Halal, MLP n'a fait que mettre en lumière un problème récurrent.

Publié le 8 Mars 2012

  MISE A JOUR DU 12 MARS : je vous invite à prendre connaissance des commentaires concernant cet article, qui sont de précieux témoignages......

Voilà, c'est dit. Dommage que les politiques se soient emparés de ce problème récurrent pour tirer dans les pattes et que le massacre des animaux dans les abattoirs aient passé à la trappe. Puisque c'est MLP qui en parle, le sujet va devenir tabou je suppose. Bref . Depuis 25 ans, l'étourdissement des animaux est obligatoire, sauf dérogation pour l'abattage rituel halal ou casher. Or, cette exception est quasiment devenue une généralité. 51 % des animaux sont donc tués conscients. Avez-vous déjà entendu un porc suspendu par les pieds qui se vide peu à peu de son sang ? Je rappelle également que certains abattoirs crèvent les yeux des chevaux et leur cassent les pattes pour les rendre plus dociles avant de les abattre !  Que dire de la sélection des poussins, et toutes ces horreurs perpétrées par des humains sur le monde animal ? Pourquoi ? Pour se repaître de barbaque, pour s'en faire péter la panse, alors qu'on n'en a même pas besoin. Il est plus que temps de faire entrer la loi dans ces zones de non-droit.

On voit que Bruno Le Maire n'est pas très sensible à la souffrance des animaux. Ainsi il affirme que seulement 14 % de la viande est halal en France. Il se base sur la viande ce monsieur et non sur les bêtes sur pattes ! Au début de la polémique, j'ai trouvé que les médias exagéraient. La surenchère politique était à gerber, d'autant que tous prenaient position contre Marine Le Pen qui avait dénoncé ce massacre, sans se formaliser de la légitimité de cette dénonciation, sans jamais se pencher sur la souffrance qu'endurent les bêtes. Mais à présent, je comprends mieux et c'est à mon tour de faire part de ce scandale. Je vous joins un article paru sur le Point qui vient étayer les propos de Marine Le Pen. Il publie entre autres les nom des abattoirs qui pratiquent l'abattage rituel. A vous de voir.

A l'attention de ceux qui n'en ont rien à foutre de la souffrance animale mais s'inquiète de leur petite santé, voici une info des RG :La souffrance animale, bien des consommateurs s'en foutent. Il faut leur apprendre qu'avec l'égorgement  le contenu de l'estomac se déverse sur la blessure et peut contaminer la viande (la partie "cou" sert à faire les steacks hachés): quand il s'agit de leur petite santé, ils réagissent - et encore ...-

Pour tous : je vous conseille de consulter la liste des abattoirs pratiquant l'égorgement sur Le Point et d'exiger de savoir d'où proviennent les bêtes, et pas seulement des trucs approximatifs...

 

 

Liste des abattoirs pratiquant l'égorgement  publiée sur le site l'OABA

Le Point.fr - Publié le 08/03/2012 à 11:38 - Modifié le 08/03/2012 à 14:09

Le Point.fr publie la liste de l'OABA, qui répertorie les abattoirs dans lesquels les animaux sont étourdis avant d'être tués, et les autres.

Photo d'illustration

Photo d'illustration © Gutner / Sipa

  • Par Théodore Mareschal

Le consommateur qui achète une viande ne sait pas dans quelles conditions l'animal qu'il consomme a été abattu. Le Point.fr publie la liste des abattoirs dans lesquels l'étourdissement des animaux est systématique, que l'OABA (Oeuvre d'assistance aux bêtes d'abattoirs) a décidé de rendre publique. Et, en exclusivité, la liste de ceux où l'on tue l'animal encore conscient. Interview de Jean-Pierre Kieffer, président de l'OABA.

Le Point : Pourquoi votre association a-t-elle décidé de rendre publique la liste des abattoirs qui pratiquent l'étourdissement systématique des animaux ?

