"Gens du voyage", la foi sans la loi !

Publié le 9 Août 2012

Bonjour,

 

Les "gens du voyage", on les appelle pudiquement, ces gens qui débarque dans votre ville et viennent se servir dans votre porte-monnaie. Ce n'est pas un cliché oh ! Ding dong !. Derrière cette appellation pour le moins "romanesque", on ne sait pas trop qui se cache. Oh là ! Attention, pas touche les gens du voyage ! Eux font ce qu'ils veulent et vous détroussent sans vergogne, s'en estimant le droit et vous la fermez sans quoi vous êtes racistes  ! Leur longue procession de caravanes hors de prix tirées par des Mercedes haut de gamme fait halte où et quand ça leur chante. Ils se foutent bien pas mal de demander des autorisations, ils s'installent point barre. Parce qu'ils s'estiment légitimement investis du droit de poser leur merde où bon leur semble ! Les béniouiouis n'ont qu'à les recevoir chez eux !

Chaque année, c'est la même histoire. Ils sèment le chaos derrière eux. Les municipalités ont à peine le temps de réparer leurs dégats qu'ils arrivent à nouveau pour tout détèriorer ! Je donne ce témoignage d'un maire que je connais. C'est quelqu'un de formidablement dévoué à sa ville qu'il fait évoluer harmonieusement. Cependant, ce maire a en ce moment affaire à un véritable fléau et malheureusement, la justice n'est pas pour lui. Dans cette histoire, il a juste l'impression d'être pris pour un con et tous ceux qui paient aussi. Alors je veux bien qu'on vienne en France pour soi-disant assister à des processions religieuses, mais la religion, ce n'est pas "je pose mon cul sur ta tronche et tu ouvres la bouche pour que je chie dedans sans quoi ça tombe à côté et c'est bien fait pour ta gueule !" Désolé de me montrer aussi vulgaire, mais il est des moments où la colère n'a plus de loi elle non plus !

  Donc, arrêtez l'hypocrisie avec les gens du voyage ! Ils nous prennent pour des cons et c'est chaque fois le citoyen qui paie leur pillage ! La Police ne fait rien et après on se plaint que des gens pètent les plombs, prennent leur fusil pour exercer la loi du talion ! !

 

Marguerittes Un maire désespéré face à l'invasion de deux cents caravanes au stade

THIERRY MONTANER
08/08/2012, 06 h 00
Hier après-midi, le stade ressemblait à un camping à très fort taux d’occupation.
Hier après-midi, le stade ressemblait à un camping à très fort taux d’occupation. (D.R)

"En vingt-cinq ans de mairie, je n’ai jamais vu ça." William Portal, maire de Marguerittes est désespéré.

Les gens du voyage, il a l’habitude d’en recevoir sans invitation sur les terrains communaux. Contre mauvaise fortune, il compose : "On a toujours pu négocier leur implantation sur un terrain approprié. On demande juste de scolariser les enfants et d’accepter les containers pour les déchets. À chaque fois qu’on a été prévenus, on les a accueillis. Alors on n’imaginait à aucun moment qu’il puisse nous arriver ce truc-là."

Le “truc-là” est survenu dimanche après-midi. Quelque deux cents caravanes sont arrivées, surprenant les deux gardiens du Domaine de Praden qui n’ont pu s’interposer. Serrure de portail forcée, invasion du stade refait à neuf, branchement pirate sur un transformateur EDF et sur le réseau d’eau... Quant à l’étang aménagé, il sert de piscine non surveillée.

"Je suis révolté" William Portal, maire

Le maire le vit comme une invasion en marge des lois et comme une destruction gratuite du bien public : "La pelouse est détériorée et le système arrosage détruit. Aux frais du contribuable, cela représente entre 40 000 et 50 000 € de dégâts."

"En janvier dernier, nous avions eu 35 000 € de réparation sur un gazon synthétique qui avait été découpé pour être dérobé. Un quart de la surface du stade avait été refait. Ça n’a probablement pas de rapport avec ce qui se passe aujourd’hui, mais la pénalité financière est énorme. Je suis révolté. Je vais faire une réunion publique autour des présidents d’associations. Ils ne vont pas partir sans payer !" SUITE ICI

 

 

 

Nîmes Gens du voyage: pour le maire William Portal "nul ne fait respecter la loi"

Recueilli par PHILIPPE BERJAUD
09/08/2012, 09 h 11 | Mis à jour le 09/08/2012, 09 h 30
"J’aimerais que les députés viennent voir comment ça se passe sur place."
"J’aimerais que les députés viennent voir comment ça se passe sur place." (Photo archives G. L.)

Après l’installation de deux cents véhicules sur le complexe sportif de Marguerittes (lire Midi Libre d’hier), le maire William Portal n’attendait pas grand-chose du référé au tribunal de grande instance de Nîmes (lire ci-dessous) car le mal est fait. Explications.

Avez-vous fermé le centre aéré, proche du stade, comme envisagé ?

Non. On a tracé un périmètre de sécurité autour du campement sauvage pour empêcher les enfants de s’en approcher et créé une cellule de crise. Mon plus gros souci est d’éviter tout affrontement compte tenu de la colère de certains. Il faut aussi gérer les problèmes d’insalubrité. Ils font leurs besoins partout, il faut nettoyer derrière et c’est assez compliqué. Ils ont aussi jeté des cailloux dans le plan d’eau, ce qui menace son étanchéité.

C’est la première fois que vous êtes confronté à pareille situation ?

