Haïti Liberté, pour que le peuple Haïtiens garde sa dignité.

Publié le 22 Janvier 2010



Ce peuple se bat depuis des siècles contre invasions, famines et catastrophes naturelles., avec les moyens du bord, et ils ne sont pas nombreux. Ce qui me surprend, c'est leur volonté à toujours renaître, dépasser les événements, les minimiser.  Comprenons-nous bien. Les Haïtiens ne souffrent d'aucune malédiction. Leur île est simplement placée au mauvais endroit géographiquement parlant.

Mais on peut bien le dire, jusqu'à ce tremblement de terre, les Haïtiens crevaient de faim tranquillement. Ni vous, ni moi ne savions même où se trouvait précisément Haïti.

Aujourd'hui, leur chagrin, leur détresse nous touchent tous ou à peu près. Et nous avons à coeur de leur apporter un peu d'aide. Nous sommes solidaires des Haïtiens.

Cependant, par delà notre générosité, il y a les affaires. Et en d'autres sphères, on s'interesse à Haïti pour d'autres raisons. Les USA ont d'ores et déjà promis d'être là "au présent et dans l'avenir". Les forces armées américaines occupent le Pays. Ils se paient déjà avec du liquide. Et envisagent d'en exploiter les richesses.

Les médias font du sensationnel, ratissant les décombres pour essayer d'en tirer des  "images fortes". Ils sont tous là à faire du commentaire, à répondre à des questions imbéciles. Je ne vois pas de journaliste français prendre un peu le taureau par les cornes et décrire ce qui se passe vraiment à Haïti.

Dans le journal HAITI LIBERTE, que j'ai pu découvrir grâce à Charlotte, plus méritante que les journalistes les plus médiatiques, j'ai  relevé un genre de maxime au premier abord rigolote :
 A propos des dirigeants politiques américains : ils font prendre "la lune de leur cupidité pour du fromage humanitaire" !!!

Je vous invite à lire sans tarder le journal HAITI LIBERTE en pdf qui vous renseignera sans doute mieux que les médias au pouvoir.


http://www.haiti-liberte.com/archives/logo-admin-page.gif

Rédigé par plume de cib

Publié dans #ACTUS SUR LE ZINC

Repost 0
Commenter cet article

sylvie 23/01/2010 16:16


J'avais dans le passé un collègue de travail qui a adopté deux enfants haïtiens, il m'avait parlé de ce pays et de ce qui s'y passait, comme tu le soulignes, dans une indifférence générale.
Les projecteurs de l'actualité se détourneront vite, prêts à sauter sur le prochain "coup"…
Laissons à ce peuple décider de ce qui est bon pour lui, les ingérences extérieures produisant souvent plus de malheur qu'elles n'apportent de solutions viables pour la population.
Mais aujourd'hui, bien sûr, un gros coup de main ne peut nuire, à condition de rester dans les limites de la non ingérence politique.


Fleche 22/01/2010 20:57


Avec l'armée américaine arrivée sur leur territoire, ils ne sont pas sortis de l'auberge.


Renard 22/01/2010 10:52


C'était bien l'impression que j'en avais... je vais lire ce journal, merci à toi