Jean-Pierre Kieffer : Depuis des années, nous demandons de la transparence sur la viande que l'on nous met dans l'assiette. Le consommateur a le droit de savoir dans quelles conditions le bétail qu'il consomme a été mis à mort. Depuis près d'un demi-siècle, la loi impose d'étourdir les animaux avant de les tuer. Une dérogation existe pour l'abattage rituel, halal ou casher. Elle autorise la mise à mort de l'animal encore conscient. Au fil des années, ce qui devait rester une exception s'est généralisé. Une part toujours plus importante de la viande consommée en France est issue d'animaux abattus rituellement et se retrouve vendue sans mention sur l'étiquette. Le décret qu'a pris récemment le gouvernement pour recadrer les conditions d'abattage ne règle pas ce problème, puisqu'il ne prévoit pas de mentionner le mode d'abattage. Nous ne stigmatisons personne, chacun a le droit de choisir la viande qu'il veut, mais le consommateur doit pouvoir savoir si l'animal qu'il mange a souffert ou non à l'abattoir. SUITE ICI

Rédigé par plume de cib

Publié dans #SOCIETE

Repost 0
Commenter cet article

Bichau 12/03/2012 10:15


Bonjour plume, pour résumer tout ça, je suis tombée hier sur une excellente émission sur la 5 : "La vérité si je mange". Une émission sur la production alimentaire et ses dérives et la viande
hallal y était décortiquée (son fonctionnement et son cheminement) et condamnée comme potentiellement dangereuse pour la santé. La journaliste faisait de plus sa propre enquête et il s'est avéré
que la filière concernant la viande hallal était opaque et que celle-ci était mélangée avec les autres viandes tuées en étourdissant la bête, de plus elle précisait que c'était une obligation
dans la communauté européenne ! Enfin, d'après sa conclusion, 30% de la viande que nous mangeons est Hallal, par économie car ne pas étourdir l'animal enlève une une étape de la chaîne
alimentaire. Bises

plume de cib 12/03/2012 10:20



merci pour toutes ces informations bichau. Je vais inviter les lecteurs à bien lire les commentaires.... Bises



Jo des RG 10/03/2012 21:54


A propos de "pisser dans" : quand j'étais étudiante, je bossais en été dans une usine de conserves de fruits à Nîmes. Comme on nous privait de pause, les mecs se soulageaient dans
les chaines de fruits, beurk ! je suppose que ça continue depuis , re-beurk !


Deux choses au sujet des rituels musulmans : 1) il parait qu'ils ne consomment que les animaux ayant un cou bien défini, ce qui n'est pas le cas du cochon et d'un tas de bestioles (les écrevisses
etc). 2) ils ne doivent pas porter de chapeaux / coiffes à rebords pour que leur visage reste visible pour Dieu - où va se loger la connerie ! - et les petits mecs qui arborent des
casquettes, les militaires à képis etc offensent donc ce Dieu sans même le savoir, dans leur méconnaissance quasi-totale de leur religion. Religion qu'ils revendiquent par ailleurs haut et fort,
avec tout autant de fantaisies et d'à peu-près, dès qu'il s'agit d'emmerder leurs femmes et les non-musulmans.

plume de cib 11/03/2012 11:59



Oh génial ! encore un témoignage réjouissant. S'il en est un, il en est des milliers. Moi, du tout emballé, niet. Mes compotes, je me les fais, comme le reste.


Pour l'abattage hallal, j'ai vu ce que ça donne. Un mec musulman élèvait des moutons pour l'abattage de la fin de ramadam. Bonjour les dégâts. Bêtes égorgées en plein air, les boyaux des bêtes
déjà mortes entassés à côté, des mouches partout, transport des animaux morts dans le coffre de la vieille peugeot. Ces bêtes parquées pendant des mois souvent sans eau, elle est belle la
religion ! elle a bon dos surtout, elle permet de faire parler ses bas instincts sous couvert du divin....



Chantalouette 09/03/2012 20:48


Bien sur Plume


tu peux te servir de mon témoignage et si d'autres peuvent en apporter aussi çà serait super.


Merci de ton témoignage au sujet de l'allergie au pollen, je n'en suis pas surprise


 et pour tes articles que je prend plaisir à lire

plume de cib 09/03/2012 23:16



merci chantalouette.....


je viens d'avoir un témoignage pas piqué des vers ! Un prof de droit a expliqué à ses élèves (mon fils en fait partie) qu'un boucher de grande surface a été pris en flagrant délit en train de....
"s'astiquer" avec de la chair à saucisses qui ensuite était mise en vente ! Et il paraît que le cas n'est pas unique, loin de là. il n'y a donc pas qu'au départ de la fabrication que ça laisse à
désirer mais à tous les niveaux. J'avais entendu que les employés pissaient dans les cuves de coca-cola, on n'en ai pas loin ! immonde.



Chantalouette 09/03/2012 20:07


Pour compléter mon exemple ,je connais une jeune maman a qui on a expliqué après une vaccination que si sa fille était malade c'est qu'elle était allergique aux chats.


Donc, elle a donné ses chats et pour découvrir recemment que sa fille de deux ans, n'ai absolument pas allergique aux chats.