On arrive toujours à discuter. Mais impossible cette fois-ci. On a affaire à des gens solidaires et sans porte- parole. Ils font semblant d’être dans leur droit ! On leur a proposé un autre terrain mais ils s’en fichent, laissent entendre qu’ils n’ont pas peur de la bagarre et qu’ils feront venir cent caravanes de plus si ça barde. Le problème est que nul n’est en mesure de faire respecter la loi. On est dans un rapport de force et tant que la collectivité l’acceptera, il faudra en passer par leurs fourches caudines. Ils ont fait pareil à Antibes. Ils s’installent sur les pelouses, volent l’eau, l’électricité mais on n’a rien à dire.

Quand vont-ils partir ?

Ils disent qu’ils doivent être à Lourdes pour le 15 août et qu’ils partiront peut-être dimanche. En attendant, ils ont bousillé le système d’arrosage et de drainage du stade et il va y en avoir pour 40 000 à 50 000 € de réparations. Qui va payer ? Sera-t-on indemnisé ? Ça représente trois points d’impôt supplémentaires à Marguerittes, sachant que moins de 50 % de la population paie des impôts sur le revenu.  SUITE ICI

Rédigé par plume de cib

Publié dans #SOCIETE

Repost 0
Commenter cet article

Bichau 10/08/2012 13:17


Pour ceux qui ne le saurait pas, les gitans ne volent jamais dans la chambre des enfants... On me l'a confirmé plusieurs fois.

Bichau 10/08/2012 10:24


Un couple de nos amis que nous vons invité en août ne peut venir tant que la fête du village n'est pas passée, en leur absence, leur maison isolée serait visitée par les forains disent-ils, tout
comme celles qui ont été dévalisées près de chez eux...



plume de cib 10/08/2012 10:43



Les témoignages sont légions et je crois qu'on devrait créer une association pour lutter contre ces associations soi-disant défenderesses des droits de l'homme.... Dans le lotissement où
j'habitais avant, les "gens du voyage" faisaient une razia à chacun de leurs passages. Ils envoient les gamins qui passent à travers les barreaux des fenêtres. Mon voisin a été cambriolé cinq
fois et en plein jour !



Xavaix 10/08/2012 07:30

Il est des vérités qui sont , en cette période , difficiles à dire ou à écrire .... Ils sont arrivés sur un terrain proche de mon club de tennis et se sont servis des sanitaires , des douches sans
scrupule , à nous d' assumer l'entretien des locaux , le chauffage et le fourniture d'eau .... sans compter quelques déprédations .... tout cela sans qu'interviennent les forces de l'ordre ....
alors je veux bien que chacun adopte le style de vie qui lui convienne mais qu'il assume aussi les conséquences de son choix sans nuire à l' autre qui lui aussi a choisi un style de vie .

plume de cib 10/08/2012 10:34



difficile à dire et à écrire.... c'est pourquoi j'écris cet article xavaix. A mon petit niveau, j'essaie de nous "ouvrir la voie de la parole !". Qu'on dise les choses comme elles sont, sans plus
craindre d'être traités de ceci ou de cela ! ALors merci pour ton témoignage. Les forces de l'ordre n'interviennent pratiquement jamais à priori. A côté de chez moi, ils se sont mis aussi sur un
terrain de foot, ont tout ravagé, se sont servis des installations sanitaires du club de Tir à l'arc et se sont branchés sur leur réseau. Les clubs de sport sont déjà ric rac, et alors quand je
pense qu'on fait des procès à ces familles à Vias qui ont acheté un terrain de loisir avec autorisation d'installer un mobil home et qui en ont fait leur résidence principale parce qu'en France
les loyers trop chers jettent les gens à la rue, et qu'ensuite on les a expulsés par voie judiciaire, les bras m'en tombent !



Jean-Pierre 09/08/2012 12:38


Bonjour,


Justement j'ai travaillé à une époque à Lourdes et bien je peux vous assuré que durant leur passage, Lourdes est une ville ''morte''. les magasins ferment leurs rideaux a 18 voir 15 heures pour
se préserver tellement il y a de vole.


Il y a bien une compagnie de CRS qui est là mais le soucis s'est que dans la journée ils passent leur temps a verbaliser tout sauf les gens du voyage et se retire dans leur caserne a Tarbes ou
Pau en fin d'aprés midi pour respecter leur 35 h. Bref s'est totalement honteux et le maire est totalement impuissant a ce probleme.


Le systeme poussent par leur immobilisme les gens a bout contre cette communauté et cela dévellope un racime de plus en plus virulant comme si on avait besoin de ça.


Je dois ajouter que le sanctuaire protège cette communauté car dans tous les pelrinages, s'est le seul qui donne le plus. On a même vu le recteur du sanctuaire payer en nature des degats fait
dans les bars par les gens du voyage pour qu'il n'y est pas plainte déposé.


Voilà mon témoignage !

plume de cib 09/08/2012 12:51



Je suis atterrée par ton témoignage jean-pierre, c'est un parmi tant d'autres. Dès leur enfance, on leur apprend à prendre le bien d'autrui et à se torcher le cul avec la loi française. Faut
vraiment arrêter ce cirque...


le maire dont je parle est aujourd'hui plongé dans les désespoir. Imaginons un peu que nous décidions d'aller camper sur le stade de foot. Combien de temps allons-nous tenir ? Même pas une
minute. Or, eux se posent, usent de la loi du plus fort, ils intimident, menacent et rien ne les arrêtera si on ne les recadre pas. Encore une fois, les associations à la noix se mettent à la
hurler à la moindre intervention. Il n'y a qu'à voir à Lille ou deux camps viennent d'être délogés. Au lieu de couper les subventions aux associations culturelles et sportives, ils feraient mieux
de les couper à ces associations de sangsues qui ne sont là que pour détruire notre Pays...