la mort.


L'ironie du sort est q'un jour il a rendu visite a un autre agriculteur atteint d'un cancer
suite au produit de Monsanto et il a constaté que la chimio que suivait cet homme et bien elle venait de Monsanto.....la boucle est bouclée !


Cette firme est très puissante et extrêmement dangereuses et elle a du infiltrer tout les
niveaux de la politique française et européenne. Les faibles se rangent toujours du coté des forts par interret bien entendue. Grrrr


Bonne soirée


 

plume de cib 04/10/2012 19:46



C'est énorme Jean-Pierre... Me permets-tu me mettre ce témoignage à la suite de mon article ? Il faut vraiment parler, parler, dénoncer.... Merci beaucoup en tous cas...