Tout çà pour dire qu'il faut être vigilant avec nombre d'informations car le système nous roule dans la farine dans beaucoup de domaines.

plume de cib 09/03/2012 20:12



je le pense aussi. Dire que l'enfant est allergique aux chats est en effet bien facile. Moi, je suis allergique aux pollens et je ne devrais pas consommer du pollen. Or, j'en consomme justement
pour ne pas être allergique.... et ça fonctionne très bien



Chantalouette 09/03/2012 19:23


Bonjour Plume


j'ai regardé la liste des abattoirs , dans mon département (63) il y en plus que ce qui est indiqué,


je sais qu'il y en a au moins un(absent de la liste)                                        
           où les volailles sont abattues casher ou halal, certains jours seulement et les autres, les choses se passent de façon plus classique,et je ne vois pas
pourquoi si certains jours les choses se font de manière halal, cela serait  obligé de faire pareil les autres jours, car cela ne pose pas de problème économique , vu qu'un nettoyage
rigoureux doit être fait chaque jour.


J'ai une formation agricole et une formation en agroalimentaire et j'ai travaillé dans les deux domaines, j'ai pu donc constater des choses de mes propres yeux.


J'ai travaillé une journée dans une entreprise de saucisses (je devais rester un mois) j'ai tellement été dégoutée par le manque d'hygiène que je suis partie au plus vite . Les collègues ne
savaient pas que j'avais une formation  dans ce domaine et auraient du m'expliquer les règles d'hygiène et m'indiquer où me laver les mains, cela n'a pas été fait...


on passera sous silence le fait que j'ai eu du mal a trouver un lavabo et que si les saucisses tombaient par terre ,il fallait quand même les mettre dans les barquettes....


J'ai aussi été surprise de voir en rouge dans la liste, un abattoir dans le 53 qui semble être spécialisé dans le porc vu son nom...


Il y a beaucoup à dire en effet sur certaines pratiques dans l'agro alimentaire,cependant il y a quand même des endroits où le personnel fait son travail dans les règles .


Je suis cependant surprise par certaines choses qui sont avancées dans le texte.


Ayant aussi passé une partie de mon enfance et de ma vie d'adulte à la campagne, j'ai vu égorger  quelques  cochons (et ils ne vomissaient pas dans leur sang, ni sur leur plaie, vu
qu'il était soigneusement recueilli pour faire du boudin et ils n'étaient pas pendus pour se vider de leur sang.)


J'ai aussi vu tuer des volailles à la ferme,et là aussi le sang était recueilli à part.Pour manger la volaille, elle était vidée,et ensuite était lavé à grandes eaux avant d'être cuite.


Je n'ai  jamais vu les gens être malades après les avoir consommés.mais la viande n'était pas passée par 50 paires de mains plus ou moins propres.


Je n'ai jamais vu tuer d'animal en abattoir, et je n'approuve pas une grande partie des pratiques de l'industrie 'agro alimentaire (j'avais fait ma  formation dans l'espoir de travailler
dans la fabrication ou l'affinage de fromage fermier)


D'autre part 14% de viande abattu en "halal" et 51 % d'animaux  abattus en "halal" ne me semble pas incohérent, car il en faut des poulets de 2kg pour faire le poids d'un boeuf ou d'une
vache de réforme :400kg ou plus.


Le voyage avant d'arriver à l'abattoir est aussi une grande source de stress, je n'aimerai pas être traitée comme les animaux qui vont à l'abattoir et en effet je trouve çà choquant.


Je trouve choquant aussi à quel point pendant ces 50 dernières années , les gens ont été coupés de leurs racines "terriennes" et poussés à vivre en "hors sol",


Il reste peu de personnes pour savoir comment les choses se passaient avant et ainsi on peu raconter aux gens ce qu'on veut .


Je prend un autre exemple, on pousse les gens à faire vacciner les enfants, et quelques temps après les enfants sont malades, font parfois de l'asthme.


Là on fait passer des tests pour connaitre l'allergène en cause, et on teste quoi, des pollens(qui vient de la nature) et les poils d'animaux. Et comme çà on arrive à convaincre les gens de
s'éloigner de la nature et les priver d'une source de bien être irremplaçable.


Amitiés

plume de cib 09/03/2012 20:10



merci chantalounette. Je vais prendre le temps de lire ton témoignage, et il est probable que je le passe en article, sauf si tu n'es pas d'accord. Il est en effet normal que les gens sachent une
bonne fois ce qu'ils bouffent.... Merci encore et je serai contente de recueillir d'autres témoignages. Allez y tous Merci encore et encore....